Lorsqu'il y a un fort enthousiasme autour d'une chose ou d'une personne, le cas qui énerve le plus c'est lorsqu'on ne le partage pas. Je ne parle pas ici d'enthousiasme autour d'un film mais autour d'un réalisateur, Christopher Nolan. J'ai l'impression que même s'il se contentait de filmer un parpaing pendant deux heures et demie en un seul plan, toujours fixe, le résultat serait 100 000 votes sur IMDb dès les premiers jours avec une note moyenne de 9,1/10 (je plaisante bien sûr, mais j'écris cela pour bien montrer mon désarroi par rapport à cela, mais bien évidemment je respecte entièrement l'opinion de chacun !).


Je ne comprends pas cet enthousiasme et ça me frustre. Pour moi, il est surestimé parce qu'il est mauvais dans les discours de fond, mauvais pour donner de la consistance aux personnages, mauvais quand il s'agit de faire dans l'émotion. Mais par contre, quand il ne pense qu'à l'efficacité, il est très bon. Et du point de vue technique, c'est un as, un des meilleurs. Et là où je le respecte énormément, c'est qu'il ne tombe pas du tout dans le piège du vomi numérique. Il utilise le numérique le moins possible. Et quand il l'utilise, on ne le voit pas ce qui veut dire que celui-ci a été utilisé magistralement.


En fait c'est un cinéaste de nature froide. Et quand il s'agit d'aborder des sujets demandant un regard froid et qu'il reste sur ce regard froid, il est très bon.


Alors j'ai compris où le cinéaste voulait en venir quand il disait vouloir réaliser un film de survie et non pas un film de guerre, respectueux de la vérité historique, etc, etc. Il veut réaliser un film abstrait si je puis m'exprimer ainsi. Peu de dialogues, l'ennemi allemand jamais montré, etc. ; c'est froid et donc Nolan est dans son élément. Et en conséquence, son regard froid se prête très bien au sujet, ou du moins pour ce qu'il voulait en faire. Mais il y a deux points qui m'ont gêné.


Le premier point, les incohérences. Je ne parle pas d'incohérences sur le plan historique, etc, etc. Ce n'était pas le but de Nolan et je l'ai très bien compris. Mais des incohérences tout court ou du moins sur le plan humain. Une évacuation dans l'urgence, dans le chaos, et on a le droit à des plages pratiquement vierges de traces de pas ou de bombardements, à des lignes de soldats qui restent bien droites pendant les bombardements, à des uniformes toujours impeccables, à pas une seule goutte de sang, à un seul Anglais empêchant un groupe de Français, voulant réellement sauver leur peau, d'aller dans un bateau lors de l'évacuation alors que dans la réalité il aurait été vite fait envoyé dans le décor, franchement ? Etc.


Le deuxième point, l'émotion à deux balles. Christopher Nolan est très bon quand il garde un regard froid. Mais quand il essaye d'aller dans l'émotion, on a le droit à tous les clichés que l'on puisse imaginer. La musique lyrique quand les bateaux arrivent enfin, ou celle sur la lecture du discours de Churchill, franchement ? En plus d'être stéréotypé à mort, je trouve que ça ne colle absolument pas avec l'ambiance voulue du film, à l'abstraction du reste, qu'on regarde avec une vision froide en accord avec la vision froide du réalisateur (je précise bien que l'adjectif "froid" est ici employé dans un sens positif et absolument pas dans un sens négatif ou péjoratif !).


Reste que techniquement, on a le droit à quelques plans superbes, que du point de vue effets spéciaux, par leur "invisibilité", c'est très bon comme d'habitude avec Nolan. Et puis, l'idée des trois histoires parallèles avec un cadre temporel différent, une semaine, un jour, une heure, pour finalement que tout se rejoigne, est bien trouvée et ambitieuse. Ça participe à l'abstraction de l'ensemble, donc sans être absolument captivé ces parties abstraites ne sont pas trop mal.


Mais globalement, à cause des défauts du film, je n'arrive qu'à avoir une opinion mitigée qui ne fait que me maintenir à distance de la figure Nolan.

Plume231
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films avec Michael Caine et Les meilleurs films de Christopher Nolan

Le 18 août 2017

122 j'aime

26 commentaires

Dunkerque
Sergent_Pepper
4
Dunkerque

Sinking Private Nolan

Voir Nolan quitter son registre de prédilection depuis presque 15 ans, à savoir le blockbuster SF ou du super-héros, ne pouvait être qu’une bonne nouvelle : un écrin épuré pour une affirmation plus...

Lire la critique

il y a 5 ans

193 j'aime

36

Dunkerque
guyness
4
Dunkerque

Effets de Manche

J'ai pleinement conscience de l'extrême prudence, de la taille des pincettes qu'il me faut utiliser avant de parler sans enthousiasme excessif d'un film de Christopher Nolan, tant ce dernier a...

Lire la critique

il y a 5 ans

177 j'aime

56

Dunkerque
Halifax
9
Dunkerque

La Grande Evasion

La jetée, une semaine La mer, un jour Le ciel, une heure Trois lieux, de multiples histoires, un seul objectif : s'échapper pour survivre. Christopher Nolan ne s'embarrasse pas de contexte. Puisque...

Lire la critique

il y a 5 ans

159 j'aime

8

Dunkerque
Plume231
5
Dunkerque

Une plage si propre !

Lorsqu'il y a un fort enthousiasme autour d'une chose ou d'une personne, le cas qui énerve le plus c'est lorsqu'on ne le partage pas. Je ne parle pas ici d'enthousiasme autour d'un film mais autour...

Lire la critique

il y a 5 ans

122 j'aime

26

Promising Young Woman
Plume231
7

The Nice Guys!

L'ère #MeToo est passé par là et on ne peut pas parler de ce film sans l'évoquer. C'est impossible, car ce mouvement imprègne l'ensemble jusqu'au plus profond, jusqu'au titre même. Ce dernier est un...

Lire la critique

il y a plus d’un an

113 j'aime

10

Adieu les cons
Plume231
7

Les Temps modernes !

Le nihilisme décomplexé des premiers films de Dupontel a totalement laissé la place à l'humanisme généreux, mais pour voir une œuvre aussi sombre et aussi désespérée (on a envie de dire réaliste dans...

Lire la critique

il y a 2 ans

100 j'aime

7