⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

"Les Amandiers" nous raconte l'histoire d'une bande de jeunes adultes souhaitant devenir acteur et actrices et qui, par de nombreuses auditions vont finir par intégrer une prestigieuse école de théâtre (Le théâtre des Amandiers) dirigé par Patrice Chéreau (réel metteur en scène de talent). On va donc les suivre durant une année dans leurs chemins vers le jeu, le lâcher prise et tout ce qui englobe ce métier particulier qu'est l'acting.


Je dis particulier, car "Les Amandiers" n'est pas un film qui va se cantonner à vous "vulgariser" ce qu'est le théâtre ou le jeu en lui-même, non, "Les Amandiers" c'est avant tout un film sur ce que ça représente de "jouer". En effet, on y donne de son corps, de son âme bref, de soi. Et ça le film l'a parfaitement compris, par ailleurs, ce qui m'a paru (pour moi élève en école d'art dramatique) très vrai et à la limite du copier-coller de ce que je vis depuis mes quelques années dans une école de théâtre va paraître peut-être un peu trop flou et "bizarre" pour quelqu’un qui est éloigné de ce milieu passionnant mais parfois au combien étonnant. C'est peut-être la ou le film s'enferme un peu dans une "élite" et devient un film de comédien pour comédien. Mais vous allez le voir, cet "enfermement" est le seul défaut de cette pépite. (si ce que je viens d'écrire est un défaut...)


Valeria Bruni Tedeschi, réalisatrice et scénariste de ce long-métrage a réussi à rendre cette joyeuse bande de jeunes comédiens touchante, tendre et nous donnes tout de suite le ton dès l'ouverture du film, ce que j'ai trouvé particulièrement intelligent car nous permettant de connaître et de s'attacher ou non très vite aux personnages. En effet, le film s'ouvre sur une audition passée par les différents élèves souhaitant intégrer Le Théâtre des Amandiers. Et par leurs différents passages, on découvre un mélange de personnalités toutes aussi passionnantes les unes que les autres.


Bon, pour l'instant ça sent plutôt bon, mais pour réussir le tour de force avec un film sur une jeune troupe de théâtre, il faut évidemment que ça joue ! Et bien, c'est simple pendant les deux heures du film, on prend gifle sur gifle à chaque fois qu'un ou qu'une des acteurs et actrices ouvre la bouche ! Les comédiens sont criants de vérité et de sincérité, ils se laissent aller à 100 % et jouent tous avec le cœur et les tripes, franchement, j'ai été littéralement scotché par certaines scènes qui de prime à bord peuvent paraître assez "simplistes" mais qui sont jouées avec une telle intensité que ça en devient mémorable ! Mention spéciale à Sofiane Bennacer jouant un jeune élève talentueux, mais se shootant à l'héro. Il a réussi à endosser le rôle d'un drogué sans jamais tomber dans le déjà-vu et c'est ultra-rafraîchissant ! Nadia Tereszkiewicz, jeune comédienne de bonne famille prête à tout pour réussir aux yeux de Patrice et de ses camarades, bien joué Nadia, j'ai lâché ma petite larme à cause de toi !


Et évidemment, je ne peux pas parler du jeu sans parler de Louis Garrel qui incarne un Patrice Chéreau dur mais finalement très attachant de par son envie de faire briller ses élèves et de rendre sa pièce inoubliable. J'ai adoré le fait que Louis Garrel ne soit pas une tête d'affiche dans ce film mais seulement un "pilier", en effet en incarnant Patrice Chéreau il incarne du coup cette image du professeur de théâtre proche de ces élèves et cela fait écho à son statut d'acteur reconnu et sa place dans un film entouré par de jeunes comédiens. Et ça, je trouve qu'il l'a très bien compris et c'est tellement agréable de le voir diriger ses élèves comme il le fait dans ce film.


Évidemment, tout cela est accompagné d'une mise en scène plus que soigné avec certains plans et séquences vraiment réussies. J'ai aimé le fait que l'image nous trouble parfois sur l'époque dans laquelle se déroule cette histoire, il y a un côté hors du temps qui est très agréable, comme si le monde ne tournait qu'autour de cette troupe et de cette école ce qui fait pas mal écho à l'oubli de ce qui nous entoure lorsque l'on joue. La bande-son est incroyable, très gros point la dessus, car dans un film comme celui-ci, on aurait pu s'attendre à quelque chose de plus "Classique" mais il n'en est rien et c'est quelque chose que j'ai tout de suite remarqué et ça accompagne de la plus belle des manières chaque séquence.


Bref, "Les Amandiers" est un vrai coup de cœur pour moi, c'est lécher, parfaitement joué et le sujet est traité pour ma part de la meilleure des manières. Par ailleurs, il reste peut-être trop cantonné à être apprécié par des spectateurs touchant de prêt ce milieu. Malgré tout, voyez "Les Amandiers" si ça vous touche, vous allez passer un merveilleux moment de cinéma !

Stanvoyen
8
Écrit par

Créée

le 4 mai 2023

Critique lue 33 fois

Stanvoyen

Écrit par

Critique lue 33 fois

D'autres avis sur Les Amandiers

Les Amandiers
Sergent_Pepper
7

Le sillage des comédiens

Valeria Bruni-Tedeschi n’en aura vraisemblablement jamais fini de parler d’elle-même. Sans ordre chronologique, son œuvre autobiographique s’attache, avec les Amandiers, à une période de sa jeunesse...

le 17 nov. 2022

37 j'aime

1

Les Amandiers
Fleming
7

Au joli temps jadis des Amandiers en fleurs

J'étais à l'Avant-Première du film, au tout premier rang comme souvent, et j'ai donc eu, le temps de sa présentation, Valéria Bruni-Tedeschi (VBT) à quelque quatre mètres de moi. Elle n'a d'ailleurs...

le 20 nov. 2023

24 j'aime

9

Les Amandiers
Alsh74
3

Les Amandiers

Le film retranscrit avec peu de subtilité l'adolescence de Valeria Bruni Tedeschi et suit une promotion de l'école de théâtre des Amandiers.Les premières séquences du film montrent différents...

le 14 juin 2022

20 j'aime

1

Du même critique

Yannick
Stanvoyen
8

Dupieux, tout simplement

Prise d'otage : "Détention de personnes contre leur volonté ; le plus souvent afin de revendiquer quelque chose. Action perçue comme entravant la liberté de déplacement, comme une forme de chantage."...

le 2 août 2023

25 j'aime

4

The Last of Us
Stanvoyen
7

Un premier épisode tellement réussi, on est très proche de la perfection

Ah "The Last of Us" s'il y a bien une œuvre audiovisuelle qui restera dans mon cœur à tout jamais, c'est bien celle-ci. J'ai 16 ans lorsque je découvre pour la première fois ce qui va devenir un des...

le 16 janv. 2023

11 j'aime

AKA
Stanvoyen
8

Alban Lenoir tout simplement

Comment voulez vous que je sois objectif quand je parle d’un film ou il y a Alban Lenoir qui disloque des mâchoires pendant 2h ?Depuis Un Français, j’ai un vrai coup de cœur pour Alban Lenoir que je...

le 4 mai 2023

10 j'aime

1