Bon, bon, bon.... Et ben en voilà une déception qu'elle est grande... Moi qui m'attendait à quelque chose de grand. Soyons objectif, il y avait tous les ingrédients pour espérer. Nolan tenant le gouvernail et Snyder aux commandes, un casting 5 étoiles, les producteurs qui souhaitent faire leur Justice League pour concurrencer Avengers, en s'apuyant sur le travail de Nolan sur Batman, BREF, que du bon en vue. Et le résultat est pourtant catastrophique.

Déjà je crois qu'à titre de comparaison, Captain America était moins patriote que ce nouvel opus de l'extra terrestre au slip rouge (qu'il n'a plus ici d'ailleurs). Je m'explique. Le film est une constante américanisation du monde et des idéologies et il pue l'égocentrisme. En gros, à travers l'apprentissage de Kal-El, on nous balance toute l'idéologie américaine. On pense USA pendant plus de 2h15 (d'ailleurs je crois que la phrase prononcé par Superman "Plus ricain que moi tu meurs" (!!!) a fini par m'achever). A commencer par la peur du terrorisme. On remarque d'ailleurs bien ici qu'ils n'ont toujours pas digéré les attentats du World Trade Center et que ce 9/11 est encore une phobie très présente dans les têtes américaines. Zod est censé être un alien débarquant sur Terre dans le but de la détruire. C'est ce qu'on nous dis. Tout ce qu'on voit c'est un terroriste s'attaquant à la bannière étoilée et nous voilà plongés dans un film de Roland Emmerich. D'ailleurs ce n'est pas seulement un attentat terroriste qu'on nous fait revivre mais bien le 11 septembre avec ces visages pleins de poussière et ces personnes coincées sous les débris. Je suis désolé, mais se servir d'un héros aussi populaire que Superman pour véhiculer ses idéaux et nous montrer leur souffrance personnelle due à un dur passé, c'est juste dégueulasse, surtout quand ce n'est pas le sujet du film. Pas de New York dans Superman ! Et puis on est en 2013, il serait peut-être temps de passer à autre chose...

Non seulement les américains n'en ont pas fini avec le 11 septembre mais de toute évidence, la guerre froide semble toujours bien ancrée dans les mémoires. Jor-El expliquant le coup d'état de Zod, en le montrant à l'image d'un certain tyran moustachu la tête levée, de trois quarts, regardant le ciel. Ca ne vous rappelle rien ? Et si je rajoute des armées derrière bien en rang qui défile... Bref, c'en est presque effrayant de voir ces choses là. Parce que ce que je comprend la c'est que Zod, le terroriste, est assimilé à Staline et donc au communisme. Donc les communistes sont des terroristes en puissances. Et bien sur les gentils et courageux américains ont vaincu. Voilà le vrai message du film, pas la peine de chercher plus loin...

Dans le film Kal-El est tenu de faire remplir une mission divine quoi qu'il arrive. D'ailleurs dès l'ouverture, Russel Crowe parle de lui en disant que les humains le considèreront comme un dieu. Il n'avait pas tort. Mais on nous plonge dans un délire pas possible sur la religion. Une prise de position clairement affirmée dans le film : ca alors Superman a 33 ans, ca alors on arrête pas de nous bassiner sur le fait qu'il a une mission à remplir etc...
D'ailleurs cette mission de sauver l'humanité je ne comprend pas comment il a pu la remplir. On nous explique sa difficulté pour s'intégrer parmi les humains et on nous montre qu'il a été maltraité pendant son enfance et même après. "Mais pas de soucis je vais les sauver moi ces trous du cul !!"
Donc si on résume : le héros est un américain (ou du moins il se considère comme étant un), qui est assimilé à Jésus et qui va combattre (et vaincre) les méchants russes pour asseoir la domination du capitalisme sur le communisme. God Bless USA.... C'est triste de pouvoir résumer un film sur un super héros de cette façon...

