Sympathique. J'aime bien Robert Downey Jr... depuis Une créature de rêve. Alors j'ai toujours de la sympathie à le voir jouer. Il me parait bon pour les comédies.
C'est vrai qu'au niveau du scénario, c'est pas épais. Mais bon, le divertissement s'en tire bien.
Alligator
6
Écrit par

Créée

le 15 nov. 2012

Critique lue 288 fois

Alligator

Écrit par

Critique lue 288 fois

D'autres avis sur Drôles de fantômes

Drôles de fantômes
constancepillerault
7

Critique de Drôles de fantômes par constancepillerault

Encore un film avec une rencontre entre des humains et des fantômes, mais dans un esprit différent (malgré quelques points communs dans le sujet),, même si c'est aussi une comédie avec une petite...

le 5 oct. 2020

Drôles de fantômes
MalevolentReviews
4

Cœur et Âmes

Petite comédie du début des années 90 sortie chez nous directement en VHS, Drôles de fantômes évite la case téléfilm du dimanche après-midi grâce à son interprétation. En effet, si des stars comme...

le 22 avr. 2019

Drôles de fantômes
Alligator
6

Critique de Drôles de fantômes par Alligator

Sympathique. J'aime bien Robert Downey Jr... depuis Une créature de rêve. Alors j'ai toujours de la sympathie à le voir jouer. Il me parait bon pour les comédies. C'est vrai qu'au niveau du scénario,...

le 15 nov. 2012

Du même critique

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Alligator
5

Critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate par Alligator

Très excité par le sujet et intrigué par le succès aux Emmy Awards, j’avais hâte de découvrir cette série. Malheureusement, je suis très déçu par la mise en scène et par la scénarisation. Assez...

le 22 nov. 2017

54 j'aime

16

Holy Motors
Alligator
3

Critique de Holy Motors par Alligator

août 2012: "Holly motors fuck!", ai-je envie de dire en sortant de la salle. Curieux : quand j'en suis sorti j'ai trouvé la rue dans la pénombre, sans un seul lampadaire réconfortant, un peu comme...

le 20 avr. 2013

53 j'aime

16

Sharp Objects
Alligator
9

Critique de Sharp Objects par Alligator

En règle générale, les œuvres se nourrissant ou bâtissant toute leur démonstration sur le pathos, l’enlisement, la plainte gémissante des protagonistes me les brisent menues. Il faut un sacré talent...

le 4 sept. 2018

50 j'aime