La liste du travail devient la liste de la libération

* Attention, cette critique contient des spoiler et dévoile les moments clefs de l'intrigue*

Ce film raconte l'histoire d'Oskar Shindler, industriel autrichien bien en vue des autorités nazis qui décide d’embaucher des ouvrier juifs pour sa fabrique de manufacture. Mais au fur et à mesure que le conflit avance, le profiteur de guerre va peu à peu utiliser cette astuce afin de sauver ces employés et leur famille et aussi continuer à embaucher malgré les pertes colossales de son usine. Il va donc de faite sauver près de 300 familles juives du camp d'Auchwitz.

J'ai eu du mal à donner la note maximal. Car je voulais repérer une faille dans ce film. Et ben non, j'ai échoué. Ce film est un chef d'oeuvre; il n'y a pas d'autres mots. Ah si ce film est sans contexte un film culte. La réalisation est sans faille. La direction artistique du film incroyable. Ce film a vraiment le ton du réalisateur. Malgré le sujet sensible, tout est du pur Spielberg. Le coté fun et décomplexé du film côtoie à merveille le ton sombre pour un sujet vraiment grave : le sors des juifs polonais au cour de la Seconde Guerre Mondiale. Le tout sans trop tomber dans le mélo larmoyant abusif. Juste comme il faut.

Les acteurs sont tous impeccables. Liam Neeson est toujours aussi excellent et c'est le meilleur personnage de tout le film. Bizarrement, il est le vrai méchant du film du moins au début. C'est un industriel collaborateur qui emploie des ouvriers d'origine juive pour ce faire du profit. La guerre au début ça ne l’intéresse pas. Il est certes plein de bienveillance, mais il prend tout à la légèreté et utilise son influence pour faire encore plus de profit et il en est conscient. Même s'il prend même les soldats allemands de haut par moment, il ne s'intéresse qu'au profit qu'il peut faire. Néanmoins face à l'horreur, par la suite il utilise son influence et ces relations afin de sauver ces ouvriers faisant de lui un grand bienfaiteur. Ben Kingsley est aussi excellent dans le rôle d'assistant d'Oskar Shindler ; il est la voix de la conscience de Liam Neeson et il va faire changer la politique d'Oskar afin qu'il sauve les prisonniers. Les autres acteurs sont aussi bon dans leur rôle à l'image de Ralph Fiennes (futur Voldemort).

On pourrait reprocher le fait qu'Oskar Shindler soit un peu mis de coté dans le 2e acte du film, mais il est fait juste comme il faut.

Tourner le film en noir et blanc donne une ambiance incroyable des films des années 60 avant la couleur ce qui accorde au film un aspect rétro très immersif le changement de couleur vers la fin est une idée brillante de mise en scène qui m'a bluffer.

En définitive, il s'agit du film le plus personnel de Spielberg et doit être vu au moins une fois dans sa vie. Car comme dirait un critique : "Ce film n'est pas un film, c'est du cinéma".
Cosmic_M
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Les films avec les meilleurs méchants, Les meilleurs films coup de poing, Les meilleurs films des années 1990, Top 10 Films et Les meilleurs films de guerre

Créée

le 6 déc. 2014

Critique lue 699 fois

7 j'aime

Neo Cosmic

Écrit par

Critique lue 699 fois

7

D'autres avis sur La Liste de Schindler

La Liste de Schindler
MatthieuS
10

Une œuvre à Oskar

Ce film multi-oscarisé traite de l’œuvre d’Oskar, homme contrasté qui finit par sauver la vie de plusieurs centaines de juifs de la solution finale échafaudée par la sauvagerie nazie. Et c’est le...

le 23 mars 2018

65 j'aime

22

La Liste de Schindler
Norn
5

Steven recherche Osk(c)ar(s)

Steven(*) est gentil. Très gentil. Tout le monde le sait, alors quand il fait un film, le film est gentil aussi. Mais cette fois, Steven en a marre de cette image qui lui colle à la peau. Fini les...

Par

le 23 mars 2014

56 j'aime

8

La Liste de Schindler
Fatpooper
3

"I like to make lists... that's why Steven chose me to do it" - Liam Neeson dans Life's too short.

En revoyant Shindler's list 11 ans après ma découverte à la télé, je comprends mieux le discours de Terry Gilliam autour du film: Spielberg semble passer outre l'horreur qu'était vraiment...

le 23 janv. 2012

45 j'aime

67

Du même critique

I Am Mother
Cosmic_M
7

Au nom de la Mère

Vous vous souvenez du groupe Mecano ? Mais si le groupe de musiciens espagnols Nacho et José María Cano avec la chanteuse Ana Torroja qui par Hija de la Luna se posait la question : es-ce que la lune...

le 8 juin 2019

44 j'aime

9

Les Nouvelles Aventures d'Aladin
Cosmic_M
1

Le pitoyable film de l'année 2015

Attention. Cette critique sera rédigée avec des tas de spoilers et d'injures non masqués que même Allociné ne voudra pas publier. Vous voilà prévenus ! Ce film est génial !!!! Oui vous avez bien lu ...

le 31 oct. 2015

36 j'aime

15

Black Mirror: Bandersnatch
Cosmic_M
8

Netflix, télécommandez votre vie

Attention ! Critique avec beaucoup de spoilers ! Je ne vais pas demander si vous avez déjà joué à un jeu Telltale, parce que d'une part je n'en ai jamais joué et d'autre part, les films interactifs...

le 29 déc. 2018

24 j'aime

3