Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Dans les premières minutes du film Tank ne laisse pas une bonne impression auprès de son rendez-vous. Il boit trop, lui demande de payer l’addition, lui fait des avances trop avancées. Le parfait gentleman. La pauvre malheureuse préfère rappeler son ex. Qui donne à Tank ce qu’il lui revient. Car pour arrondir les fins de mois ce dernier se fait payer pour le pire des salauds afin de ressouder les liens entre les couples. Tank partage un appartement avec son ami d’enfance, qu’il considère comme un cousin, Dustin, obsédé par une collègue de bureau, Alexis. Celle-ci préfère qu’ils restent amis. Désespéré, Dustin demande à Tank son aide.


Mensonge, sexe et amitiés. Ce retitrage du film vous est offert gracieusement.


Le charisme animal de Tom Cook fait des merveilles sur ce film, avec son regard brun canaille. C’est un Barney Stinson en plus dur. Kate Hudson joue le personnage féminin qui veut profiter de la vie, tandis que Jason Biggs incarne l’éternel bon ami.


Pas de fleurs, pas trop de niaiseries, le film reprend quelque codes de la comédie romantique, tels qu’une scène dans un mariage, une déclaration sous la pluie, mais le ton est bien plus cynique. Le sexe est même antérieur aux sentiments. Et c’est cette évolution de la relation entre Tank et Alexis, complexifiée par l’existence de Dustin, qui sera le moteur romantique. Entre eux deux, la relation est passionnée mais aussi fragile et hésitante, Tank a quand même certaines casseroles aux fesses.


Malheureusement, le cynisme des débuts s’émousse trop vite. Le côté bad boy s’estompe, tout comme l’espoir que le film bouscule d’un grand coup nos attentes. Comme si le film devait revenir sur des rails. Tank tombera amoureux, et le film ne propose rien de plus que dans d’autres films dans ce genre de situations : l’incompréhension, le déni, la bêtise, ce genre de trucs que nous autres vrais gens vivons intérieurement mais qui dans de tels films prennent des proportions exagérées.


Évidemment, Tank va vouloir tout faire capoter, dans une scène tellement classique, vous savez la péripétie finale, celle qui fait croire que ce n’est plus possible, mais en fait si. Heureusement, comme dans tant d’autres films, la femme pardonne tout. C’est beau l’amour.


Le film ne s’achèvera pas sur un mariage. Il garde un peu de son mauvais fond. Mais il montrait un cachet particulier, un ton désabusé, cynique. Et pour le dire franchement, jouissif, où tout était possible. Le premier rendez-vous est incroyable, celui avec la religieuse aussi. Avec le personnage de Tank, salaud mais malgré tout au bon fond, le film avait une figure assez forte qui, d’ordinaire, était reléguée au second rôle, le vilain séducteur pour mieux comprendre ce qu’est vraiment l’amour. Le film tord ce cliché, en fait sa proposition principale, mais chute à garder la même tonalité. L’amour gâche tout. Malgré tout divertissant, parfois relevé comme un bon verre de vodka, mais la promesse n’est pas tenue.

SimplySmackkk
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes +135 (Films) et Défi : Abécédaire de films

Créée

le 28 févr. 2020

Critique lue 139 fois

2 j'aime

SimplySmackkk

Écrit par

Critique lue 139 fois

2

D'autres avis sur La Copine de mon meilleur ami

La Copine de mon meilleur ami
DanielOceanAndCo
5

Critique de La Copine de mon meilleur ami par DanielOceanAndCo

Si "La Copine de mon meilleur ami" n'est pas de la plus grande originalité dans son sujet et sa mise en scène (d'où les mauvaises critiques presse probablement), il reste une comédie un peu...

le 30 nov. 2021

1 j'aime

La Copine de mon meilleur ami
Caine78
4

Critique de La Copine de mon meilleur ami par Caine78

C'est déjà cela : "La Copine de mon meilleur ami" n'est pas le désastre que promettait la dramatique bande-annonce aperçue il y a quelques mois. On pourrait même (presque) trouver parfois un certain...

le 27 mars 2018

1 j'aime

La Copine de mon meilleur ami
CeeSnipes
8

Pop That Pussy

Pourquoi suis-je allé voir ce film? Je pense que c'est la présence de Jason Biggs, le seul avec John Cho et Eddie Kaye Thomas à sauver American Wedding de la catastrophe qui m'a poussé à aller voir...

le 16 avr. 2011

1 j'aime

Du même critique

Calmos
SimplySmackkk
8

Calmos x Bertrand Blier

La Culture est belle car tentaculaire. Elle nous permet de rebondir d’oeuvre en oeuvre. Il y a des liens partout. On peut découvrir un cinéaste en partant d’autre chose qu’un film. Je ne connaissais...

le 2 avr. 2020

49 j'aime

13

Scott Pilgrim
SimplySmackkk
8

We are Sex Bob-Omb and we are here to make you think about death and get sad and stuff!

Le film adaptant le comic-book culte de Brian aura pris son temps avant d'arriver en France, quatre mois après sa sortie aux Etats-Unis tandis que le Blu-Ray est déjà sur les rayons. Pourquoi tant de...

le 5 janv. 2011

44 j'aime

12

The King's Man - Première Mission
SimplySmackkk
7

Kingsman : Le Commencement, retour heureux

En 2015, adaptant le comic-book de Mark Millar, Matthew Vaughn signe avec le premier KingsMan: Services secrets une belle réussite, mêlant une certaine élégance anglaise infusée dans un film aux...

le 30 déc. 2021

39 j'aime

12