⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Les Affranchis est un chef d’œuvre. Je dirais même un « fucking » chef d’œuvre, un monument du cinéma, un modèle dans le domaine du film sur la mafia, un genre auquel je ne lui voue pourtant pas un culte comme certains. Tout ce qu’on a pu dire à son égard, est totalement justifié. Plus de récompenses aurait été mérité pour ce film, mais il a tout de même reçu un Oscar totalement mérité pour Joe Pesci pour le prix du meilleur second rôle masculin.
Tout est parfait dans ce métrage devenu culte. De ses dialogues savoureux, de ses scènes de violence marquantes, aux passages d’humour grinçants. De son rythme frénétique rendant le tout enivrant, captivant et envoûtant. De son récit follement racontée et adapté d’une histoire vraie.
Que dire de sa bande son magistrale et extraordinaire en totale symbiose avec l’œuvre, dans un style très rock où l’on peut entendre du Rolling Stones et du Cream notamment le merveilleux Sunshine Of Your Love brillamment mis à l’écran et tant d’autres.
Le cinéaste Martin Scorsese marque les esprits et signe sans aucun doute l’un de ses meilleurs films avec sa réalisation techniquement incroyable et riche, de ses travellings fou, aux plans séquences magistraux. Le réalisateur italo-américain s’est choisi un casting en or où tous nous livrent des prestations follement incroyables avec : notamment l’excellent trio Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci tous les trois parfaits mais également Lorraine Bracco parfaite, Paul Sorvino excellent, Frank Sivero excellent. A noter aussi les deux petites apparitions pour ceux qui ont l’œil de Samuel L. Jackson et Tobin Bell (Jigsaw plus tard). Notons aussi la présence des parents de Scorsese, Charles et Catherine qui composent de belles prestations également.
Un film intense, fort et choc que nous procurent ces affranchis et en bref une œuvre intemporelle, culte et majeur du 7ème art.
Ma note : 10/10 !

Black-Night
10
Écrit par

Créée

le 21 oct. 2015

Critique lue 2.2K fois

50 j'aime

3 commentaires

Black-Night

Écrit par

Critique lue 2.2K fois

50
3

D'autres avis sur Les Affranchis

Les Affranchis
Charlotte-Bad
9

Les Affranchis ou la démystification d'un milieu.

"Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu être un gangster.". Les Affranchis, c'est l'aboutissement de toute une carrière pour Martin Scorsese. Délaissant le sujet durant les années 80, il...

le 4 mai 2012

111 j'aime

2

Les Affranchis
Docteur_Jivago
10

Ya motherfucker !

As far back as I can remember, I always wanted to be a gangster L'introduction donne tout de suite le ton, avant que Scorsese ne reprenne le récit dès le début et nous fasse suivre trente années...

le 11 nov. 2015

75 j'aime

18

Les Affranchis
Gand-Alf
10

The Nice Guys.

Vilipendé par une horde de cathos intégristes pour avoir osé mettre en images sa vision du Christ, Martin Scorsese se retrousse les manches, délaisse momentanément les sujets controversés (encore...

le 10 janv. 2017

68 j'aime

6

Du même critique

Gran Torino
Black-Night
9

Critique de Gran Torino par Black-Night

Revisionnage et +1 ! Moi qui le pensais un peu surcoté au premier visionnage, je me retrouve finalement à vous dire grâce à ce second revisionnage bien plus révélateur, que c’est ici une grande œuvre...

le 4 oct. 2017

41 j'aime

14

Shining
Black-Night
10

Critique de Shining par Black-Night

Venant de redécouvrir ce joyau du 7ème art dans les meilleures conditions possibles, c’est-à-dire au cinéma pour une séance unique, une critique semble de circonstance n’est-ce pas ? Je ne vais pas...

le 23 sept. 2017

37 j'aime

39

The Revenant
Black-Night
8

Critique de The Revenant par Black-Night

The Revenant est un très bon film. Un drame qui joue particulièrement avec le genre du western contemplatif au travers d’un survival décoiffant, prenant place dans l’Amérique coloniale. Tiré de faits...

le 28 févr. 2016

36 j'aime

7