filmdeouf

Homme, 33 ans, Allemagne
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
« Il n'existe pas plus de valeur en soi d'une œuvre qu'il n'existe de concurrence loyale ou d'égalité des chances. Il n'y a pas de valeurs, il y a des valorisations, l'écart de légitimité entre elles ordonnant le jeu complexe des distinctions. La pratique de l'art est fatalement distinctive, et un esthète est tout autant sensible à l'art qu'aux codes de sa réception.

Contexte éducatif aidant, j'ai su tôt que je me valorisais davantage en valorisant Antonioni plutôt que Leconte, les Pixies plutôt qu'Indochine, Flaubert plutôt que Troyat. Et, trente ans après, goûts affutés ou non, rien n'a vraiment changé : une œuvre que j'aime, je m'aime l'aimant. Elle me plaît parce que je me plais devant elle. Je plais à moi. Je m'aime bien. Je me trouve beau l'examinant, la parcourant, la commentant. Je me trouve beau à côté de Nabokov. Nabokov me valorise. Didier Super augmente mon capital anarchie.

Entre ta vie esthétique et la mienne, pas de différence qualitative. Il y a juste que je ne me plais pas devant les mêmes œuvres que toi. Je ne m'aime pas pareil que tu ne t'aimes. »

François Bégaudeau in Histoire de ta bêtise chez les éditions Pauvert.

Répartition des notes

  1. 251
  2. 242
  3. 295
  4. 309
  5. 302
  6. 421
  7. 398
  8. 326
  9. 197
  10. 139

Comparez votre collection avec filmdeouf

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de filmdeouf
Sondages de filmdeouf
Critiques de filmdeouf

Dernières critiques

Bande-annonce
7.9
Préfiguration des années fric

J'ai mis du temps à apprécier Phantom of the paradise. Je l'avais vu jeune adolescent et je ne l'avais pas du tout compris, à une époque où je préférais Terminator au Nouvel Hollywood. Mais petit à petit, au fil des revisionnages, j'ai capté toute la richesse de ce petit bijou, de cette dénonciation en règle de l’instrumentalisation de l’art et des artistes pour des motifs bassement... Lire la critique de Phantom of the Paradise

2
Avatar filmdeouf
10
filmdeouf ·
6.4
Du « romantisme noir » ni romantique ni noir

Horace Walpole, un député britannique qui s’intéressait plus aux voyages en Europe et à se construire un château à Strawberry Hill qu’à la politique, est reconnu comme l’auteur du premier roman gothique, c’est-à-dire du romantisme noir, un genre qui fit ensuite florès pendant les 60 années qui suivirent et marqua les tout débuts du fantastique. En réalité, le Château d’Otrante n'a qu'un... Lire l'avis à propos de Le château d'Otrante

Avatar filmdeouf
3
filmdeouf ·
Mentions J'aime de filmdeouf

Activité récente