👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

En sortant de la séance, une forme d'allégresse nous tient éveiller. Rares sont les films qui rendent hommage à une vie simple et belle, sans s'attarder sur les problèmes subis par le personnage central. Jim Jarmusch nous plonge dans le quotidien de Paterson, chauffeur de bus, poète au grand coeur, en nous racontant la simple histoire de sa vie, faite de rencontre, de rire, de rêve... Le mélange des sentiments permet de nous faire sortir de nombreuses fois grâce à des paroles fines et pertinentes. Pour cet homme, éperdument amoureux de sa copine atypique, rien n'est grave, tout semble beau. D'une patience extrême, avare de paroles, mais pour autant à l'écoute de ses concitoyens, il mène une vie simple, à laquelle il ne semble ne rien demander.

Le film est l'image de la thématique principale : poétique. Ce sentiment de bien-être en sortant de la séance est rarement ressenti alors qu'aucune histoire véritable n'est menée. C'est une ode à la vie que nous livre le réalisateur derrière la caméra à travers des événements simples et beaux. Tout dans ce film respire la vie et, malgré la lenteur assumée, c'est une bouffée d'oxygène, de voir cette histoire banale, nous dépayser. Voir un chauffeur de bus écouter les conversations et écrire des poèmes, est tout sauf inconciliable, ce qui permet de nous questionner sur nos propres rapports à nos passions.

Emmené par un Adam Driver époustouflant, ainsi que par la belle Golshifteh Farahani, dont le côté excentrique est quelquefois déconcertant, cette réalisation mérite les différents hommages qui lui ont été rendus dans le monde du cinéma.

Simple et beau tout simplement.

Colinus33
8
Écrit par

il y a 5 ans

2 j'aime

Paterson
Velvetman
9
Paterson

Twin Peaks

Après Détroit et les sorties nocturnes d’Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch déplace de nouveau son cinéma dans une ville en friche où la lisière se révèle étroite entre les briques en ruine et le...

Lire la critique

il y a 5 ans

140 j'aime

5

Paterson
Mil-Feux
8
Paterson

Water Falls - hymne à la vie

Avis à celleux qui "respirent la poésie" et l'admirent, Jim Jarmusch est revenu pour nous faire rêver. Paterson s'ouvre sur l'étreinte profonde et silencieuse d'un homme et d'une femme dans leur...

Lire la critique

il y a 5 ans

124 j'aime

32

Paterson
Sergent_Pepper
7
Paterson

Le cercle des poètes disparates

Lorsqu’un poème est écrit en prose ou en vers libre, il perd instantanément la faculté d’immédiate séduction qu’avait son prédécesseur en vers : la rime, le rythme, musique et cadence de la forme...

Lire la critique

il y a 5 ans

95 j'aime

11

La La Land
Colinus33
9
La La Land

Une claque !

Le deuxième film de Damien Chazelle est une réussite étonnante. Alors qu'en y allant, je ne m'attendais à rien de grandiose, c'est-à-dire une comédie musicale des plus classiques avec une pâle...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Paterson
Colinus33
8
Paterson

Ode à la vie

En sortant de la séance, une forme d'allégresse nous tient éveiller. Rares sont les films qui rendent hommage à une vie simple et belle, sans s'attarder sur les problèmes subis par le personnage...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Passengers
Colinus33
3
Passengers

Inutile

Grand amateur de science-fiction, j'étais impatient d'aller voir ce film qui me semblait pertinent.... Quelle déception en sortant de la salle. On ne peut pas reprocher le fait que le film ne se...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime