L'antichambre du puzzle-game

Avis sur Antichamber sur PC

Avatar Tiflorg
Test publié par le
Version PC

C'est avec ce genre de jeu qu'on comprend véritablement l'étymologie du mot composé "casse-tête". Un jeu où il parait plus honnête d'abandonner lâchement, plutôt que de continuer dans cet univers minimaliste dénué de logique compréhensible. Mais est-ce que cette quatorzaine d'heures passée dessus ont été vain ?

Nantie chambre

Qui dit jeu minimaliste, dit technique minimaliste. Il n'y a pas de menu à proprement parler, juste un mur qui vous permet de changer les options. Le jeu se joue en qwerty, il faut donc configurer en amont le raccourci pour changer de langue de clavier. On ne peut pas faire pause, la seule manière de le faire et de changer de fenêtre. Il n'y a pas de mode fenêtré sans bordure, et le mode fenêtré se met par défaut en petit à chaque démarrage, il faut donc à chaque fois remettre en 1080p (en espérant que ça plante pas), et ne pas essayer de redimensionner la fenêtre manuellement, auquel cas le jeu présentera quelques bugs graphiques. Quant à la touche F11, elle est attribuée pour changer la résolution. Génial. C'était ma touche de capture d'écran.

A défaut d'avoir une esthétique visuelle excessivement sobre, composé de murs blancs et d'arrêtes noires, agrémenté de quelques petites touches de couleurs, la bande son se révèle être aux antipodes, avec beaucoup de sonorités provenant de la nature, quelques coassements de grenouille ou de vagues d'eau. Cela donne une ambiance assez étrange, mais surtout très relaxante.

A contrario, les énigmes en elles-mêmes le sont beaucoup moins. Même si certaines se résolvent assez simplement, en y réfléchissant un minimum, d'autres sont beaucoup plus retors, et chacune nous force à repenser les mécaniques précédentes.

"La patience est une vertu"

J'ai failli à plusieurs moments abandonner, au profit d'une soluce, mais après tout le temps passé à chercher méticuleusement, ça aurait été du gâchis, et je n'aurais plus aucun mérite à être resté aussi longtemps sur ce jeu. Et je suis finalement très fier d'avoir tout réussi moi-même, ce n'est clairement pas un jeu simple, on n'est pas du tout guidé, il faut avoir une motivation de fer pour finir ce genre de jeu. Et pour cause, la progression de chaque joueur sera différente, la non-linéarité pourra rebuter beaucoup de monde, c'est certain. Avant d'y jouer, soyez donc sûr d'être motivé pour le finir. Regarder une soluce est tellement tentant, si vous n'avez pas de temps à perdre, n'y jouez donc pas. Il faut donc être trèèèès patient, et accepter de passer 2 heures à tourner en rond sans rien trouver, car vous finirez forcément par avoir un déclic un moment ou un autre.

Surtout que le jeu n'a pas une trame scénaristique très "attrayante", au contraire d'un Portal. Ici, il n'y a pas d'intrigue à proprement parler. Ce n'est pas un jeu qui va vous dire quoi faire, c'est donc à vous d'élaborer votre propre plan de travail. Il y a bien des petits panonceaux qui indiquent quelques petites phrases philosophiques, mais ça reste très gadget. Et pour ce qui est du final, on est bien loin d'un Fez par exemple. Mais au contraire de Fez, ce jeu est finissable sans soluce. Faut dire que Fez, en termes de capillotractage, on peut difficilement faire mieux.

