⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Non sérieux, c'est vraiment bien ?!

Comment nommer un film qui parle de Kung Fu pour qu'il parle davantage au public français ? Renommons-le Karaté Kid ! Tant pis si il n'est presque jamais fait mention de cette pratique dans le film éponyme. Au-delà des bêtises des distributeurs français (puisque le film se nomme bien Kung Fu Kid au States), on pouvait surtout craindre le pire en voyant un tel remake débarquer dans nos salles. La présence de Will Smith et sa femme à la production et surtout de leur propre fils en acteur principal n'est pas non plus pour apaiser les esprits de ceux qui détestent Hollywood et ses dérives. Sauf que depuis le temps, ces mêmes gens devraient savoir que tout ce que touche Will Smith est, au minimum, pavé de bonnes intentions. Karaté "Kung Fu" Kid est une bien jolie surprise !

Tout d'abord parce qu'on évite les gros clichés du mec de la vieille campagne qui débarque en ville et se fait exploser par le premier gang du coin. Les scénaristes ont trouvé une bonne idée : faire habiter un black américain en pleine Chine. Le mal du pays est déjà bien plus fort et le choc des cultures est on ne peut plus chaotique. Aussi, Jackie Chan et son rôle de mentor n'est pas du tout une caricature de la chine comme c'était le cas dans le premier film de l'époque. Cette fois-ci c'est bien le jeune héros principal qui joue l'étranger de service, qui a ses habitudes occidentales et qui tournent rapidement en gag. C'est donc très malin de voir ce concept de cette façon, à notre époque où la critique de "l'autre" est trop facile et surtout cela offre au réalisateur la possibilité de filmer mille et un jolis moments de vie dans un pays que l'on connait encore que trop peu. La photographie est d'ailleurs assez sublime et les musiques de James Horner se font assez discrètes pour bien agrémenter le tout. Jackie Chan y trouve son plus beau rôle depuis une paire de nanars et le jeune Smith continue à nous laisser bouche bée devant une interprétation assez incroyable. Seule la Version Française exécrable, à base de gros accents chinois abusés et d'un manque total de punch, nous laissera sur notre faim. Si vous avez l'occasion d'aller le voir en V.O, vous profiterez alors dans les meilleures conditions possible du film le plus fun, tout public et attendrissant du moment. Cela sans aucune scène fleur bleue, sans trop de clichés et avec une interprétation de qualité. Vous ne vous y attendiez pas ? C'est justement ça qui est génial !
Skywilly
6
Écrit par

Créée

le 11 févr. 2013

Critique lue 276 fois

Skywilly

Écrit par

Critique lue 276 fois

D'autres avis sur The Karate Kid

The Karate Kid
Nomenale
5

Jackie Jaquette* et l'enfant à tresses

Parfois, regarder des films en famille ça a du bon. Ca permet de regarder des films que l'on n'aurait jamais vus autrement. Ca a du bon...Mais pas toujours pour le film, je pense. En vadrouille dans...

le 1 sept. 2014

16 j'aime

3

The Karate Kid
Hortance
8

Critique de The Karate Kid par Hortance

Oké je l'avoue, je ne me souviens plus des précédents, en revanche ce que je sais c'est que Jaden Smith est super mignon et qu'il gère grave niveau kung fu. On appréciera les répliques naïves et...

le 18 août 2010

11 j'aime

2

The Karate Kid
Kamui
2

Critique de The Karate Kid par Kamui

Perdu dans un publi-reportage pour la Chine, Jackie Chan joue les passe-plats de luxe pour Jaden Smith. Ce petit gosse horripilant a visiblement eu assez de bonnes notes à l'école pour qu'on lui paye...

le 25 sept. 2010

10 j'aime

Du même critique

Les Exploits d'un jeune Don Juan
Skywilly
3

Ni bien écrit, ni franchement intéressant...

Vous aussi, les profs de français vous ont bassinés avec le grand poète qu'est Guillaume Apollinaire ? Si ce titre noble n'est clairement pas à redéfinir, tant Alcools prouve qu'il est mérité, il ne...

le 10 févr. 2013

6 j'aime

Bébés
Skywilly
8

Trop meugnon !

Ce film produit par Chez Wam, la société d'Alain Chabat, est un petit documentaire d'une heure et vingt minutes sur la vie de quatre bébés nés sur différents endroits du globe. L'Amérique du Nord, le...

le 11 févr. 2013

5 j'aime

Babylone
Skywilly
5

Théatre sans mise en scène

Babylone est en deux grands actes camouflés en une seule prose, sans chapitres ni respiration forcée de la part de l’auteure pour son lecteur. La première nous raconte l’histoire d’Elizabeth ayant...

le 7 déc. 2016

3 j'aime