Il apparaît que l’on ressort du film avec davantage d’allocentrisme pour ces vies détériorées, qui sont sans échappatoire. Ce métrage éclairé et éblouissant évite splendidement les poncifs pour mieux démanteler les stéréotypes. Abel, le premier-né compte bien jouer les coryphées mais on est plus dans le brigandage de quincaille de la comédie transalpine que du côté de Vito Corleone. Cette délicieuse fable réaliste trouve l’accord adéquat, agréable sans être artificielle, positif sans être niais, et charmé par sa tonitruante mais très liée clique que compose ce quartet de frais interprètes stupéfiants. Yohan Manca appuie sur la charge salutaire de l’opéra dans un premier film radieux et empli d’espérances.

Trilaw
8
Écrit par

Créée

le 10 mai 2022

Critique lue 236 fois

7 j'aime

Trilaw

Écrit par

Critique lue 236 fois

7

D'autres avis sur Mes frères et moi

Mes frères et moi
Cinephile-doux
7

La musique adoucit le quartier

Mes frères et moi, le premier long-métrage de Yohan Manca, présenté à Un certain regard à Cannes, est une bonne surprise, pour peu que l'on n'ait pas eu l'opportunité de voir ses trois courts. Ce...

le 16 juil. 2021

15 j'aime

Mes frères et moi
Trilaw
8

Fratrie sensationnelle

Il apparaît que l’on ressort du film avec davantage d’allocentrisme pour ces vies détériorées, qui sont sans échappatoire. Ce métrage éclairé et éblouissant évite splendidement les poncifs pour mieux...

le 10 mai 2022

7 j'aime

Mes frères et moi
MassilNanouche
8

Survie en Quartier Mineur

Nour a 14 ans. Dans son quartier populaire au bord de la mer, son été rythmé par les mésaventures de ses grands frères, la maladie de sa mère et des travaux d'intérêt général. Il fait la rencontre...

le 2 janv. 2022

7 j'aime

Du même critique

Simone - Le voyage du siècle
Trilaw
9

« Bientôt s’éteindra cette génération qui ne devait pas survivre »

Le film est farouchement et profondément féministe mais quoi de plus normal pour un métrage dédié à une femme extraordinaire qui a permis que l’un des droits les plus élémentaires pour elles, même si...

le 24 nov. 2022

34 j'aime

3

Avatar - La Voie de l'eau
Trilaw
5

« On ne congèle pas les bébés »

Treize ans de longues années d’attente patiente pour un résultat aussi famélique. Commençons par la fameuse 3D, je me souviens d’un temps où les lunettes 3D étaient devenues un outil indispensable...

le 16 déc. 2022

26 j'aime

Les Choses humaines
Trilaw
9

Crime impardonnable (spoilers)

Les choses humaines place les protagonistes tout comme le spectateur face à leurs paradoxes. Captivant, le but est de faire entendre toutes les versions. Et avec elles, l’insatiabilité de ne pas...

le 24 avr. 2022

13 j'aime