En grande partie, les critiques écrites pour ce film peuvent se résumer à "un film godarien, tant littéraire qu'il en devient incompréhensible." et pourtant la clé de compréhension du film est offerte par Edgar, le protagoniste, lorsqu'il dit "Je ne vous ai pas dit "regarder" je vous ai dit "écouter"".
Eloge de l'amour (de quelque chose) est un film qui s'écoute, qui l'on comprend lorsqu'on entend mais c'est vrai, même lorsque Godard donne la clé, même lorsqu'il fait un film clair, un Godard reste un Godard. Il y a dans ce film des secrets, des mots qui sont ceux du langage personnel, intérieur, de Godard. Et puis il y a, comme toujours avec le réalisateur, des choses que l'on comprend que si on en a l'envie, plus précisément: si le film, plan par plan, reste dans notre mémoire. Il est d'ailleurs dit dans le film qu'il n'y a pas de devoir de mémoire mais un droit.
Alors, si en bon citoyen Godarien vous laissez votre mémoire s'impregner, vous y verrez des beaux mots, de grandes paroles. Comme ce plan où, devant un cinema, deux films sont affichés: Pickpocket (Bresson) et Matrix. Plus tard, des années plus tard même (une autre histoire de mémoire) Pickpocket est toujours là, Matrix est remplacé.
Puisqu'un film qui reste est un film qui s'ecoute, Pickpocket est un film qui s'ecoute.
Et il y a aussi beaucoup de choses à entendre dans Éloge de l'amour.

Créée

le 20 avr. 2014

Critique lue 877 fois

10 j'aime

Florent Marotel

Écrit par

Critique lue 877 fois

10

D'autres avis sur Éloge de l'amour

Éloge de l'amour
Reymisteriod2
7

Un ambitieux "essai" cinématographique : une grande émotion intellectuelle

Cela ressemble véritablement à un exercice dissertatif ; Godard prend plusieurs sujets, et les explore avec une dialectique impressionnante, et déconcertante même, car cela reste du Cinéma malgré...

le 27 nov. 2019

4 j'aime

Éloge de l'amour
SeznyHaouassi
8

C'est donc ça le beau ?

Brouillon par moment dans la forme, le film devient par moment longuet. Toutefois, les thèmes abordés sont eux extrêmement intéressant et poussent à la réflexion. En effet, j'ai beaucoup apprécié le...

le 23 avr. 2023

1 j'aime

Éloge de l'amour
stebbins
6

Ou quelque chose. Comme ça.

Si ce poème filmique demeure tout à fait représentatif du cinéma de Jean-Luc Godard il risque de laisser bon nombre de spectateurs sur la touche : hermétique et plutôt farouche en termes...

le 16 août 2016

1 j'aime

Du même critique

Éloge de l'amour
FlorentMarotel
8

Écouter

En grande partie, les critiques écrites pour ce film peuvent se résumer à "un film godarien, tant littéraire qu'il en devient incompréhensible." et pourtant la clé de compréhension du film est...

le 20 avr. 2014

10 j'aime

Man on the Moon: The End of Day
FlorentMarotel
9

Plongée étoilée

Symbole d'une année heureuse passée dans des trains, dans mille et uns endroits. Cet album, que j'ai acheté le mois de sa sortie sans même connaître Kid Cudi, était mon compagnon de voyage, une sorte...

le 12 sept. 2013

9 j'aime