Je ne vais pas revenir sur Zack Snyder qui semble se perdre film après film. Les scènes d'actions sont, étrangement, ratées même si visuellement, l'ambiance est plutôt sympa. L'action est juste là pour remplir les trous et pour montrer les moyens ahurissant dont le film a eu droit. Et même avec tout ça, pas capable de nous pondre quelque chose de correct.
Les acteurs sont mauvais, pas un pour rattraper l'autre, mis à part, peut-être, Henry Cavill qui est une bonne surprise et dont les sourires et mimiques font mouches. Mais sinon c'est pauvre. Mention spéciale du personnage le plus casse bonbon à Lois Lane et sa façon invraisemblable à toujours se situer là où la merde se cache. Ah et c'est la seule à reconnaître un homme d'après une photo prise à 500 mètres de distance dans le noir. Chapeau bas.
Je pense également ne pas avoir besoin de rajouter quoi que ce soit à propos de l'écriture, si ce n'est qu'on se fout bien de notre gueule dès les premières minutes. Pourquoi envoyer "à l'abri"un super méchant dans une sorte de trou noir alors que ta planète est en train de mourir de l'intérieur ?! Si tu veux vraiment le condamner piège le sur place et fuis. Oui parce que les kryptoniens restent sur place alors que tout est en train de péter... Va chercher la logique la dedans...

On m'avait bien fait baver devant la campagne promotionnelle sans faute du film, à coup de bandes annonces impressionnantes et de spot TV. Au final je crois que ce film est une de mes plus grandes déceptions au visionnage tant j'en attendais monts et merveilles. Finalement je vais rester à Batman je crois...

Créée

le 24 juin 2013

Modifiée

le 29 juin 2013

Critique lue 985 fois

52 j'aime

22 commentaires

Strangelove

Écrit par

Critique lue 985 fois

52
22

D'autres avis sur Man of Steel

Man of Steel
Socinien
3

Faire du neuf avec des vieux.

Un jour, j’arrêterai de tomber dans le panneau et de payer pour voir sans cesse le même film, avec plus ou moins de lens flares. Surtout quand la climatisation de la salle, une de mes grandes...

le 19 juin 2013

202 j'aime

161

Man of Steel
Gothic
7

Calice Kal-El Edit

Dire que j'attendais ce "Man of Steel" relève du doux euphémisme. Scotché par ce que Nolan a globalement réussi à accomplir avec le Caped Crusader (enfin, surtout "The Dark Knight" en fait), j'étais...

le 24 juin 2013

161 j'aime

84

Man of Steel
Noremac
9

Critique de Man of Steel par Noremac

Au diable les critiques,moi j'ai pris un pied monstrueux Autant se débarrasser tout de suite des évidences: oui Man of steel est démentiellement spectaculaire,viscéralement jouissif et que, pour...

le 18 juin 2013

120 j'aime

25

Du même critique

Gravity
Strangelove
8

"Le tournage dans l'espace a-t-il été compliqué ?"

Telle est la question posée par un journaliste mexicain à Alfonso Cuarón lors d'une conférence de presse à propos de son dernier film Gravity. Question légitime tant Cuarón a atteint un niveau de...

le 23 oct. 2013

235 j'aime

44

Le Cinéma de Durendal
Strangelove
2

Moi aussi j'ai pleuré devant Lucy !

(Bon c'est parce que je ne pouvais pas contrôler mon fou rire mais ça compte quand même non ?) Les amis je crois que j'ai un problème. Comprenez-moi, je hais ce personnage, je n'ai absolument aucun...

le 18 mars 2015

234 j'aime

50

Pulp Fiction
Strangelove
10

True Story.

Que pourrais je dire de plus ? Que pourrais-je ajouter à tout ce qui a déjà été dit ? Rien que tout le monde ne sache déjà. J'ai alors décidé de tourner ma critique autrement. Car il faut savoir que...

le 28 mai 2013

227 j'aime

34