Le vivre-ensemble en dépit des différences, enjoignant chacun à assumer les siennes autant que celles des autres. Une bien belle leçon de vie, dont le cinéma se fait le chantre pour la ressortir à toutes les sauces. Forte rejoint la liste (déjà conséquente), avec son héroïne potelée qui cherche à affirmer sa féminité à travers le pole-dance. Vous vous en doutez, le chemin à parcourir sera long pour elle...
Le comique à tirer d'une telle histoire se fonde habituellement sur le ressors de l'insolite, avec en filigrane la critique des conventions sociales. Pour fonctionner, le film devrait donc être drôle et rythmé. Ce qui n'est absolument pas le cas de Forte. Le long-métrage de Katia Lewkowicz se montre incroyablement avare en gags. Ni l'écriture ni la mise en scène ne parviennent à déclencher le rire, même un instant. À quoi se raccrocher si l'objectif premier est manqué ? Dans une telle configuration, une durée raisonnable de 1h35 devient éprouvante puisque l'ennui mène la partie. Même le message - à priori bienveillant - passe assez mal, puisqu'il est expédié avec la finesse d'un bulldozer. Et des portes ouvertes, le film en enfonce pas mal (on peut être une femme avec des rondeurs ; féminité et vulgarité, c'est pas pareil,...).
Heureusement, les comédiens s'efforcent de jouer. Ce n'est pas fascinant, certains seconds-rôles semblent ankylosés (Valérie Lemercier) mais au moins l'interprétation est assez juste (merci Bastien Ughetto). Si la gêne prédomine pendant la séance, eux n'y sont pas pour grand chose. Hélas, ils n'arrivent pas à la réduire non plus. Contentez-vous de l'affiche, j'ai envie de dire. Il vaut parfois mieux fantasmer un film pour ce qu'il pourrait être que de découvrir ce qu'il est dans les faits.

ConFuCkamuS
3
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Flops 2020

Le 16 avril 2020

10 j'aime

Forte
ConFuCkamuS
3
Forte

Faible

Le vivre-ensemble en dépit des différences, enjoignant chacun à assumer les siennes autant que celles des autres. Une bien belle leçon de vie, dont le cinéma se fait le chantre pour la ressortir à...

il y a 3 ans

10 j'aime

Forte
QuentinBombarde
6
Forte

Melha barre un peu plus haute

Pour Forte et son sujet très personnel Melha Bedia, humoriste, scénariste et sujet principal du film, est allée chercher une réalisatrice issue du cinéma d'auteur, Katia Lewkowicz (Pourquoi tu...

il y a 3 ans

8 j'aime

Forte
Heurt
3
Forte

Barre toi

Voilà une bien toute petite chose, qui évolue plus dans le niveau d'un téléfilm que de celui d'un film. Visuellement déjà c'est d'une vraie pauvreté, et on est bien plus proche d'une production télé...

il y a 3 ans

4 j'aime

5

Dune
ConFuCkamuS
4
Dune

Anesthésie Spatiale

Peut-on partir avec un avantage si l'on décide d'aller voir l'adaptation d'une œuvre matrice dans la littérature ? Oui, en ne l'ayant pas lue. Il n'est pas toujours aisé de jongler entre...

il y a plus d’un an

64 j'aime

10

I Care a Lot
ConFuCkamuS
4
I Care a Lot

Épigone Girl

Dur d'échapper à son rôle phare. Propulsée sur le devant de la scène avec le rôle d'Amy dans le d'ores et déjà classique Gone Girl réalisé par David Fincher, l'actrice Rosamund Pike n'a pas ménagé...

il y a 2 ans

57 j'aime

The Last Days of American Crime
ConFuCkamuS
1

À réserver aux aveugles

Comme je ne sais pas par où commencer, je vais aller directement à la fin : ce film est une catastrophe. Et le mot est faible. Le seul avantage de The Last Days of American Crime, c'est qu'on ne...

il y a 2 ans

29 j'aime