Le gras c'est la vie, s'il est servi avec un minimum d'esprit. Parmi les innombrables potacheries américaines nageant dans le vulgaire, surgit parfois celle qui apporte ce qu'il faut d'humour et de finesse dans le scénario, avec un casting sur mesure. Les limites sont poussées très loin, mais toujours maîtrisées. On rit de bon coeur, le duo D Cook et K Hudson fonctionne à merveille.

Brefsanspepin
7
Écrit par

Créée

le 9 janv. 2024

Critique lue 4 fois

Brefsanspepin

Écrit par

Critique lue 4 fois

D'autres avis sur La Copine de mon meilleur ami

La Copine de mon meilleur ami
DanielOceanAndCo
5

Critique de La Copine de mon meilleur ami par DanielOceanAndCo

Si "La Copine de mon meilleur ami" n'est pas de la plus grande originalité dans son sujet et sa mise en scène (d'où les mauvaises critiques presse probablement), il reste une comédie un peu...

le 30 nov. 2021

1 j'aime

La Copine de mon meilleur ami
Caine78
4

Critique de La Copine de mon meilleur ami par Caine78

C'est déjà cela : "La Copine de mon meilleur ami" n'est pas le désastre que promettait la dramatique bande-annonce aperçue il y a quelques mois. On pourrait même (presque) trouver parfois un certain...

le 27 mars 2018

1 j'aime

La Copine de mon meilleur ami
CeeSnipes
8

Pop That Pussy

Pourquoi suis-je allé voir ce film? Je pense que c'est la présence de Jason Biggs, le seul avec John Cho et Eddie Kaye Thomas à sauver American Wedding de la catastrophe qui m'a poussé à aller voir...

le 16 avr. 2011

1 j'aime

Du même critique

Matrix Resurrections
Brefsanspepin
2

Matrix Consternation

2h30 d'un plagiat honteux des 3 premiers opus. Un pillage en règle sans aucune idée nouvelle, d'interminables dialogues insipides au possible pour tenter de justifier un scénario foutoir archi-creux...

le 27 déc. 2021

2 j'aime

Archive
Brefsanspepin
4

Plagiat baclé

Soupe absurde où se mélange AI dernier cri et machines à laver qui se jalousent entre elles. Du grand n'importe quoi qui plagie sans vergogne et sans talent : Ghost in the shell, Westworld,...

le 17 sept. 2021

2 j'aime

The Man from Earth
Brefsanspepin
10

Huit clos d'intellos, mais quel bonheur !

Une idée géniale, passée au crible de la science et par le tamis d'une vulgarisation plaisante. Un défi intellectuel qui oblige les anthropologues et ethnologues à tout repenser, de la matière à...

le 18 déc. 2020

2 j'aime