👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Sentiment amer en sortant de la séance de ce très attendu "The Farewell". Précédé d'un bouche à oreille dithyrambique et d'une récompense à la dernière cérémonie des Golden Globes (meilleure actrice dans une comédie/film musical), le film de Lulu Wang malgré toutes ses bonnes intentions ne rempli que partiellement son contrat.

Pourtant, tout partait plutôt très bien. La première partie ne manque pas d'intérêt et nous dévoile un bien joli portrait de famille avec un ton étonnement léger pour un sujet si sérieux (la mort). On comprend très vite que tout se passera à travers le regard de Billi, interprétée par Awkwafina. C'est un problème en soit puisque cela limites aux autres personnages d'exister et d'être approfondis. Résultat, aucun ne parait véritablement attachant, exceptée cette Nai Nai qui est au coeur de l'intrigue. La relation entre cette grand-mère et sa petite-fille est toutefois très touchante, à défaut d'être passionnante, mais le film n'est pas dénué de charme et se regarde sans déplaisir.

Puis vient cette deuxième partie qui s'étire à l'infini et qui peine à amorcer ses enjeux, son histoire. La faute à du blabla inutile mais surtout à ce manque (volontaire ?) de traitement plus dramatique de son sujet. Contrairement à ce que l'on pourrait penser et/ou espérer, "L'Adieu" ne fera pas couler des larmes le long de vos joues. Au mieux, il pourra vous émouvoir et vous attendrir mais vous n'en ressortirez ni bouleversé, ni marqué. De même pour la prestation de l'actrice Awkwafina dont la récompense aux Golden Globes est curieuse. Une prestation relativement correcte mais de là à être récompensée ... non. Emma Thompson, bouleversante dans l'excellente "Late Night" le méritait largement plus.

Le film ou plutôt sa réception générale est à l'image de cette récompense. L'impression que la critique et les votants s'emballent pour pas grand chose. Du moins, un film passable mais vraiment oubliable et ce malgré son intégrité la plus louable.

MogoSheridan
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films vus au cinéma en 2020

il y a 2 ans

18 j'aime

7 commentaires

L'Adieu
Velvetman
6
L'Adieu

Le mensonge comme fardeau

Avec L’Adieu, Lulu Wang nous propose une douce comédie dramatique sur la famille et le deuil, qui en dépit de son très bon casting (excellentes Awkwafina et Zhao Shuzhen), ne trouve jamais le ressort...

Lire la critique

il y a 2 ans

34 j'aime

L'Adieu
JorikVesperhaven
6
L'Adieu

Une chronique sympathique qui ne manque pas de profondeur à défaut de marquer véritablement.

« The Farewell » soulève plein de questionnements intéressants et le fait sur le ton de la comédie dramatique plutôt légère en dépit d’un sujet assez triste. En l’occurrence, doit-on mentir à...

Lire la critique

il y a 3 ans

25 j'aime

L'Adieu
Cmd
8
L'Adieu

Goodbye Grandma

L'adieu c'est un film tout en finesse porté par des acteurs formidables. Rien que ça déjà c'est pas mal. C'est aussi un film dont la plupart des protagonistes ont le cul entre deux chaises,...

Lire la critique

il y a 2 ans

22 j'aime

L'Adieu
MogoSheridan
5
L'Adieu

Tout ça pour ça ?

Sentiment amer en sortant de la séance de ce très attendu "The Farewell". Précédé d'un bouche à oreille dithyrambique et d'une récompense à la dernière cérémonie des Golden Globes (meilleure actrice...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

7

Les Filles du docteur March
MogoSheridan
5

Parfois ça March, parfois ça March moins.

Qu'on se le dise tout de suite, ce film est sublime. Greta Gerwig, après un "Lady Bird" tellement oubliable vient ici dévoiler d'indéniables qualités en matière de mise en scène. Son film est incarné...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

1

Selfie
MogoSheridan
6
Selfie

Je like !

Comme tout film à sketches, il y a du bon ... et du moins bons. "Selfie" part d'un postulat qui nous concerne tous : notre rapport aux écrans. Cela n'est un secret pour personne, nous vivons dans une...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime