Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Critiques de Shanghaï Blues

Docteur_Jivago
8

"Comme c'est beau !"

Alors jeune cinéaste Hong-Kongais qui a fait ses armes dans les universités américaines puis à la télévision, Tsui Hark fonde lui-même sa société de production en 1984, Worshop Film, pour espérer...

le 16 sept. 2016

23 j'aime

3

pphf
8

Du pur burlesque, mais génialement décalé

Parce que ce délire survitaminé, permanent, absurde et incontrôlable est aussi un vrai récit romantique – ils se rencontrent sur fond de guerre mondiale et de bombardements, se distinguent à peine...

Par

le 20 oct. 2014

15 j'aime

2

Ryo_Saeba
8

Critique de par Ryo_Saeba

1984, alors que Tsui Hark travaille encore pour la compagnie Cinema City et vient de réaliser Aces go places 3, il décide avec sa compagne, Nansun Shi, de fonder la Film Workshop afin d'obtenir plus...

le 3 oct. 2010

7 j'aime

bougnat44
8

Un film qui n'engendre pas le blues

Le film commence en 1937, au début de la guerre sino-japonaise où les Japonais bombardent Shanghai, dans la concession française. Deux clowns (l’oncle et le neveu) décident de quitter leur employeur...

le 28 févr. 2021

grantofficer
6

Au revoir Shanghai...

Premier film à sortir de Film Workshop, société de production fondée par Tsui Hark lui-même afin de s’autoriser une indépendance financière et artistique totale dans son travail, Shanghai Blues...

le 30 janv. 2021

Arnaud_Mercadie
8

Sérénade sous les bombes

C'est la première fois que je découvre Tsui Hark dans une pure comédie, et il réussit bien son coup. M'enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, le ton est quand même globalement tragi-comique, même si...

Par

le 23 avr. 2017

W_Wenders
6

Singing in the Rain version débile mais mignon

Au début, j'ai eu vraiment peur. Je veux dire, c'est un bordel atroce, y'a des chinoises moches qui crient partout dans leur langue hideuse, c'est de l'humour pipi caca comme tout les trucs...

le 10 mars 2015