Même si le sujet en soi ne m'intéresse pas au plus haut point, et malgré toutes les déconvenues expérimentées dans ce registre horrifique, Woodlands Dark and Days Bewitched: A History of Folk Horror est un documentaire extrêmement bien fourni et bien construit sur le cinéma d'horreur dans son sous-genre du folk horror. La Canadienne Kier-La Janisse aborde son sujet avec une connaissance évidente, digne d'un essai universitaire sur le sujet, avec des centaines de références cinématographiques et des dizaines d'intervenants d'horizons divers — cinéastes, critiques, historiens, scénaristes, acteurs, universitaires. Son documentaire couvre principalement 50 ans de cinéma horrifique, de la fin des années 60 (The Witchfinder General, 1968) jusqu'au cinéma récent (Midsommar et The Witch pour ses meilleurs représentants), mais ne s'interdit pas quelques sauts dans le passé en évoquant des grands films du muet comme le scandinave La Sorcellerie à travers les âges (Haxan, 1922).


Le film explore en premier lieu le phénomène de la folk horror à travers le prisme du cinéma britannique, avec des jalons comme The Wicker Man de Robin Hardy, en étayant son propos à l'aide d'une myriade de films beaucoup moins ambitieux (toutes les bisseries du type Blood on Satan's Claw) pour montrer la prolifération à l'œuvre dans les années 70, avant de bifurquer vers les cinémas américain, européen, australien et asiatique et de terminer en soulignant le revival de ces dernières années. Au milieu de tout ça, des dizaines et des dizaines de citations portant sur des bizarreries inconnues, d'obscurs courts-métrages, des scénarios étranges qui intriguent et d'autres qui ont l'air franchement douteux.


Le folklore horrifique passe ainsi autant par la peur des démons d'un Onibaba, les tueuses de Shindō que par le gothique italien dans Le Masque du démon de Bava, pour former un ensemble particulièrement ambitieux, s'étalant sur plus de trois heures avec une forte densité. C'est d'ailleurs le reproche qu'on pourrait formuler à l'encontre de ce morceau : malgré sa longueur conséquente, on a très souvent l'impression de ne pas avoir le temps de s'imprégner du propos, et de nombreuses pauses seront nécessaires pour prendre toutes les notes pour les intéressés. Kier-La Janisse passe en revue la littérature gothique à l'origine de ce courant, s'intéresse aux apparitions du genre aux quatre coins de la planète, et découpe son essai en 6 chapitres signifiants. Le folklore horrifique s'établit dans les récits à forte composante païenne pour rapidement s'élargir vers la sorcellerie, les rites indiens, les particularités brésiliennes, les zombies, et mêmes les rednecks. La rigueur du projet et la volonté d'exhaustivité en sont les plus gros points forts, en dépit de la masse conséquente d'information que cela représente.


La liste regroupant tous les films cités dans le documentaire : https://www.senscritique.com/liste/A_History_of_Folk_Horror/3201621


http://www.je-mattarde.com/index.php?post/Woodlands-Dark-and-Days-Bewitched-A-History-of-Folk-Horror-de-Kier-La-Janisse-2021

Morrinson
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Mes Documentaires, Top films 2021, Cinéphilie obsessionnelle — 2022 et A History of Folk Horror

Créée

le 20 févr. 2022

Critique lue 278 fois

4 j'aime

2 commentaires

Morrinson

Écrit par

Critique lue 278 fois

4
2

D'autres avis sur Woodlands Dark and Days Bewitched: A History of Folk Horror

Du même critique

Boyhood
Morrinson
5

Boyhood, chronique d'une désillusion

Ceci n'est pas vraiment une critique, mais je n'ai pas trouvé le bouton "Écrire la chronique d'une désillusion" sur SC. Une question me hante depuis que les lumières se sont rallumées. Comment...

le 20 juil. 2014

144 j'aime

54

Birdman
Morrinson
5

Batman, évidemment

"Birdman", le film sur cet acteur en pleine rédemption à Broadway, des années après la gloire du super-héros qu'il incarnait, n'est pas si mal. Il ose, il expérimente, il questionne, pas toujours...

le 10 janv. 2015

138 j'aime

21

Her
Morrinson
9

Her

Her est un film américain réalisé par Spike Jonze, sorti aux États-Unis en 2013 et prévu en France pour le 19 mars 2014. Plutôt que de définir cette œuvre comme une "comédie de science-fiction", je...

le 8 mars 2014

125 j'aime

11