Quand d'étranges structures extra-terrestres apparaissent soudainement en divers point du globe, l'armée américaine engage une éminente linguiste pour tenter d'établir la communication avec le vaisseau du Montana.


Difficile de parler plus de Premier Contact sans risquer de vous gâcher le film. Dans une ambiance lourde, presque angoissante, Denis Villeneuve nous livre un film de science fiction presque mystique sans jamais être tape à l’œil ou déborder d'action sans relâche. Le réalisateur et son équipe d'acteurs tous parfaitement justes dans leurs rôles parviennent à instaurer cette étrange ambiance qui m'a très nettement convaincu.
Reste que ce film sera jugé par certains plus sévèrement que l'avait pu être Prisoners en son temps. Tout le monde ne sera probablement pas sensible de la même manière au style volontairement parfois obscur de la narration ou à cette musique très lourde en vrombissements. J'y suis sensible et la réussite du mélange fonctionne correctement sur ce film dans mon cas. Peut être aussi car ayant vu le film à l'étranger, en version originale mais sous-titré dans une langue que je ne parle pas, il m'aura fallu faire un effort de compréhension tout particulier qui m'aura rapproché d'une des thématiques principales de cette histoire.


Premier Contact m'aura également évoqué Rencontres du troisième type, sans en partager le même optimiste, la même magie et la même musique originale; ainsi qu'Interstellar pour plusieurs des thèmes que les deux films développent. Et m'aura donné envie de revoir les trois, tant ils ont tous pu marquer mes goûts pour le cinéma de science fiction.


Mes seuls regrets concernant ce film étant limités à un effet d'introduction malheureusement gâché par la bande annonce et certains éléments de promotion ainsi qu'à ces vrombissements parfois monotones, je ne pourrai que vous conseiller très chaudement de visionner Premier Contact sur grand écran avec le système des cinémas modernes. A mon avis, il en vaut très largement la chandelle.

KMP
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Vus en version originale au cinéma., Après chaque film, un avis en 2016. et Les meilleurs films de 2016

Créée

le 23 nov. 2016

Critique lue 603 fois

2 j'aime

1 commentaire

KMP

Écrit par

Critique lue 603 fois

2
1

D'autres avis sur Premier Contact

Premier Contact
Velvetman
8

Le lexique du temps

Les nouveaux visages du cinéma Hollywoodien se mettent subitement à la science-fiction. Cela devient-il un passage obligé ou est-ce un environnement propice à la création, au développement des...

le 10 déc. 2016

260 j'aime

19

Premier Contact
Sergent_Pepper
8

Mission : indicible.

La science-fiction est avant tout affaire de promesse : c’est un élan vers l’ailleurs, vers l’au-delà de ce que les limites de notre connaissance actuelle nous impose. Lorsqu’un auteur s’empare du...

le 10 déc. 2016

193 j'aime

16

Premier Contact
trineor
5

Breaking news : t'es à court sur la drogue bleue de Lucy ? Apprends l'heptapode !

Bon, bon, bon. Faut que je réémerge d'une apnée boulot déraisonnable, rien que le temps d'un petit commentaire... parce que c'est que je l'ai attendu, celui-ci. Et fichtre, je suis tout déçu ...

le 7 déc. 2016

153 j'aime

61

Du même critique

Coldwater
KMP
8

Douche froide

Aller voir un film sans rien savoir du sujet, pas même le synopsis, c'est possible. Et c'est comme cela que je suis allé voir Coldwater qui était la seule nouveauté qui me tentait cette semaine. Dans...

Par

le 14 juil. 2014

10 j'aime

The Rover
KMP
5

Dans le bush, personne ne vous entendra crier…

Second film de ma soirée cinéma en version originale, The Rover est le film dont je me souvenais avoir vu une bande annonce. Je ne me souvenais pas de grand chose mais je croyais me rappeler qu'elle...

Par

le 8 juin 2014

10 j'aime

3

Minuscule : La Vallée des fourmis perdues
KMP
9

Fourmiz et une pattes

Minuscule raconte l'histoire d'une coccinelle qui un jour se battit aux côtés des laborieuses et honnêtes fourmis noires face aux belliqueuses fourmis rouges. Et c'est tout. Mais quel tout mes amis ...

Par

le 30 janv. 2014

10 j'aime

2