Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Premier film d'une jeune actrice française, produit par Robert Redford et avec Matthias Schoenaerts en brute sensible, Nevada coche toutes les cases d'un drame digne de ce nom. Entre film carcéral et western, le film se distingue par une photographie incroyable, un son ultra-léché ainsi que par la performance intense de son acteur. Même si on est habitué à le voir camper ce rôle d'homme massif à la rage explosive (Bullhead, De rouille et d'os, Maryland), cette histoire lui permet d'explorer les subtilités dans l'expression d'émotions étouffées et refoulées. C'est ainsi qu'il réussit à nous surprendre et à nous toucher, sans qu'on s'y attende. Il contribue alors à l'authenticité et à la singularité du film qui relate d'un programme de réhabilitation pour détenus par le dressage de chevaux sauvages dans le désert du Nevada.
Le scénario, bien qu'extrêmement bien maitrisé, est la petite bête noire de Nevada. Du moins, pour ma part. Il est si lisse, si propre, si fluide qu'on a l'impression d'être en croisière où les secousses émotionnelles ne relèvent que de la routine. Le rapport à l'animal offre pourtant de belles scènes, en parallèle de celles de la fille. L'un compense le manque de l'autre. Mais le règlement de compte en milieu carcéral n'apporte strictement rien à l'histoire, si ce n'est un petit coup de pression pour jouer avec le suspense et les attentes du spectateur. Personnellement, j'ai trouvé ça globalement trop propre. J'aurai aimé plus d'encombres, plus d'enjeux, peut-être moins de maitrises, d'un point de vue technique ou de la réalisation ! En réalité, je chipote, car Nevada est un très bon premier film, très prometteur pour la jeune réalisatrice et touchant aussi pour la fibre humaine véhiculée par cette histoire vraie.

alsacienparisien
7

Créée

le 25 juin 2019

Critique lue 1.3K fois

5 j'aime

Critique lue 1.3K fois

5

D'autres avis sur Nevada

Nevada
lhomme-grenouille
5

Quand la muse tangue…

Je ne vois pas. Non, je ne vois pas où voulait en venir Laure de Clermont-Tonnerre avec ce « Nevada ». Pour le sujet, ça va, c’est clair. Un homme en quête de rédemption trouve une voie de sortie...

le 25 juin 2019

11 j'aime

2

Nevada
limma
6

Critique de Nevada par limma

Laure De Clermont-Tonnerre aime-t-elle les chevaux ? non pas tant pour en avoir fait des personnalités si facilement domptables, mais en ne sachant malheureusement pas comment les filmer, ni...

le 25 oct. 2019

10 j'aime

1

Nevada
Cinephile-doux
7

Remède de cheval

Belle aventure que celle de l'actrice française Laure de Clermont-Tonnerre qui réalise son rêve américain, avec son premier long-métrage, Nevada, parrainé par M. Robert Redford, pas moins. Il est...

le 23 juin 2019

8 j'aime

Du même critique

Un amour impossible
alsacienparisien
8

Récit romanesque d'une densité rare

Adaptation du roman phare de Christine Angot, "Un amour impossible" est un film fleuve qui retrace l'ensemble d'une vie. C'est étonnamment dense, percutant et fort. Les thématiques centrales vont au...

le 11 nov. 2018

19 j'aime

1

Épouse-moi mon pote
alsacienparisien
2

De la maladresse du propos nait un profond malaise...

Epouse-moi mon pote suscite de vives réactions sur son histoire centré sur le thème de l'homosexualité. Je n'ai pas personnellement trouvé le propos insultant mais je l'ai trouvé maladroit et...

le 7 nov. 2017

18 j'aime