Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Shanghaï Blues
7.5
Shanghaï Blues

Film de Tsui Hark (1984)

Le film commence en 1937, au début de la guerre sino-japonaise où les Japonais bombardent Shanghai, dans la concession française. Deux clowns (l’oncle et le neveu) décident de quitter leur employeur et de fuir. Le neveu (Kenny BEE), également violoniste, se réfugie sous un pont et y pousse, dans la bousculade pendant les bombardements nocturnes, une jeune femme chanteuse (Sylvia CHANG) dont il ignore le nom. Ils se promettent de se retrouver sous le même pont, après la guerre, dans 10 ans. En 1947, le clown, joueur de tuba, croit reconnaitre la chanteuse à la descente d’un train où il joue pour fêter l’arrivée d’un personnage officiel.


Un quiproquo fait que la jeune femme du train, après avoir été volée par un pickpocket, est hébergée par la chanteuse, juste en dessous de l’appartement du violoniste


. L’intrigue du film est bâtie sur les chassés croisés entre les 3 protagonistes jusqu’au dénouement final


où le violoniste finit par reconnaitre la chanteuse


. Le titre du film fait référence à celui d’une chanson composée par le violoniste et qui est interprétée à la radio par une vedette. La comédie est menée tambour battant par TSUI Hark avec beaucoup d’humour, de drôlerie, n’hésitant pas même à s’inspirer du burlesque américain.

bougnat44
8
Écrit par

Créée

le 28 févr. 2021

Critique lue 61 fois

bougnat44

Écrit par

Critique lue 61 fois

D'autres avis sur Shanghaï Blues

Shanghaï Blues
pphf
8

Du pur burlesque, mais génialement décalé

Parce que ce délire survitaminé, permanent, absurde et incontrôlable est aussi un vrai récit romantique – ils se rencontrent sur fond de guerre mondiale et de bombardements, se distinguent à peine...

Par

le 20 oct. 2014

15 j'aime

2

Shanghaï Blues
Ryo_Saeba
8

Critique de Shanghaï Blues par Ryo_Saeba

1984, alors que Tsui Hark travaille encore pour la compagnie Cinema City et vient de réaliser Aces go places 3, il décide avec sa compagne, Nansun Shi, de fonder la Film Workshop afin d'obtenir plus...

le 3 oct. 2010

7 j'aime

Shanghaï Blues
bougnat44
8

Un film qui n'engendre pas le blues

Le film commence en 1937, au début de la guerre sino-japonaise où les Japonais bombardent Shanghai, dans la concession française. Deux clowns (l’oncle et le neveu) décident de quitter leur employeur...

le 28 févr. 2021

Du même critique

Le mal n'existe pas
bougnat44
5

Dans les forêts du Japon

Dès les premières images, j’ai senti que le film ne me plairait pas : en hiver, longs plans fixes sur la cime des arbres, sur un bucheron tronçonnant des arbres, fendant les buches à la hache, les...

le 7 déc. 2023

10 j'aime

9

Vivre
bougnat44
9

Un remake réussi

Le scénario a été écrit par Kasuo ISHIGURO, 68 ans, britannique d’origine japonaise et prix Nobel de littérature en 2017. C’est l’adaptation du film « Ikuru » (« Vivre ») (1952) d’Akira Kurosawa...

le 12 déc. 2022

8 j'aime

1

La (Très) Grande Évasion
bougnat44
8

Comment prendre les citoyens pour des jambons

Ce documentaire dénonce le fonctionnement des paradis fiscaux (états ayant une fiscalité très faible, pratiquant le secret bancaire, disposant de nombreux établissements financiers et d’une situation...

le 1 déc. 2022

6 j'aime

2