Une fois de plus Zatoichi se retrouve avec un enfant sur les bras, mais cette fois-ci il va vite en être délivré par Wang Kong, le sabreur manchot, campé par Jimmy Wang Yu. Il s’agit d’un personnage chinois qui a été le héros d’une série de films à cette même époque : (Un seul bras les tua tous, Le bras de la vengeance et La Rage du tigre qui est un reboot). Quelle bonne idée de réunir ici ces deux figures de légende : l’aveugle et le manchot ! La rencontre entre les deux hommes ne se fait pas sans difficulté, Zatoichi parlant et ne comprenant que le japonais, Le sabreur manchot ne comprenant et ne parlant que le chinois. Les dialogues de sourds s’enchaînent les uns après les autres entre les deux hommes.


Ce volet de la saga se démarque par une plus grande violence que les autres : femme battue pour la faire parler, oreille et bras coupés par Zatoichi, une première encore jamais vue ! Le sang qui gicle plus que dans les autres épisodes.


L’intrigue repose sur une accumulation d’erreurs : les personnages se trompent sur les vrais coupables, c’est un véritable imbroglio. Tout le monde se trompe sur tout le monde tout au long du déroulement de l’histoire.


Le film s’achève sur le duel entre Zatoichi et le sabreur manchot. La langue aura été une barrière entre les deux hommes jusqu’au bout, jusqu’à cet affrontement où l’on voit pour la première fois dans la saga les bons spectaculaires typiques des Wu Xia Pian. Le duel se déroule sur une musique dont l’ambiance fait penser aux westerns. Le dénouement du combat m’a surprise et attristée… « Si on avait pu se comprendre… ».


L’idée de réunir ces deux grandes figures étaient vraiment intéressantes, mais il aurait certainement été possible d’en tirer une histoire plus consistante et une relation plus approfondie entre les deux hommes. Le sabreur manchot apparaît trop peu à mon goût, un égal temps de présence entre les deux personnages auraient été préférable, de mon point de vue. Je n’ai pas été entièrement convaincue par cet épisode un peu faible vu les deux grands personnages mis en présence ici.

abscondita
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films chinois et La légende de ZATOICHI

Créée

le 29 juil. 2022

Critique lue 32 fois

3 j'aime

2 commentaires

abscondita

Écrit par

Critique lue 32 fois

3
2

D'autres avis sur La Légende de Zatoichi : Zatoichi contre le sabreur manchot

Du même critique

La Leçon de piano
abscondita
3

Histoire d'un chantage sexuel ...

J’ai du mal à comprendre comment ce film peut être si bien noté et a pu recevoir autant de récompenses ! C’est assez rare, mais dans ce cas précis je me trouve décalée par rapport à la majorité...

le 12 janv. 2021

57 j'aime

22

Le Dictateur
abscondita
10

Critique de Le Dictateur par abscondita

Chaplin a été très vite conscient du danger représenté par Hitler et l’idéologie nazie. Il a été l’un des premiers à tirer la sonnette d’alarme. Il commence à travailler sur le film dès 1937. Durant...

le 23 avr. 2022

33 j'aime

22

Blade Runner
abscondita
10

« Time to die »

Blade Runner, c’est d’abord un chef d’œuvre visuel renforcé par l’accompagnement musical mélancolique du regretté Vangelis, les sons lancinants et les moments de pur silence. C’est une œuvre qui se...

le 15 janv. 2024

32 j'aime

19