Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Une très bonne surprise. Je ne m'attendais pas du tout ça, je pensais voir un film d'auteur très chiant avec un simple dialogue en huis clos autour d'une partie d'échecs.

Que nenni! Le film est tantôt très très noir (la scène de la procession fait froid dans le dos) tantôt plus légère voire drôle (les passages avec la troupe de comédiens, le forgeron, qui ne sont pas sans rappeler des scènes de la comedia dell'arte).

On suit ici l'itinéraire du chevalier Antonius Block (Max Von Sydow impressionnant de charisme) qui tente de gagner du temps auprès de la mort pour résoudre ses problèmes métaphysiques auxquels il est sujet depuis son retour des croisades, et dont on comprend toute l'étendue dans la MAGNIFIQUE scène de la confession.

À côté de ça, son écuyer, Jöns (Gunnar Björnstrand) est lui l'opposé, c'est le plus terre à terre, il ne sait pas s'il doit croire encore en Dieu ou au néant. C'est lors de la scène de la procession que chacun de ces deux personnages réalisent que la religion instille chez les gens la peur et qu'elle se base uniquement là dessus pour les contrôler.

En marge de ces questionnements, se trouve une famille de comédiens qui permet de détendre l'atmosphère globale du film, étant au contraire plus enclins à profiter des plaisirs simples de la vie, plaisirs qu'ils vont petit à petit communiquer au chevalier, notamment lors de la très belle scène des fraises et du lait.

Mais au final, la Mort (effrayante dans le film) continuera son implacable dessein, emportant petit à petit tout ceux qui passent à sa portée.

Pour mon premier Bergman j'ai tapé dans le plus connu et je n'ai pas été déçu, même s'il est vrai que le film contient parfois quelques longueurs, inhérentes à la volonté d'imposer une atmosphère lourde à l'ensemble.
LeMickeyD
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur.

Créée

le 22 nov. 2010

Critique lue 1.9K fois

37 j'aime

4 commentaires

LeMickeyD

Écrit par

Critique lue 1.9K fois

37
4

D'autres avis sur Le Septième Sceau

Le Septième Sceau
DjeeVanCleef
10

S'il n'est pas trop tard, Ingmar

Ingmar, si tu m'entends, j'ai un truc à te dire. Ça ne prendra pas longtemps, j'ai cinq minutes et toi l’Éternité, alors n'aie crainte, je viens en ami. Du passé, faisons table arabe ! Je viens pour...

le 4 sept. 2013

118 j'aime

19

Le Septième Sceau
pphf
10

Et maintenant, l'apocalypse

« Quand l’agneau ouvrit le septième sceau, un grand silence envahit la terre ». Après le passage des quatre cavaliers et leurs cortèges de misères, les guerres, les désastres naturels, la peste,...

Par

le 16 mai 2014

87 j'aime

9

Le Septième Sceau
Grimault_
9

Sceau vers l'au-delà

Le Septième Sceau d’Ingmar Bergman est un incontournable pour beaucoup de cinéphiles, car il fait partie de ces films qui assurent au spectateur un vertige enivrant, assailli de questions...

le 16 juil. 2018

78 j'aime

8

Du même critique

L'Été de Kikujiro
LeMickeyD
9

Magnifique.

Kitano nous offre ici un magnifique conte initiatique, à la fois léger et lourd de sens. Suivant l'itinéraire d'un enfant, vivant avec sa grand-mère et parti à la recherche de sa vraie mère, on...

le 21 nov. 2010

47 j'aime

3

Le Septième Sceau
LeMickeyD
8

Critique de Le Septième Sceau par LeMickeyD

Une très bonne surprise. Je ne m'attendais pas du tout ça, je pensais voir un film d'auteur très chiant avec un simple dialogue en huis clos autour d'une partie d'échecs. Que nenni! Le film est...

le 22 nov. 2010

37 j'aime

4

Le Choc des Titans
LeMickeyD
4

SAM WORTHNOTHING

Autant le dire tout de suite, les 4 étoiles de ce film vont à Mads Mikkelsen dont le personnage mériterait un vrai film cool plutôt que ça. Pour le reste, je citerais ici mon cher ami...

le 5 janv. 2011

29 j'aime

10