👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Soyez cool. Regardez la gueule du Dude.
Avec sa posture tire-au-flanc, son caleçon douteux et ses sandales.

Mais derrière son bouc touffu et sa touffe de cheveux, Lebowski est un gros nounours tendre et affectif.
Il comprend que dalle de ce qu'on lui dit, il n'en fait parfois qu'à sa tête, mais il répond de sa présence.

Sa vie tourne autour de ses potes malotrus et le bowling.
Alors ouais, ça le fait chier le jour où tout ça commence à se chambouler.

D'abord un malentendu. Puis, un autre, qui en amène un autre. Pourtant ça partait de rien, d'un simple quiproquos.
Mais c'est ce qui fait le charme de cette comédie. Elle te mitraille de scènes inextricables servies par des répliques inspirées, faisant la part belle à une galerie de personnages atypiques et aux caractères bien trempés.
J'ai ri de bon cœur en attendant d'assister à la prochaine connerie incohérente en même temps que Lebowski.

Enfin, je ne vais pas m'éterniser sur des qualités évidentes du film pour certains, et à découvrir pour d'autres. En tout cas, c'est de la bonne. Euphorique, décapante et follement efficace. A chacun d'en faire ce qu'il veut, la rouler, et ensuite l'apprécier. Ou l'écrabouiller d'un pied ferme et l'oublier.

Mais la chose la plus über-cool, c'est ce truc que le Dude buvait. Le Russe blanc.
Putain, il s'en délecte comme un môme qui boit un petit lait Lactel. En plus, la recette n'a pas l'air si difficile que ça à retenir : un peu plus de 6 cl de Vodka, la même quantité de liqueur de café et un peu moins de crème liquide. Et forcément, des glaçons, dans un joli verre old-fashioned.
Ajoutez à tout ça une bonne dose de second degré, et vous obtenez la recette d'une soirée réussie.

il y a 8 ans

143 j'aime

7 commentaires

The Big Lebowski
Eren
9

La crème de la crème.

Soyez cool. Regardez la gueule du Dude. Avec sa posture tire-au-flanc, son caleçon douteux et ses sandales. Mais derrière son bouc touffu et sa touffe de cheveux, Lebowski est un gros nounours...

Lire la critique

il y a 8 ans

143 j'aime

7

The Big Lebowski
real_folk_blues
8

Coen si dense

Film emblématique du crépuscule de la génération 90's, encore un peu insouciante, encore un peu légère et flottante avant la gueule de bois des années 2000, et malgré quelques petits défauts, The Big...

Lire la critique

il y a 10 ans

123 j'aime

30

The Big Lebowski
Sergent_Pepper
9

Au jeu des bras cassés on se tire la bourre : Chanson de geste

“Sometimes there is a man”, hors des vicissitudes L’œil au risque aguerri, les jambes écartées De diverses boissons la barbe maculée Faites place au champion, l’inénarrable Dude. Chômeur invétéré...

Lire la critique

il y a 7 ans

117 j'aime

12

Les Sentiers de la gloire
Eren
10

La Fureur de l'Étranger

Je la tiens pour de bon. L'oeuvre de Stanley Kubrick la plus touchante et humaine. Pour moi j'entends... L'oeuvre qui, quand on me citera le nom de son réalisateur, me reviendra à l'esprit avant...

Lire la critique

il y a 8 ans

119 j'aime

7

Mad Max - Fury Road
Eren
8

POPOPO !!

Un putain de grand concert dans un monstrueux désert, flambé par le talent de confectionneur de ce cher Miller qui, au contraire d'être avantagé, aurait pu être surmené par l'handicap que génère ce...

Lire la critique

il y a 7 ans

118 j'aime

5

Lucy
Eren
7
Lucy

2 Femmes 2 Furieuses

Croyez-le ou non, la note affichée vers le bas de cette page est des plus lucide. Des punchlines psychologiques sponsorisées par Jean-Claude Vandamme, une esthétique digne des plus beaux clips...

Lire la critique

il y a 8 ans

106 j'aime

55