Avatar filmdeouf

Critiques de filmdeouf

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.9

Préfiguration des années fric

J'ai mis du temps à apprécier Phantom of the paradise. Je l'avais vu jeune adolescent et je ne l'avais pas du tout compris, à une époque où je préférais Terminator au Nouvel Hollywood. Mais petit à petit, au fil des revisionnages, j'ai capté toute la richesse de ce petit bijou, de cette dénonciation en règle de l’instrumentalisation de l’art et des artistes pour des motifs bassement... Lire la critique de Phantom of the Paradise

6 6
Avatar filmdeouf
10
filmdeouf ·
6.5

Du « romantisme noir » ni romantique ni noir

Horace Walpole, un député britannique qui s’intéressait plus aux voyages en Europe et à se construire un château à Strawberry Hill qu’à la politique, est reconnu comme l’auteur du premier roman gothique, c’est-à-dire du romantisme noir, un genre qui fit ensuite florès pendant les 60 années qui suivirent et marqua les tout débuts du fantastique. En réalité, le Château d’Otrante n'a qu'un... Lire l'avis à propos de Le château d'Otrante

Avatar filmdeouf
3
filmdeouf ·
Bande-annonce
6.5

N'est pas Sautet qui veut

Grosse déception que ce Costa-Gavras que j’aurais adoré adorer, car la réunification Schneider/Montand sept ans après César et Rosalie dans un film où deux solitudes se rencontrent avait sur le papier tout pour me plaire. Mais j’avoue avoir été bien hermétique au verbiage improbable d’Yves Montand, certes élégant mais... Lire l'avis à propos de Clair de femme

1
Avatar filmdeouf
4
filmdeouf ·
7.3

Poliziottesco de haute volée

Probablement le meilleur film que je n’ai jamais vu sur le rapt et la prise d’otage et tous les dilemmes atroces qu’il peut générer chez ceux qui sont privés d’un être cher. Un polar bien nerveux et pessimiste comme les poliziotteschi italiens savaient faire, mais avec un supplément d’âme bienvenu dans l’approche psychologique des personnages, que les acteurs personnifient parfaitement. Lire l'avis à propos de La Poursuite implacable

Avatar filmdeouf
8
filmdeouf ·
7.8

Les crapules melvilliennes ne manquent pas de souffle

Ce Melville met un peu du temps à se mettre en route, mais une fois parti on n’est pas déçu. Toute une ribambelle de malfrats et quelques flics qui leur ressemblent. Un braquage réussi sur une route sinueuse dans les contreforts de Marseille. Une arrestation et le soupçon d’une dénonciation… Les crapules melviliennes ont toujours un code d’honneur et le sens du tragique. Incontestablement le... Lire l'avis à propos de Le Deuxième Souffle

Avatar filmdeouf
9
filmdeouf ·
Bande-annonce
6.1

Du temps où Hollywood se posait encore des questions morales

Jalon du genre aux États-Unis, Un justicier dans la ville met en scène un « citoyen bien sous tous rapports » (Charles Bronson) qui devient un redresseur de torts à la gâchette facile après que sa famille ait été agressée. Il faut souligner qu’il ne s’agit pas à proprement parler d’un film de vengeance, puisque les assassins de sa femme et les violeurs de sa fille (le jeune Jeff Goldblum) ne... Lire la critique de Un justicier dans la ville

Avatar filmdeouf
7
filmdeouf ·
6.9

Salina, hors de l'espace et du temps

Si l'on se met à comparer ce film avec More ou Zabriski Point (deux autres films de hippies réalisés ces années-là par des réalisateurs européens), on peut se dire que La Route de Salina est d'entrée de jeu moins ambitieux, moins ample.... Lire la critique de La Route de Salina

1
Avatar filmdeouf
8
filmdeouf ·
Bande-annonce
6.5

Un Gabin sous-exploité et une affaire survolée

Quand on ne connaît pas l'affaire a priori, autant dire qu'il est difficile de s'y retrouver. Le film montre les trois Anglais pique-niquer puis dormir au bord de la route. La nuit passe et on se retrouve le lendemain sur le même lieu avec la police qui constate la présence de trois cadavres. À portée de vue se trouve une ferme avec toute une famille, la famille Dominici. On ne sait... Lire l'avis à propos de L'Affaire Dominici

1 2
Avatar filmdeouf
3
filmdeouf ·
Bande-annonce
6.8

Esbroufe classieuse

Après les quelques secondes d'intro sur la musique de Bauhaus (la raison pour laquelle j'ai voulu voir ce film), Les Prédateurs devient un long clip publicitaire qui se veut classieux avec effets de manche stylistiques et autre esbroufe visuelle. Et pourtant, ce n'est pas comme si je ne regardais pas de film de ce genre : j'ai beaucoup apprécié Lire l'avis à propos de Les Prédateurs

Avatar filmdeouf
2
filmdeouf ·
Bande-annonce
5.1

L'expression d'un peuple

Il existe peu de sujets aussi casse-gueules que la Révolution au cinéma. Alors que les films en costume «aristocratiques» comme les récents Les Adieux à la reine ou Mademoiselle de Joncquières se structurent sur un... Lire la critique de Un peuple et son roi

1
Avatar filmdeouf
8
filmdeouf ·