Après La Visite de la fanfare qui avait décroché le prix Coup de cœur du jury dans la section Un Certain Regard en 2007, le réalisateur israélien Eran Kolirin fait son retour sur le devant de la scène avec Et il y eut un matin. Le film interpelle en premier lieu par son engagement politique : Eran Kolirin se positionne ouvertement en faveur de la cause palestinienne et n’hésite pas à remettre en question les politiques du gouvernement de l’Etat d’Israël dont il est citoyen.


Pour lire la suite sur Zone Critique : https://zone-critique.com/2021/07/12/journal-de-cannes-2/

may_h10
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Mon Cannes 2021 et Bac

Créée

le 14 juil. 2021

Critique lue 897 fois

may_h10

Écrit par

Critique lue 897 fois

D'autres avis sur Et il y eut un matin

Et il y eut un matin
AnneSchneider
8

En cage

Avec force, le quatrième long-métrage du réalisateur et scénariste israélien Eran Kolirin s’ouvre sur une scène en vision totalement subjective, striée verticalement, puisque la caméra se trouve...

le 25 avr. 2022

9 j'aime

6

Et il y eut un matin
Noel_Astoc
5

Les lendemains qui déchantent

Eran Kolirin signe un film, dans lequel il a voulu trop en mettre. A trop étreindre, le film embrasse finalement assez peu. Le réalisateur israélien y mélange plusieurs aspects qu’il mélange de...

le 25 avr. 2022

1 j'aime

3

Et il y eut un matin
Christoblog
8

Subtil et puissant

Ce joli film israélien présente beaucoup de qualités et constitue une très jolie découverte. L'idée de départ est très maline : un arabe qui habite Jérusalem et qui méprise son milieu d'origine...

le 24 avr. 2022

Du même critique

Murina
may_h10
8

Le Mustang croate

Il n’y avait pas foule en ce début d’après-midi au théâtre croisette pour la projection du premier long-métrage de la réalisatrice croate Antoneta Alamat Kusijanović. La mer, la roche, les plages de...

le 14 juil. 2021

8 j'aime

Pour Sama
may_h10
5

Des larmes et du sang

Pour Sama met à l'honneur l'héroïsme des civils : ceux qui soignent, ceux qui filment, ceux qui résistent, ceux qui survivent ... Dommage que celui-ci manque cruellement de matière d'un point de vue...

le 20 oct. 2019

8 j'aime

Joker
may_h10
10

Transcendant

Que ce soit sur le fond ou sur la forme, le Joker rayonne. Rares sont de telles œuvres à répondre aux critères qui mènent à l’excellence cinématographique. Le portrait psychologique du protagoniste...

le 2 nov. 2019

7 j'aime

2