Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

-Qu'est-ce-que le cinéma : Un jeu élaboré d'images contradictoires. Un peu comme des échecs, des échecs visuels. Justice League est une bonne partie d'échecs entre deux bons joueurs (Le cinéaste et le double de lui-même, ou le cinéaste et l'image du cinéaste que le cinéaste se fait de lui-même), et on ne sait pas qui des deux va l'emporter, car la partie est serrée, et chacun se rend coup sur coup. C'est hyper simple à voir, parfait pour être regardé après un bon orgasme dans son lit tranquillement (THE moment pour regarder un film on est d'accord), quand l'envie de voir de bonnes images devient aussi frappante que démangeante. Aussi, ce qui fait que ce film est bon alors que d'autres blockbusters de ce genre sont mauvais, c'est que la frontière entre les gentils et les méchants est nette, absolue, chacun est à sa place dès le début, ce qui crée un fort sentiment de confiance, de sympathie, de confort, de bon sens; et comme disait Descartes : "Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée", ou, comme dirait McDonald's : "Venez comme vous êtes, t'inquiète, tranquille", en ce sens, Justice League serait une des images de la "démocratie" en cinéma, conseillez ce film à n'importe qui, s'il est snob il dira "bof", mais ça vous n'y pourrez rien, mais s'il est normal il vous dira "ben pas mal", pas mal du tout en fait, et même plutôt bien tiens, ai-je envie d'ajouter. Et, ah oui, le scénario : Batman, Superman, Aquaman, Wonderwoman (elle a un sourire...), méchants monstres moches, sauver le monde, ect, ect...Vive ces USA bon-enfant là (pas ceux de Titanic ou des oscars), puisque tout est une question d'équilibre dans la vie (dans le film il y'a un peu d'action, un peu de réflexion, un peu de joie, un peu de tristesse, un peu d'humour, un peu d'amour, ect, tout est équilibré il y'a un peu de tout, comme un bon repas), et le film, de par son attachement à ne jamais jamais se prendre trop au sérieux et à essayer de rester uniquement très sain et ni trop ni pas assez rythmé, à se cantonner absolument à cette vérité simple et indéfectible de la bonne construction, explique pourquoi le cinéma américain est et reste supérieur à l'européen : Il est plus jeune dans sa tête, plus frais/drôle, et surtout surtout, plus fluide, or la fluidité est probablement la plus grande qualité de l'être humain : Hitler était tout sauf fluide...

renardquif
8
Écrit par

Créée

le 8 févr. 2022

Critique lue 23 fois

renardquif

Écrit par

Critique lue 23 fois

D'autres avis sur Justice League

Justice League
CrèmeFuckingBrûlée
4

Journal intime de Batman : entrée n°1

Mercredi 15 novembre 2017 Oh là. Qu’est-ce qu’il s’est passé hier soir ? J’ai l’impression que Superman tient mon crâne entre ses mains tandis que Wonder Woman me donne des coups de pieds dans...

le 19 nov. 2017

121 j'aime

22

Justice League
Behind_the_Mask
7

Le DCmonde a-t-il besoin de Zack Snyder ?

Cher Zack, Accepte tout d'abord que je te présente mes condoléances. Perdre un enfant doit être une douleur au delà de l'imaginable. Car ce n'est pas dans l'ordre des choses, à l'évidence. Et alors...

le 15 nov. 2017

112 j'aime

25

Justice League
Sergent_Pepper
2

Les arcanes du blockbuster, chapitre 29

Sur la table en acajou, une corbeille en faïence blanche. Un rouleau de papier hygiénique, du désodorisant d’intérieur et quelques magazines people. -Je crois qu’il faudrait plus de vaisseaux...

le 23 févr. 2018

106 j'aime

14

Du même critique

The Medium
renardquif
9

Critique de The Medium par renardquif

-Je viens à peine de finir le film il y'a quelques minutes. Je suis vraiment impressionné, c'est peut-être le plus grand film d'horreur que j'ai vu de ma vie, peut-être. Le meilleur de l'année...

le 17 oct. 2021

13 j'aime

La Protégée
renardquif
9

Critique de La Protégée par renardquif

-Très probablement le meilleur film que j'aurais vu de l'année pour l'instant. Un film d'action très digne et maîtrisé, je vais donc devoir m'intéresser aux autres films de ce réalisateur, tant mieux...

le 22 sept. 2021

13 j'aime

4

Nos soleils
renardquif
10

Critique de Nos soleils par renardquif

-Un film d'Auteur Catalan de Carla Simon. Ours d'or nous dit la couverture tiens; c'est un film magnifique, d'un réalisme pudique et époustouflant, incroyablement simple, crû et pudique disons, ce...

le 14 déc. 2022

8 j'aime