Film de Barry Levinson · 1 h 58 min · 28 avril 1993 (France)

Genres : Aventure, Comédie, Drame, Fantastique

Casting (acteurs principaux) :

Robin Williams, Michael Gambon, Joan Cusack, Robin Wright, LL Cool J, Donald O’Connor, Arthur Malet, Jack Warden

Pays d'origine :

États-Unis

Bande originale :

Toys
Casting complet et fiche technique

Un vieil homme, patron d'une excentrique fabrique de jouets, décide à la surprise générale de léguer son entreprise à son frère, un militaire au coeur de pierre. Lorsque celui-ci commence à fabriquer des armes à la place de jouets, une réponse énergique s'impose...

Hairy_Cornflake

NON NON NON ! Pas ça... L'un de mes acteurs préférés depuis que je suis tout petit vient de mourir. C'est vraiment triste, ça me touche...

il y a 8 ans

2 j'aime

cecile0187

cecile0187

Pas terrible en toute objectivité mais... film de mon enfance

il y a 7 ans

1 j'aime

homme_improbable

Un bon film gâché par son troisième acte trop long, trop sombre, et trop bruyant, en rupture avec l'univers imaginatif, coloré et enchanteur jusque...

il y a 6 ans

Hairy_Cornflake
10
Hairy_Cornflake

Critique positive la plus appréciée

Happy workers

Avant de m’attarder sur ce chef d’œuvre incompris du début des années 90 j’ai voulu analyser les films sortis la même année et voir si on trouve au contraire des films bien pires. Il serait donc...

il y a 9 ans

8 j'aime

4

Fatpooper
5
Fatpooper

Critique négative la plus appréciée

Jouer pour tuer

Il manquait certainement la folie d'un Terry Gilliam pour bousculer un peu ce film. Le récit est un peu mou, décousu aussi, prétexte à voir des jouets et des décors un peu fous. Mais les personnages...

il y a 1 an

Trilaw
7
Trilaw

« La guerre, c’est le domaine des petits pénis »

On est témoin d’une comédie cinoque où un homme de guerre se voit léguer une fabrique de jouets et en conclut qu’il faut chaparder sa manière de vivre séraphique pour en faire presque une base...

il y a 7 mois

4 j'aime

ROUB_ELDIABLO
4

un jouet qui se casse

Un film affreusement bancal. Dans son ouverture j'ai été attrapé, par son esthétisme assez merveilleux, sur l'univers de cette fabrique de jouet tenue par des grands enfants qui ne pensent qu'à...

il y a plus d’un an

darevenin
8
darevenin

If I cannot Bring you Comfort, Then at least I bring you Hope

Pour moi, Toys avec Robin Williams est un chef-d’œuvre. Je le regardais étant plus jeune, et je l'ai revu deux-trois fois récemment : il est toujours aussi bon et beau que dans mon souvenir. Il a...

il y a 5 ans

2

harry_powell
5
harry_powell

Critique de par harry_powell

Un film naïf et maladroit, pourtant pas dénué d'intérêt, surtout pour le délire visuel qui l'habite, décors et costumes excentriques dans un monde où les jouets dominent. Plutôt bien exploité par...

il y a 6 ans