C’est peu dire si ce « Pride » entend s’inscrire dans la lignée de ces comédies sociales à la « Full Monty » ou autre « Billy Eliott » car la filiation semble aussi ouverte qu’assumée ! Mais bon, au fond ce n’est pas plus mal. Au moins j’ai su dès le départ où je mettais les pieds et je dois bien reconnaitre que le divertissement sait s’approprier efficacement la recette. Alors certes, le début est convenu et met un peu de temps avant de se lancer. Mieux vaut ne pas connaitre l’intrigue (comme ce fut mon cas) pour éviter l’ennui. De même, on pourrait dire que ce « Pride » arrive après la bataille en vilipendant le manque d’ouverture de la populace à l’égard des gays et lesbiens et que, pour le coup, le plaidoyer fait pschitt… Malgré tout, cela n’empêche pas ce film de tisser une intrigue certes facile, mais authentique dans son intention. Ce que le film peut parfois perdre en surenchère...


(la chanson galloise reprise en chœur dans tout le pub : aïe ! Paye ta mièvrerie !)


...et le gagne parfois en émotion


(la montée progressive de la danse disco lancée par Dominic West : j’ai adoré !).


L’un dans l’autre, « Pride » ne révolutionne rien mais a su se faire touchant et sincère. Pour ma part cela m’a suffit pour passer un bon moment. En ces temps de vaches maigres, c’est déjà pas mal !

Créée

le 29 sept. 2017

Critique lue 190 fois

Critique lue 190 fois

D'autres avis sur Pride

Pride
Frusciendrix
10

Be proud!

Il est des films qu'il fait bon voir, tout simplement. Je n'avais jamais vu, jamais, une salle, à moitié pleine, en dernière semaine de projection, applaudir un film qui n'est pas un blockbuster,...

le 12 oct. 2014

41 j'aime

Pride
Alex-La-Biche
7

They're Still Standing

Depuis quelques années, les histoires qui tournent autour des minorités sexuelles ont fait couler beaucoup d'encre notamment avec la récente loi sur le mariage gay qui engendra de nombreuses...

le 10 sept. 2014

23 j'aime

10

Pride
Kalimera
8

Germinal au Bonheur des dames

Ben moi je trouve que l'année 2015 commence bien. Pride m'a mise d'excellente humeur, je me suis souvenue( avec des ricanements de la part de mon homme et des gloussements de dinde pour ma part) que...

le 1 janv. 2015

21 j'aime

4

Du même critique

Tenet
lhomme-grenouille
4

L’histoire de l’homme qui avançait en reculant

Il y a quelques semaines de cela je revoyais « Inception » et j’écrivais ceci : « A bien tout prendre, pour moi, il n’y a qu’un seul vrai problème à cet « Inception » (mais de taille) : c’est la...

le 27 août 2020

237 j'aime

80

Ad Astra
lhomme-grenouille
5

Fade Astra

Et en voilà un de plus. Un auteur supplémentaire qui se risque à explorer l’espace… L’air de rien, en se lançant sur cette voie, James Gray se glisse dans le sillage de grands noms du cinéma tels que...

le 20 sept. 2019

206 j'aime

13

Avatar - La Voie de l'eau
lhomme-grenouille
2

Dans l'océan, personne ne vous entendra bâiller...

Avatar premier du nom c'était il y a treize ans et c'était... passable. On nous l'avait vendu comme l'événement cinématographique, la révolution technique, la renaissance du cinéma en 3D relief, mais...

le 14 déc. 2022

159 j'aime

122