Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Ah ! Le cinéma de Gus Van Sant, ces images, ces musiques qui bercent ces adolescents en marge de la société... C'est cette fois-ci traité avec beaucoup de légèreté malgré l'image de la mort ambiante. Restless est un (petit) jolie film, non un gros roman mais une poésie mise en images, une confiserie de film. Deux acteurs prodigieux ! Mia Wasikowska définitivement devenue star et l'énorme révélation Henry Hopper. Ils forment un couple beau, amusant, décalé et si mignon.

1h30 qui passent en 2 minutes, le temps d'un poème en somme, qui remplissent nos oreilles et nos yeux de dialogues "macabrement" romantiques et de scènes "fantaisistement" belles.
Une douceur...
JimAriz
8
Écrit par

Créée

le 24 sept. 2011

Critique lue 2.4K fois

18 j'aime

JimAriz

Écrit par

Critique lue 2.4K fois

18

D'autres avis sur Restless

Restless
Aurea
6

Au bord de la route

Visage d'ange errant, silhouette juvénile vêtue de noir, Enoch est de tous les enterrements depuis que ses parents l'ont quitté tragiquement. Annabel , adolescente au physique de jeune garçon...

le 1 oct. 2011

31 j'aime

26

Restless
HistoriasExtraordina
5

Critique de Restless par C G

Restless en film d'ouverture de la sélection Un Certain Regard : la décision avait étonné plus d'un cinéphile,à l'égard d'un auteur habitué aux récompenses en Sélection Officielle (Palme d'Or pour...

Par

le 25 juin 2011

25 j'aime

11

Restless
Satané
10

Le meilleur film du réalisateur

"Restless" est bel & bien l'achèvement que j'attendais de Gus Van Sant. Alors que "Elephant" traînait en longueur sans jamais réussir à signifier autre chose que la mort imminente, & que "Paranoid...

le 4 févr. 2012

21 j'aime

12

Du même critique

Cannibal Holocaust
JimAriz
2

Une horreur sans nom

Cannibal Holocaust est très vite devenu archi-culte grâce aux nombreux scandales qu'il a suscité. Interdit aux moins de 16 ans dans sa version censuré. Accusé d'avoir réalisé un snuff-movie, le...

le 6 nov. 2011

19 j'aime

8

Restless
JimAriz
8

Une douceur...

Ah ! Le cinéma de Gus Van Sant, ces images, ces musiques qui bercent ces adolescents en marge de la société... C'est cette fois-ci traité avec beaucoup de légèreté malgré l'image de la mort ambiante...

le 24 sept. 2011

18 j'aime

La Mouette
JimAriz
9

Critique de La Mouette par JimAriz

"Je suis une mouette" s'écrit Nina en toute fin de pièce. En effet, elle et tous les autres personnages de cette pièces incroyable de Tchekhov, ne sont rien d'autres que des mouettes. Des oiseaux...

le 5 avr. 2013

14 j'aime

2