Film de Simon Hunter · 1 h 35 min · 9 août 2000 (France)

Genres : Épouvante-Horreur, Thriller

Casting (acteurs principaux) :

James Purefoy, Rachel Shelley, Christopher Adamson, Paul Brooke, Don Warrington, Christopher Dunne, Bob Goody, Pat Kelman

Pays d'origine :

Royaume-Uni
Casting complet et fiche technique

Condamné à perpétuité, Leo Rook, un tueur en série sans états d’âme, arrive à s’évader pour enfin échouer dans le phare le plus proche. Ce refuge devient alors un terrible piège mortel pour ceux qui s'y trouvent et pour les quelques naufragés de passage.

Aucun résultat

SimplySmackkk
6
SimplySmackkk

Critique positive la plus appréciée

Dans le phare, personne ne vous entendra crier

Dans les lieux peu investis par les films d'horreur, celui du phare est presqu'une occasion manquée, tant il s'y prêterait bien de par sa solitude et sa symbolique. Le film anglais Le phare de...

il y a 3 ans

7 j'aime

7

FoxmcCost
4
FoxmcCost

Critique négative la plus appréciée

Welcome to Rook Island

Ça faisait au moins dix ans que je passais devant le dvd de ce Phare de l'Angoisse. Toujours dans des vieilles boutiques de solde au beau milieu des séries Z, avec sa jaquette laide à pleurer et son...

il y a 9 ans

3 j'aime

3

MalevolentReviews
4

Leo Rook m'a tuer

Petit slasher passé inaperçu à la toute fin des années 90, Le Phare de l’Angoisse a toutes les qualités pour être une production horrifique efficace mais possède également tous les petits défauts...

il y a 2 ans

ZayeBandini
3
ZayeBandini

C'est vrai que le titre m'avais déjà mis la puce à l'oreille !

Ce film se vit comme une expérience, on en ressort grandit, on réalise des choses...Que le fusil de Tchekhov est une technique d'écriture qui nécessite de la parcimonie et un peut de finesse...Que ce...

il y a 3 ans

estonius
6
estonius

Et à la fin le film bascula dans le n'importe quoi

Le film réussit pendant 75 minutes à maintenir un climat d'angoisse et de suspense tout à fait efficace agrémenté de scènes remarquables d'inventivités (notamment la scène dans les toilettes), La...

il y a 4 ans

1 j'aime

Mickael_Gruckert
7

Critique de par Mickael Gruckert

Tout d'abord il est important de préciser que Le phare de l'angoise "lighthouse" ne doit pas être appréhendé comme un slasher pur et dur (même s'il s'en rapproche énormément). Il doit être compris...

il y a 8 ans