Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Encore une comédie fondatrice. Deux personnes s’aiment par le biais d’un échange épistolaire anonyme et se détestent cordialement sur leur lieu de travail. Cet artifice permet au ressort connu des comédies américaines, à savoir les répliques assassines et les querelles piquantes comme apéritif à l’amour, une exploitation des plus savoureuses.
Le quiproquo est exploité dans ses moindres recoins, et met le spectateur dans une position de jouissance permanente, détenteur d’informations supplémentaires et vitales aux protagonistes. La comédie fonctionne aussi grâce aux seconds rôles et à l’exploration d’un monde plus modeste qu’à l’accoutumée, où l’on aborde les primes de fin d’année et le chômage, des thèmes généralement éludés à cette époque.

http://www.senscritique.com/liste/Cycle_Lubitsch/485985

Créée

le 10 juil. 2013

Critique lue 1.4K fois

41 j'aime

1 commentaire

Sergent_Pepper

Écrit par

Critique lue 1.4K fois

41
1

D'autres avis sur Rendez-vous

Rendez-vous
Grimault_
9

Sur les planches de l'humanité

« Pour la comédie humaine, je n'ai rien produit d'aussi bon. Je n'ai jamais fait non plus un film dans lequel l'atmosphère et les personnages aient été plus réels que dans celui-ci », s’exclame Ernst...

le 10 févr. 2019

50 j'aime

9

Rendez-vous
raisin_ver
10

Critique de Rendez-vous par raisin_ver

Mieux vaut avoir vu le film avant de lire ma critique, elle vous révélerait trop d'informations. Klara Novak et Alfred Kralik s'aiment mais ne se connaissent pas. Klara Novak et Alfred Kralik...

le 28 juin 2011

45 j'aime

3

Rendez-vous
Sergent_Pepper
9

“Psychologically, I’m very confused”

Encore une comédie fondatrice. Deux personnes s’aiment par le biais d’un échange épistolaire anonyme et se détestent cordialement sur leur lieu de travail. Cet artifice permet au ressort connu des...

le 10 juil. 2013

41 j'aime

1

Du même critique

Lucy
Sergent_Pepper
1

Les arcanes du blockbuster, chapitre 12.

Cantine d’EuropaCorp, dans la file le long du buffet à volonté. Et donc, il prend sa bagnole, se venge et les descend tous. - D’accord, Luc. Je lance la production. On a de toute façon l’accord...

le 6 déc. 2014

767 j'aime

104

Once Upon a Time... in Hollywood
Sergent_Pepper
9

To leave and try in L.A.

Il y a là un savoureux paradoxe : le film le plus attendu de l’année, pierre angulaire de la production 2019 et climax du dernier Festival de Cannes, est un chant nostalgique d’une singulière...

le 14 août 2019

703 j'aime

54

Her
Sergent_Pepper
8

Vestiges de l’amour

La lumière qui baigne la majorité des plans de Her est rassurante. Les intérieurs sont clairs, les dégagements spacieux. Les écrans vastes et discrets, intégrés dans un mobilier pastel. Plus de...

le 30 mars 2014

615 j'aime

53