Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

L'Île aux chiens
7.7
L'Île aux chiens

Long-métrage d'animation de Wes Anderson (2018)

Wow. Wes Anderson réussi ici à vraiment foutre une claque, au niveau de l'esthétique pur. Comme il sait si bien faire, il nous emmène une fois encore dans un univers très atypique, animé avec un stop-motion très propre. En casting original est particulièrement alléchant (Bryan Cranston, Edward Norton, Bill Murray, Jeff Goldblum, Bob Balaban...), et à la vue des critiques, on ne peut être qu'attiré par L'Île aux Chiens.


Les prises de décisions au niveau esthétique sont très variées : entre les jeux sur la profondeur de champ, les regards-caméras presque omniprésents, les split-screens intelligents, les variations d'ombres et de couleurs... J'y trouve même un peu de Michel Ocelot, même si je doute que ce soit une influence pertinente. Une merveille pour les yeux, et finalement, on veut continuer le film en partie pour cette raison : voir plus de ces belles trouvailles. Même la musique, par Alexandre Desplat, oscarisé pour The Grand Budapest Hotel et La Forme de l'Eau, est complètement en accord avec le film.


Cependant... Il y a tout de même des choses qui me laissent un peu sur ma faim. Je suis un peu déçu du montage, très rapide et saccadé, laissant très peu de place à une contemplation pertinente. Tantôt ça fonctionne, tantôt j'aurais apprécié un rythme un peu moins soutenu.


Il y a notamment un choix de Wes Anderson qui m'a un peu frustré, même si c'est en réalité une très bonne intention, ce sont tous les dialogues en langues étrangères sans traduction. On a l'impression de louper quelque chose, et quand sont venus les sous-titres, je me suis fait surprendre et n'ai pas eu le temps de les lire. Mais je n'aime pas trop m'en prendre à cette décision... Ça rend le film encore plus authentique.


Sinon, je trouve que l'histoire en soi n'est pas tellement attrayante. C'est vraiment la narration qui, de par son originalité, rend L'Île aux Chiens unique en son genre, et rien que pour ça il faut le voir une fois. Ce n'est pas mon Wes Anderson préféré, et je ne suis pas sûr qu'il fasse l'unanimité (même si sa moyenne me contredit), mais ça reste une des meilleures animations de la décennie.

Monsieur_Cintre
8
Écrit par

Créée

le 9 févr. 2019

Critique lue 128 fois

Monsieur_Cintre

Écrit par

Critique lue 128 fois

D'autres avis sur L'Île aux chiens

L'Île aux chiens
Sergent_Pepper
8

Coast dogs, les voix des samouraïs

Dans la filmographie de Wes Anderson, l’univers visuel et graphique s’impose d’avantage à chaque opus, quittant le commun du cinéma pour présenter un fragment d’un monde dont il serait l’unique...

le 30 avr. 2018

100 j'aime

4

L'Île aux chiens
EvyNadler
9

La métaphysique des chiens

Quatre ans après son excellent Grand Budapest Hotel, le dandy le plus en vogue du tout Hollywood revient avec ses tons pastel et son élégance unique pour réitérer le pari qu’il avait réussi en 2009...

le 23 mars 2018

63 j'aime

6

L'Île aux chiens
Vincent-Ruozzi
7

Wes Anderson, the storyteller

Wes Anderson est ce qu'on pourrait appeler un original tant sur ses histoires que sur sa façon de les mettre en scènes. Dans L'Île aux chiens, le réalisateur texan renoue avec une technique...

le 30 avr. 2018

58 j'aime

8

Du même critique

Les Aventuriers de l'arche perdue
Monsieur_Cintre
5

Archéologue : un métier badass

Je trouve que Spielberg a un sens tout particulièrement affûté lorsqu'il est question de rythmer ses films. Il rend la narration très simple, si bien qu'à chaque moment du film, nous savons à peu...

le 1 oct. 2018

19 j'aime

7

The Big Lebowski
Monsieur_Cintre
10

Tout commença par une souillure de tapis...

En 1998, les frères Coen ont déjà maintes fois affirmé leur style à la fois étrange, absurde, dramatique, noir et comique. Un savant mélange qui, deux ans après la réussite de Fargo, donnera...

le 26 avr. 2020

19 j'aime

3

Mon nom est Personne
Monsieur_Cintre
7

Le chemin vers la reconnaissance

Mon Nom est Personne est à la fois un western spaghetti et un hommage au genre. Il s'agirait à l'origine d'un projet de Leone - le roi des spaghettis - qui en est le producteur, et qui souhaite...

le 5 sept. 2020

17 j'aime

10