Sans crier gare, l'excellent Dominic Cooper est peu à peu devenu l'un des visages les plus familiers du septième art ces dix dernières années, par la force d'un parcours pour le moins méchamment singulier.
Des péloches classiques made in UK aux blockbusters friqués - mais pas toujours inspirés - US (Abraham Lincoln Chasseur de Vampires, Dracula Untold, Warcraft ou encore Need For Speed) en passant par un petit rôle à l'envergure conséquente au sein du MCU (papa Stark, c'est lui), sans oublier son petit statut non négligeable également, sur le petit écran (Fleming, Agent Carter mais surtout Preacher); le bonhomme n'a pas forcément toujours fait les bons choix, mais il a au moins le mérite de se rendre presque omniprésent.


De retour dans le cinéma plus ou moins burné, il est désormais la vedette du nouveau long métrage du jadis génial Simon West, Stratton, film d'espionnage privé de sorties dans les salles obscures par chez nous, et appeler à squatter les bacs à DVD/Blu-Ray.
Petite série B sans grande prétention singeant grandement James Bond - voir même Tom Clancy -, contant la lutte classique et prévisible d'un agent MI6 pour liquider du méchant terroriste et empêcher une attaque bactériologique; le Simon West nouveau est un sympathique thriller nerveux et souvent tendu, profitant de son aspect douloureusement fauché, pour offrir une ambiance et une action réaliste et prenante, renforçant de facto la crédibilité de son propos.


Bien emballé, solide malgré de grosses lacunes scénaristiques (dialogues génériques, intrigue rudimentaire, gros soucis de rythme et une issue sans surprise), porté par des personnages plutôt bien scriptés et interprétés (Cooper et Tom Felton en tête) malgré un vilain loin d'être charismatique (le difficilement défendable Thomas Kretschmann); Stratton ne casse pas trois pattes à un canard mais incarne une bonne série B du samedi soir, plaisante et pétri de bonnes intentions, à défaut de réellement révolutionner le genre.
En revanche, ce n'est pas encore le Simon West qui nous donnera envie de faire à nouveau confiance au bonhomme (bien meilleur dans l'action pure et dure avec son acteur fétiche Jason Statham), mais on garde espoir...


Jonathan Chevrier


http://fuckingcinephiles.blogspot.fr/2017/04/critique-stratton.html

FuckCinephiles
5
Écrit par

Le 19 décembre 2017

Stratton
Sachadu54
4
Stratton

Ma critique assez négative.

Après avoir réalisé ''Les Ailes de l'enfer'' en 1997 (qui était génial), ''Le Déshonneur d'Elisabeth Campbell'' en 1999 (qui était bon), ''Lara Croft : Tomb Raider'' en 2001 (qui était très...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

5

Stratton
Caine78
3
Stratton

Vu et oublié... avant même de l'avoir vu

Que dire... L'illusion dure quelques minutes, comme souvent dans ce registre où l'on attend toujours un peu avant de rendre notre verdict. Il n'est même pas question d'être bien ou mal foutu : Simon...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

Stratton
HITMAN
4
Stratton

La neige de Satan.

Ce film d'espionnage anglais à la gloire de ses services notamment le SBS ; Special Boat Service, l'unité des forces spéciales de la Royal Navy et du SIS ; Le Secret Intelligence Service, également...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime

2

Avant toi
FuckCinephiles
8
Avant toi

Critique de Avant toi par FuckCinephiles

Comme la majorité des spectateurs de la série Game of Thrones, nous sommes de ceux à être tombé amoureux de la belle Emilia Clarke dès le premier regard. Si la jolie (et le mot est faible) Kalheesi...

Lire la critique

il y a 6 ans

34 j'aime

The Get Down
FuckCinephiles
8
The Get Down

Critique de The Get Down par FuckCinephiles

(Critique - sans spoilers - de la première partie de la saison 1) Tout part d'un projet aussi fou qu'alléchant sur le papier : mettre en image avec passion et réalisme, la naissance du hip-hop dans...

Lire la critique

il y a 6 ans

32 j'aime

2

Nous trois ou rien
FuckCinephiles
8

Critique de Nous trois ou rien par FuckCinephiles

Tôt ou tard, les poils à gratter comiques du Paf s'en vont envahir le septième art, avec des fortunes diverses certes, mais force est d'admettre que le giron humoristique de chez Canal + peut se...

Lire la critique

il y a 7 ans

30 j'aime

2