Dans un univers parallèle au notre, La ligue des justiciers est composée de Batman, Superman et Wonder Woman, et c'est tout. Leur apparence et leurs caractères sont totalement différents des personnages qu'on connaissait, jusqu'à tuer leurs ennemis. Ce qui ne va pas sans causer des soucis avec la présidente américaine sur la violence de leurs actes, qu'elle soit justifiée ou non.


C'est alors que des meurtres inexpliqués vont avoir lieu, mettant tout de suite en cause la Ligue...
Énième rejeton de la vague des films d'animation DC Comics, celui-ci se veut beaucoup plus noir dans ses propos, dans la frontalité de la violence, car ici, la mort vient frapper à tout moment !
Que ce soit des gens brûlés, empalés, fusillés, on peut dire que ça n'y va pas par le dos de la cuillère, mais ça n'est jamais gratuit dans le sens où ça apparait le plus souvent hors-champ, même si on se doute très bien des résultats.


Quant aux "nouveaux" super-héros, outre la surprise de découvrir d'autres personnages, les scénaristes (dont Bruce Timm) ont su créer d'autres caractères, jusqu'à leur créer des origines elles aussi différents, comme Batman (qui s'appelle d'ailleurs Kirk !) qui est au départ un chimiste, ou Superman dont ses parents adoptifs sont des immigrés.
Je trouve juste dommage que Wonder Woman soit un peu écartée, bien qu'elle ait aussi ses scènes de gloire, notamment contre un méchant qui ne peut que rappeler le T-1000.


Je ne suis pas un grand connaisseur de l'univers des comics, mais je trouve cette relecture très intelligente, faisant fi de ce qu'on connaissait pour créer quelque chose de vraiment nouveau. Il en ressort également une plus grande maturité dans les thèmes. Quant à la technique, elle est encore irréprochable, avec ces dessins anguleux rappelant ceux de la série animée Batman des années 1990.


Inutile de dire qu'à mes yeux, Gods and monsters est une excellente réussite, et une manière intéressante de créer un nouvel univers à partir d'un autre déjà existant.

Boubakar
8
Écrit par

Le 6 février 2016

1 j'aime

1 commentaire

La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres
cloneweb
8

Critique de La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres par cloneweb

Bruce Timm se doutait-il en 1992 qu'il allait lancer l'une des meilleures séries d'animation et la meilleur adaptation de Batman à l'écran, se retrouvant qualifié alors du statut de "légende de...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres
Le_sam
6

Critique de La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres par Le_sam

Le voila, le nouveau "blockbuster animé" de DC. Sombre et sanglant, ce film vise un public plutôt adulte. Nos héros habituels sont, dans cette réalité alternative, toujours des héros mais aux...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime

La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres
Boubakar
8

Autre dimension.

Dans un univers parallèle au notre, La ligue des justiciers est composée de Batman, Superman et Wonder Woman, et c'est tout. Leur apparence et leurs caractères sont totalement différents des...

Lire la critique

il y a 6 ans

1 j'aime

1

Total recall
Boubakar
7
Total recall

Arnold Strong.

Longtemps attendues, les mémoires de Arnold Schwarzenegger laissent au bout du compte un sentiment mitigé. Sa vie nous est narrée, de son enfance dans un village modeste en Autriche, en passant par...

Lire la critique

il y a 9 ans

43 j'aime

3

Dragon Ball Z : Battle of Gods
Boubakar
3

God save Goku.

Ce nouveau film est situé après la victoire contre Majin Buu, et peu avant la naissance de Pan (la précision a son importance), et met en scène le dieu de la destruction, Bils (proche de bière, en...

Lire la critique

il y a 9 ans

42 j'aime

11

De rouille et d'os
Boubakar
9

La rencontre entre la destruction et la reconstruction.

Comme souvent, je vais voir un film en en sachant le moins possible (d'ailleurs, je n'ai pas vu la bande-annonce), tout au plus, je savais qu'il était question d'amputation, et c'est tout. Et ce que...

Lire la critique

il y a 10 ans

38 j'aime

1