Voir le film

Paul Greengrass sait décidément y faire en matière de reconstitution de crimes "historiques" après avoir aborder les Attentats du 11 septembre, le Bloody Sunday ou encore dans Capitaine Phillips. Ici il revient sur l'abomination de l'attaque terroriste d'Utoya en 2011 commise par le monstre Breivik. Pourtant ce film a décidé de ne pas faire dans le sensationnalisme en filmant deux heures de massacres, au contraire la préparation et la tuerie durent environ 30 minutes. Cela permet aux auteurs de traiter plus profondément les conséquences et les tragédies familiales et privées, ce qui diffère des films précités qui jouaient plutôt sur la tension et le suspense même si la demi-heure du début avec son montage parallèle est rudement efficace en montrant la méthodique haine de Breivik avec la douce bonne humeur des victimes sur leur île.

YgorParizel
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films originaux Netflix

Créée

le 2 nov. 2020

Critique lue 331 fois

4 j'aime

Ygor Parizel

Écrit par

Critique lue 331 fois

4

D'autres avis sur Un 22 juillet

Un 22 juillet
Moizi
4

Durendal m'a tuer

Je ne comprends pas Greengrass, il ne m'avait pas encore déçu, mais là... En fait j'ai l'impression qu'il nous fait l'inverse de ses autres films qui traitent d'attaques terroristes (ou policières),...

le 2 déc. 2018

8 j'aime

1

Un 22 juillet
Cinephile-doux
7

Après le massacre

Deux films sortent (pour l'un, c'est uniquement sur Netflix) cet automne sur le massacre du 22 juillet en Norvège. Celui d'Erik Poppe (sortie le 12 décembre), Utoya, 22 juillet, est une immersion...

le 17 nov. 2018

7 j'aime

1

Un 22 juillet
Openyourmind
8

Juste...

A vrai dire je n'attendais pas grand chose de ce film dont je n'avais jamais entendu parlé à propos d'une tragédie dont on avait tous entendu parlée bien malheureusement. Après une première partie...

le 18 oct. 2018

6 j'aime

Du même critique

L'Enfant du diable
YgorParizel
9

Critique de L'Enfant du diable par Ygor Parizel

Voilà une belle réussite en matière de maison hantée, un genre codifié et pas évident. La première moitié du film est clairement axée sur des scènes de frissons qui sont simples mais particulièrement...

le 27 oct. 2014

10 j'aime

4

La Nuit américaine
YgorParizel
9

Critique de La Nuit américaine par Ygor Parizel

François Truffaut démontre si le fallait encore l'amour qu'il porte au cinéma (détail drôle c'est qu'il parle d'un film tourné en studio). Les coulisses de cet univers avait rarement été filmé de...

le 22 nov. 2023

9 j'aime

2

Mustang
YgorParizel
10

Critique de Mustang par Ygor Parizel

Il y a vraiment quelque chose dans ce film, c'est non seulement un très bon drame mais également une oeuvre qui devrait être un symbole pour de nombreuses femmes. Le sujet principal n'est pas...

le 28 juil. 2016

8 j'aime