👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Petite déception que ce Sicario. Pas mauvais mais pas "suffisant".

Le film va plaire. Je ne me fais pas trop de soucis là-dessus parce que c'est du travail bien fait, que le film propose quelques bons moments et qu'il n'est pas clivant. Mais pour moi ça ne dépasse pas le statut du travail sérieux et appliqué.

Il n'y a rien à reprocher à la mise en scène de Villeneuve. Il y a même de vrais bonnes idées comme

un gros plan sur l'angle d'une fenêtre et son rideau et juste quelques ombres qu'on devine passer subrepticement ou encore l'ombre chinoise d'une main tenant une lame se découpant sur l'entrée du tunnel suivit de quelques sons suffisamment explicites


Rien à reprocher non plus aux acteurs. Tous plutôt bons (rien d'exceptionnel mais ça reste bon). Quant à la photographie de Deakins, elle est encore une fois très belle.

Mais l'histoire ne m'a semblé ne jamais vraiment prendre. Il y a 3 gros moments de tensions :


  • l'intro tout simplement excellente

  • la scène de l'embouteillage, classique mais efficace

  • le tunnel, filmé en alternance entre vision "normale", vision nocturne et vision infrarouge. C'est très intéressant et intelligemment fait. La vision nocturne verte avec les scintillements est vraiment très belle. La vision infrarouge marche très bien lorsque Kate (Emily Blunt) suit les traces de pas et découvre les corps. En revanche lorsqu'elle regarde le mec devant qui lui fait des signes ça a un côté jeu vidéo qui ne me plait pas.


Mais le gros problème du film, pour moi, c'est tout ce qu'il se passe entre ces scènes. Pas que ce soit mauvais, c'est propre mais peut être trop classique, attendu et surtout trop distant alors que j'aurais voulu plonger dans la (jolie) petite tête d'Emily Blunt.
Il n'y a pas de matière, pas de prise pour le spectateur tant sur les personnages qui n'ont pas ou peu d'épaisseur que sur l'histoire qui n'offre pas de progression. Hors les 3 moments de tension sus-mentionné il n'y a rien qui viennent vous prendre aux tripes, pas d'accroissement de suspens et/ou de descente en enfer comme on pourrait l'escompter. Le film se déroule et puis voilà. C'est tout.

Malgré des qualités certaines je reste sur un sentiment mitigé. L'impression d'une forme sans un réel fond. C'est pas qu'il n'y en a pas c'est que ça se limite à 2 idées déjà vues

-Les frontières "morales" se déplacent selon les objectifs
-L'homme est un loup pour l'homme


sans qu'elle soient autre chose que simplement évoquées et en plus directement livrées via des dialogues.

ghyom
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Vus et commentés en 2015, Les meilleurs films de 2015 et Les meilleurs films de Denis Villeneuve

il y a 6 ans

29 j'aime

1 commentaire

Sicario
Vivienn
8
Sicario

Apocalypse Ñow

Ce qui fait de Denis Villeneuve, depuis maintenant quelques années, une véritable valeur sure du cinéma nord-américain, c’est qu’il est tout sauf un pur produit hollywoodien. Prisoners n’était pas...

Lire la critique

il y a 6 ans

150 j'aime

5

Sicario
Halifax
7
Sicario

Les dieux de la vengeance exercent en silence, traquant l'immoral au prix de la loi

Sicario c'est surement l'histoire d'une grosse attente et aussi d'un sentiment partagé lorsque l'écran s'est éteint. Partagé, très partagé même sur le coup. Sicario était plein de promesses, doté...

Lire la critique

il y a 6 ans

68 j'aime

7

Sicario
EvyNadler
5
Sicario

Tchéky Sikaryo

Voilà. C'est tout pour moi c'était Evy. Oh, ça va, vous êtes passés très près de "Ne jamais prendre le Del Toro par les cornes", donc estimez vous heureux, ce sera déjà pas mal. Denis Villeneuve...

Lire la critique

il y a 6 ans

58 j'aime

10

Citizenfour
ghyom
8
Citizenfour

A travers le PRISM de Laura Poitras.

« Citizenfour » ne cherche pas à expliquer le fonctionnement de l’espionnage systématique massif mis en place par la NSA et le gouvernement américain. Il ne cherche pas non plus à condamner et à...

Lire la critique

il y a 7 ans

56 j'aime

7

Mad Max - Fury Road
ghyom
9

Histoire d'un aller et retour

La première chose qui frappe dans ce film c'est la photographie. C'est tout simplement somptueux. Bien aidé il est vrai par les paysages, il faut tout de même noter le travail fantastique de John...

Lire la critique

il y a 7 ans

38 j'aime

5

Midnight Special
ghyom
8

Ô Mage de l'imaginaire

Il y a les hommages ratés qui oublient ce qui faisait la spécificité de sa/ses sources d'inspirations. Comme "Jurassic World" qui a oublié ou n'a pas su recréer l'émerveillement de "Jurassic Park"...

Lire la critique

il y a 6 ans

35 j'aime

12