Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Spencer
6.4
Spencer

Film de Pablo Larraín (2021)

Voir le film

Spencer réussit en à peine quelques jours d'un noël en 1991 à résumé tout l'état d'esprit du règne de la princesse Diana. On la voit seule contre tous, juste avec ses enfants et une domestique comme alliés. Son prince ne l'aime plus/pas, pire il l'a trompe sans se cacher, la reine non plus ne l'aide pas à se sentir à son aise c'est le moins que l'on puisse dire.
C'est donc lors de ce noël 1991 à Sandringham que Diana va dans un premier temps craquer puis se libérer. Elle craque car de nombreux démons toquent à sa porte. La dépression, la mutilation et même des pensées suicidaires. Elle commence aussi à s'identifier à Anne Boleyn et sa sombre histoire jusqu'à l'entendre lui parler et la voir dans le monde réel. Mais comme je l'ai dit, ensuite c'est la libération. Tout du long nous l'a voyons être exaspérée par toute ses traditions et protocoles (pesée, repas, ordre des robes....) et on se demande si elle va franchir le pas. Et c'est la cas. [SPOILER : Cette libération est montrée via une scène où elle s'empare ce Harry William et s'en va manger au KFC à Londres].
Bien évidemment pas mal de choses ne sont pas ce qui s'est réellement passé. Diana n'était pas hanté par Anne Boleyn. Mais tout ce qui est inventé ou modifié est pour moi toujours dans l'intérêt du film car cela appuie sur la psychologie de la princesse. Cela permet de voir les choses autrement.
Pablo Larrain derrière la caméra lui, réussit à embellir le récit grâce à sa maîtrise évidente. Il parvient à se rapprocher des idées scénaristiques en instaurant un style par moment horrifique ou fantastique, tout en gardant une dominance pour le classique (avec un jeu sur les cadres et la symétrie magnifique). La musique du film reflète bien cela. Quasi incessante, elle évolue en fonction des états d'âmes de Diana, pouvant être posée ou complètement pétée.
Et puis juste un mot pour Kristen Stewart, lumineuse dans ce rôle. Je pense réellement que cela peut être un nouveau et plus conséquent tournant dans sa carrière. Elle est immense tout simplement.
Que dire de plus, Spencer c'est très fort.

Créée

le 22 janv. 2022

Critique lue 28 fois

Kieran_h3ld

Écrit par

Critique lue 28 fois

D'autres avis sur Spencer

Spencer
Noel_Astoc
4

Princesse déchue

‘Spencer’ était un biopic qui promettait beaucoup car Pablo Larrain en a réalisé deux, l’un sur l’écrivain Pablo Neruda et l’autre sur la première dame Jackie Kennedy, et Kristen Stewart avait déjà...

le 2 janv. 2022

20 j'aime

2

Spencer
Arnaud-Fioutieur
7

Spencer Trashy

Elle dit “fuck”, elle se fait vomir, elle se scarifie, elle provoque, elle annonce qu’elle va se caresser la belette… Non, il ne s’agit pas de Nancy Spungen — la vilaine petite amie de Sid Vicious —...

le 26 sept. 2022

19 j'aime

7

Spencer
Velvetman
7

Un huis clos funeste

Avec Spencer, Pablo Larrain s’attelle une nouvelle fois à déconstruire le genre du biopic. Au lieu de retracer toute la vie d’un personnage, allant d’un époque à une autre, il prend la grande...

le 14 mars 2022

17 j'aime

1

Du même critique

Sleepy Hollow - La Légende du cavalier sans tête
Kieran_h3ld
8

Critique de Sleepy Hollow - La Légende du cavalier sans tête par Kieran_h3ld

Sleepy Hollow c'est sans aucun doute le film le plus Burtonien de la filmographie du bonhomme, tout est poussé à l'extrême dans ses obsessions, ça en est presque caricaturale, mais comme vous avez pu...

le 18 avr. 2022

4 j'aime

Athena
Kieran_h3ld
7

Ma cité à craquée

Après son excellent Le Monde est à toi, Romain Gavras fait son grand retour sur Netflix (malheureusement), dans un tout autre registre que son précédent film. Cette fois, accompagné de Ladj Ly au...

le 23 sept. 2022

3 j'aime

1

Créatures célestes
Kieran_h3ld
8

Créatures Terrestres

Après 3 longs métrages de très mauvais goût (mais très bon), trash et ultra gore, Peter Jackson sort un peu de sa zone de confort en se réappropriant un fait divers tenu dans les années 50, dont on...

le 26 août 2022

3 j'aime