Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

L'oeuvre de Bernard Queysanne marque principalement par son univers poétique autant visuel que littéraire. Ce personnage dénué de toute identité face à la solitude, nous interroge sur le genre humain et le sens même de la vie.


On se demande si l'on existe vraiment, si la vie n'est pas seulement vêtue de répétition et de langueur. Cette impression de vivre et d'être déjà mort. L'utilisation récurrente du "Tu" par la voix off universalise et nous intègre dans l'oeuvre, nous sommes le personnage principal.


Le quotidien qui se répéte et cette homme imperméable à ressentir toute émotion ou état d'âme, errant dans une ville amorphe ou les plans d'ensembles et les mouvements de caméra nous montrent comme le temps passe et comme nous ne représentons rien. Néanmoins, ces techniques cinématographiques offrent au film un esthétisme très beau et très singulier en total accord avec la philosophie du récit.
Cette sensation de "durer" plus que d'exister caractérise complètement ce film, si peut connu et pourtant tellement intemporel.

Incisif
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films des années 1970, Les meilleurs films sur la solitude, Les meilleurs films français et Les meilleurs films qui brisent le quatrième mur

Créée

le 22 janv. 2015

Critique lue 1.2K fois

18 j'aime

4 commentaires

Incisif

Écrit par

Critique lue 1.2K fois

18
4

D'autres avis sur Un homme qui dort

Un homme qui dort
Messiaenique
9

Critique de Un homme qui dort par Messiaenique

Basé sur le texte éponyme de Georges Perec (La Vie mode d'emploi), et réalisé par un certain Bernard Queysanne (Le diable au cœur), ce film raconte l'histoire d'un étudiant à priori ordinaire, campé...

le 12 juin 2012

38 j'aime

1

Un homme qui dort
Albion
8

La victoire ne t'importe plus.

Un homme qui dort est l'une de ses rares adaptations dirigée par l'auteur du livre lui-même. Livre dont le film prend sa source afin de se mettre sur pieds. Un homme qui dort est par ailleurs un...

le 10 mai 2012

25 j'aime

5

Un homme qui dort
Incisif
10

C'est un jour comme un autre

L'oeuvre de Bernard Queysanne marque principalement par son univers poétique autant visuel que littéraire. Ce personnage dénué de toute identité face à la solitude, nous interroge sur le genre humain...

le 22 janv. 2015

18 j'aime

4

Du même critique

Un homme qui dort
Incisif
10

C'est un jour comme un autre

L'oeuvre de Bernard Queysanne marque principalement par son univers poétique autant visuel que littéraire. Ce personnage dénué de toute identité face à la solitude, nous interroge sur le genre humain...

le 22 janv. 2015

18 j'aime

4

The Smell of Us
Incisif
6

Sans barrières

Larry Clarke est arrivé à un stade de sa vie où il a entièrement compris que les codes sont bien moins importants que le message à transmettre. De cette manière, il illustre son idée à l'état brut...

le 15 janv. 2015

10 j'aime

9

Rosemary's Baby
Incisif
7

Rosemary's hantise

Attention spoil imminent. Regarder Rosemary's baby, c'est un peut comme manger un gros gâteau meringué. Au début on savoure le gout et la douceur, à la fin on en veut plus mais on continu jusqu'à ce...

le 13 janv. 2015

10 j'aime

1