Nouvelle attraction Marvel : Dommage pour le cinéma

Les mêmes défauts que de nombreux Marvel, et qui semblent empirer de film en film...


Une écriture absurde (l'idée du film étant tout de même de tenter de sauver les antagonistes des précédents opus des différentes franchises spider man, au péril de la vie du reste de l'humanité...), incohérente, souvent inconséquente et surtout trop facile, trop artificiel (le retour au moment parfait sans plus d'explications du docteur Strange, ou encore le fait que tout va s'écrouler dans 15 secondes, sauf évidemment si les personnages ont besoin de discuter entre eux pendant 10
minutes, afin de nous expliquer (et pas montrer, a aucun moment, ce qui problématique pour un film...) ce que les personnages pourrait perdre.
Mais franchement comment pourrais je en avoir quelque chose a faire que MJ ne se souvienne plus de Peter. Ils s'aiment ? C'est vrai que c'est ce que semble dire les personnages depuis le début du film mais si le réalisateur ne nous montre jamais cette amour, il est donc difficile d'y accorder plus d'importance que cela, et de ressentir la moindre émotion au moment fatidique.


Cela va donc forcément de pair avec un développement des personnages assez limité, la tante est idéaliste, et visiblement inconsciente, Peter Parker est idéaliste et clairement inconscient, tout comme MJ et son pote, vague tentative de relief comique; Docteur Strange visiblement contaminé par la grande bêtise de l'homme araignée... et des antagonistes qui semblent n'avoir pour seul but que de participer à la grande opération de fan service.


Reste les scènes d'actions, l'une des raisons majeures qui poussent le public a se presser en masse au cinéma, sont peu intéressantes, la puissance des personnages n'étant pas vraiment exploité, surcoupé, pas toujours lisibles... les scènes sont donc chiantes.


Enfin, et c'est aussi un défaut majeur du film en particulier et des derniers Avengers tout autant, les tentatives d'humour : Comment me faire croire que la Terre, l'Humanité, la vie des personnages... sont en danger si chaque personnage désamorcent tout par une blague.


Le film ne prenant a aucun moment le temps de faire du cinéma, se contentant de donner aux fans ce qu'ils attendent, de la nostalgie, et l'envie d'acheter de nouvelles figurines...

Créée

le 3 janv. 2022

Critique lue 223 fois

1 j'aime

Ajax-le-Grand

Écrit par

Critique lue 223 fois

1

D'autres avis sur Spider-Man: No Way Home

Spider-Man: No Way Home
ConFuCkamuS
3

Amazing Disgrace

Ouvrir la porte aux univers alternatifs, c'était le prétexte idéal pour abolir toute forme de cohérence dans une saga. Repartir à zéro ? Ressusciter les morts ? Ramener les anciennes versions ? Tout...

le 15 déc. 2021

92 j'aime

9

Spider-Man: No Way Home
B_Jérémy
6

Une lettre d'amour au fan service

Spider-Man, saga Sam Raimi : " Quelle que soit la situation à affronter, quelle que soit la bataille qui fera nos jours, nous avons toujours le choix. Ce sont nos choix qui déterminent qui nous...

le 20 déc. 2021

73 j'aime

86

Spider-Man: No Way Home
Ketchoup
7

On la voit partout Zendaya!

Se préparer à être déçu, c'est le meilleur moyen d'éviter toute déception. Cette phrase dite par Zendaya au cours du film résume très bien mon appréhension de ce dernier. Je ne vais pas le juger...

le 17 déc. 2021

69 j'aime

60

Du même critique

Le Nouveau Jouet
Ajax-le-Grand
1

Le jouet de son temps

Le jouet, sans être un chef d'oeuvre, est un film tout à fait regardable sans nausée, on ne peut pas en dire autant du remake.Le Nouveau Jouet est un film de son époque, et se veut être une comédie...

le 20 oct. 2022

11 j'aime

L'École est à nous
Ajax-le-Grand
2

Un film qui fait du bien (par les temps qui courent)

L'Ecole est à nous, troisième long métrage réalisé par Alexandre Castagnetti, plus connu pour faire parti du duo La Chanson du dimanche que pour ses très oubliables 2 premiers films, se voudrait,...

le 26 oct. 2022

4 j'aime

1

La Conspiration du Caire
Ajax-le-Grand
7

Au Caire de la lutte

Prix du scénario au dernier festival de Cannes, le film du réalisateur suédois d'origine égyptienne Tarik Saleh bénéficie d'une mise en scène réussie mais étonnement d'un scénario parfois indigeste...

le 24 oct. 2022

4 j'aime