⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Un ramassis de clichés, d'incohérences, de dialogues nazes et une absence quasi totale d'humour, font de ce reboot un film qui n'arrive pas à la cheville de ses kitchissimes prédécesseurs...

Les incohérences, c'est ce qui m'énerve le plus, et il y en a tous les 5 minutes.
Allez, je vous en donne une comme ça; la clé USB de Jor-El.
Papa Costner explique à son fils qu'il a demandé à un scientifique de le faire analyser.
1°: Pourquoi ? Il essaye de cacher la présence d'un vaisseau et de son passager extra terrestre par tous les moyens, alors pourquoi quitter sa ferme, partir en ville, chercher un chimiste et lui demander d'analyser un artefact qui pourrait attirer l'attention sur lui alors qu'il sait pertinemment que ce n'est pas un objet terrestre ?
2°: le chimiste analyse l'objet et lui annonce qu'il est composé d'une matière inconnu, hors tableau de Mendeleiev. Et puis quoi ? Il lui rend. Comme ça. C'est le rêve des chimiste de créer ou de découvrir des éléments stables hors tableau, mais lui non, il s'en fout. "Tiens je te rend ton bidule, c'est fait d'une matière qui n’existe pas sur Terre. Ca fera 150$ pour l'analyse."
Et des comme ça, y'en a tout le long du film.

On ne nous épargne donc rien... tout un symbole lorsque papa Costner regarde son fils, jouer avec une cape, tout en réparant sa voiture au soleil couchant... la grandeur de l'Amérique, le bon sens du fermier. Je ne compte pas le nombre de drapeaux américains visibles dans le film (ni le nombre de placement de produits).
De toute façon, la menace extra terrestre ne s'abat que sur l'Amérique. Kal-El atterri en plein Kansas, une capsule de sauvetage retombe de l'espace et échoue à quelque kilomètres de la ferme des Kent, Superman se bat dans l'espace et son combat le ramène sur son point de départ, à savoir, Metropolis (puisque le méchant Zod a décidé de creuser juste devant le Daily Planet, centre du monde)... y'a comme un aimant les empêchant de traverser les frontières... et quand un général inquiet demande à Superman si il est du coté de l'Amérique, Superman ne lui répondra pas " Non, je suis du coté de l'humanité tout entière", il lui dira: "T'inquiètes, j'ai grandi au Kansas !!"

Un autre truc que j'aime beaucoup dans ce genre de film, c'est que tout ce qui se passe hors champ, n'existe tout simplement pas. Par exemple la tornade. Ca fait 5 minutes que la famille Kent roule sur une route de campagne, avec une bonne visibilité, mais ils ne voient pas la tornade tant qu'on ne la voit pas. Et on ne la verra que lorsqu'ils seront à 100 mètres d'elle. Et ils vont en plus se réfugier sous un pont pour s'en protéger... un pont !!

Le sous texte religieux hyper explicite est à gerber, comme souvent dans le mauvais cinéma américain, ça va de Clark qui se confie à un prêtre (j'ai difficilement contenu un fou rire) à Kal-El qui se décide à sauver le monde et part dans l'espace bras en croix...

Un petit mot sur Zod, qui aurait pu être un très bon personnage si il était allé au bout de son rôle. Zod est, comme presque tout les Kryptonnien, génétiquement modifié, sa vie est consacrée à protéger Krypton et ses habitants, par tous les moyens, même amoraux ou violents. Respect. Mais quand sa mission est un échec. Quand il ne reste plus rien, pourquoi vouloir se venger ? La logique voudrait qu'il choisisse entre le suicide (puisque la raison de son existence n'existe plus, son existence n'a plus de raison d'être, comme il l'explique) ou entre consacrer sa vie à protéger Kal-El puisque c'est tout ce qui reste de Krypton, qu'il est programmé pour protéger. C'est que c'est pas un méchant le Zod, il fait juste ce pour quoi on l'a créé... Et là ça aurait eu de la gueule, on serait sorti de ce schéma manichéen... Mais non, c'est un film de Superman, et Superman il est super gentil, alors le méchant, il doit être méchant. Un Superman plus sombre ? Ah oui le costume... qui l'attendait dans un vaisseau sous la glace 20000 ans avant qu'il ne débarque sur Terre... fatiguant...

C'est mauvais, mauvais, mauvais.

Alors oui, les effets spéciaux sont fabuleux, mais on y est habitué maintenant, faut miser sur l'histoire, sur le jeu, sur les dialogues, sinon ça ne passe pas.

Allez je m'arrête...

Non, une petite phrase qui m'a fait rire quand même; "ça ne peut se terminer que d'une façon: soit tu me tues, soit je te tues!"
Ils savent pas compter jusque 2 sur Krypton ?


[Edit / Petit point en commentaire d'une autre critique que j'ajoute ici]
J'ai pas aimé les flashbacks... un film plus chronologique aurait été plus intelligent (et oui, le flashback pour le flashback... on est loin de mémento).
Les flashbacks n'ont pas vraiment d’intérêts narratifs... à part celui de bien trop appuyer une leçon que Clark aurait reçu. En chronologique, ça aurait eu le mérite de pousser un peu le spectateur à se remémorer ce qu'il a vu plutôt qu'à nous dire: "il fait ça parce que ceci est arrivé dans son passé". On nous prend pour des cons !!
Quantum
2
Écrit par

Créée

le 30 juin 2013

Modifiée

le 1 juil. 2013

Critique lue 441 fois

4 j'aime

2 commentaires

Quantum

Écrit par

Critique lue 441 fois

4
2

D'autres avis sur Man of Steel

Man of Steel
Socinien
3

Faire du neuf avec des vieux.

Un jour, j’arrêterai de tomber dans le panneau et de payer pour voir sans cesse le même film, avec plus ou moins de lens flares. Surtout quand la climatisation de la salle, une de mes grandes...

le 19 juin 2013

202 j'aime

161

Man of Steel
Gothic
7

Calice Kal-El Edit

Dire que j'attendais ce "Man of Steel" relève du doux euphémisme. Scotché par ce que Nolan a globalement réussi à accomplir avec le Caped Crusader (enfin, surtout "The Dark Knight" en fait), j'étais...

le 24 juin 2013

161 j'aime

84

Man of Steel
Noremac
9

Critique de Man of Steel par Noremac

Au diable les critiques,moi j'ai pris un pied monstrueux Autant se débarrasser tout de suite des évidences: oui Man of steel est démentiellement spectaculaire,viscéralement jouissif et que, pour...

le 18 juin 2013

120 j'aime

25

Du même critique

Match Point
Quantum
9

Pour en finir une bonne fois pour toutes avec les conneries que j'ai pu lire sur ce film.

"Qu'est ce que tu veux que je te dise ? Je sais... J'étais le gosse du quartier qui racontait des blagues. Tu vois, nous vivons dans une société qui valorise énormément l'amuseur. Tu vois ? Et d'un...

le 13 mai 2013

14 j'aime

Prophecy
Quantum
8

Je prophétise un grand manga.

Je viens de littéralement bouffer le Tome 1 de cette merveille. Comment en parler sans rien raconter ? C'est pas du Shonen, c'est assez adulte. C'est pas de la fantasy, c'est pas du Death Note. Ca se...

le 8 mars 2013

14 j'aime

1

Subway
Quantum
4

Mauvais millésime

Je viens de revoir subway sur je ne sais plus quelle chaîne... Un cinéaste, c'est comme un vin. Certains doivent attendre quelques années avant d'atteindre leur plein potentiel. D'autres doivent être...

le 10 mars 2013

13 j'aime

1