Le Destin de madame Yuki

Yuki fujin ezu

1950

111

199

9

7.2

Film de Kenji Mizoguchi · 1 h 27 min · 21 octobre 1950 (Japon)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Michiyo Kogure, Yoshiko Kuga, Ken Uehara, Eijirô Yanagi, Haruya Katô, Yuriko Hamada, Kumeko Urabe, Shizue Natsukawa

Pays d'origine :

Japon
Casting complet et fiche technique

Unique rejeton d'une maison noble, madame Yuki a épousé un homme égoïste et vil qui non seulement la bat mais la trompe ouvertement. Kataya, son ami d'enfance, est épris d'elle. Mais, respectueuse des traditions, madame Yuki n'ose rendre à son mari la monnaie de sa pièce. Elle commence à envisager le divorce lorsque son mari l'offense cruellement...

Firmin_Kachelhoffer

Y'a pas que la fin qu'il faut bien écrire mon loulou...

il y a 2 ans

Electron
7
Electron

Critique positive la plus appréciée

Yuki qui renonce

Précision initiale : Yuki est le prénom du personnage central et pas son nom de famille. Son mari, Naoyuki, est un homme aux manières brutales qui ne lui inspire plus aucune tendresse, si tant est...

Lire la critique

il y a 5 ans

Sergent_Pepper
7

L’appel de l’adoré.

Portrait de femme comme on en trouve tant dans le cinéma nippon, Le destin de Madame Yuki dépeint le quotidien sordide d’une épouse, aussi délicate que son mari est vulgaire, aux appétits insatiables...

Lire la critique

il y a 5 ans

Limguela_Raume
7

La Saveur de madame Yuki

Un mélodrame gentil basé sur l’éternel et ronflant triangle amoureux. La maîtrise ne peut pas tout : Michiyo Kogure n’est pas Kinuyo Tanaka. Shomingeki sans fards ni shamisen pour Kenji Mizoguchi...

Lire la critique

il y a 4 ans

6nezfil
6
6nezfil

Malheureuse comme les pierres

Avec Melle Oyu et La dame de Musashino, le film constitue une sorte de trilogie autour de femmes appartenant à une classe privilégiée et malheureuses comme les pierres. Madame Yuki est une femme qui...

Lire la critique

il y a 3 ans

S_Pilgrim
6

En apparence

[Mouchoir #37] Certes on est en dessous de ce qu'on peut attendre de Mizoguchi. Certes Michiyo Kogure n’est pas Kinuyo Tanaka. Mais avec Le Destin de madame Yuki, le cinéaste retrouve enfin un...

Lire la critique

il y a 3 mois