Au bout de quelques heures de jeu, j'avais parcouru une distance relativement minime, mais je commençais déjà à faire face à plusieurs "blocages" d'énigmes. Et la motivation du début commençait à disparaitre. Mais au fond de moi, il m'était impensable que je m'arrête là. Je me suis donc motivé à me faire quelques petites sessions chaque jour, pour essayer de faire avancer le Schmilblick. Et je pense que c'est la meilleure chose à faire, car une session trop prolongée, surtout si elle tourne en rond, devient vite redondante. Je me suis même surpris à avoir quelques cinétoses à force de bourriner les passages soi-disant bloqué par des barrières de cubes repopant indéfiniment (et des fois ça marchait, mais je ne sais pas si c'était voulu). Je me faisais donc quelques sessions de 30 minutes ou d'une heure, où j'essayais de forcer chaque issue, en faisant attention à chaque détail, pour voir si je n'avais pas omis quelque chose. J'avançais très lentement, certes, mais j'avançais.

Il faut aussi savoir que nos capacités ne sont à aucun moment expliqué, il n'y a pas de didacticiel, sauf quand elles évoluent, où là on nous explique la particularité de cette évolution. Mais sinon, tout est implicite et suggéré, c'est pour cela qu'il faut faire très attention aux codes couleurs et à l'environnement, certaines capacités ne vous sont pas du tout enseigné. Comprendre certaines relève de la chance, il faut bien faire attention à chaque détail. Et sur le coup, je n'ai pas tiqué tout de suite sur certains trucs, et il y en a un en particulier que je n'avais pas saisi, et il ne me semble pas l'avoir appris au cours du jeu, qui m'a valu de perdre au moins 5 heures sur le jeu, et j'ai réussi à découvrir cette capacité complètement par hasard.

A un moment, je vois un cube bleu clair, alors je me dis qu'en l'encerclant avec mes cubes ça va peut-être déclencher un truc, et là je me rends compte que ça fait un bruit bizarre, je réessaie donc, et je vois que quand on fait une bordure, ça complète l'intérieur tout seul.

Et ça je ne l'ai vu qu'au bout d'une dizaine d'heure de jeu. Cela m'a permis de prendre le passage, dont je bloquais depuis longtemps, qui permettait de prendre la troisième capacité, la seule qui m'aura vraiment fait chier au final, les autres je les ai trouvés assez rapidement. Mais c'est pendant ces cinq heures de fortes recherches subsidiaires que j'ai exploré le jeu de fond en comble, sans cette fameuse capacité que je ne connaissais toujours pas. Et j'ai réussi à accéder à des endroits que je n'étais même pas censé atteindre, comme quoi, il y a plusieurs possibilités de résoudre chaque énigme, pour peu qu'on ait de la suite dans les idées. J'ai par exemple usé et abusé de la technique de la courte échelle avec un seul cube.

D'ailleurs, beaucoup d'énigmes nécessitent de manipuler des cubes sur un mur, et l'on pourrait se dire qu'à force, c'est répétitif. Mais étrangement, elles arrivent suffisamment à se renouveler, et à ajouter un nouveau paramètre pour qu'on nous force à réfléchir autrement. Nous avons aussi un bon gros tas d'énigmes qu'il n'est pas nécessaire de faire pour finir le jeu. Car il est structuré bizarrement, ce n'est pas juste un labyrinthe, c'est un labyrinthe labyrinthique. Souvent, vous avancez dans un couloir, vous vous retournez, et le chemin qu'il y a derrière vous ne mène plus au même endroit. C'est assez déstabilisant, mais assez bien foutu, on ne remarque strictement rien, je n'ai jamais réussi à déceler ne serait-ce le moindre bug de ce côté-là. Donc même si vous avez un bon sens de l'orientation, il pourra parfois vous jouer des tours, mais une carte est là pour vous aider un peu, même si ce système susment nommé compliquera la compréhension de cette dite-carte. Et d'ailleurs encore une fois, on ne vous explique à aucun moment comment la lire, il faudra le déduire de vous-même, mais je ne vous cache pas que certains détails m'étaient resté complètement inconnu du début à la fin, comme quoi, il n'est pas nécessaire de tout connaitre pour réussir. J'ai par exemple réussi une énigme de mon propre gré, et bien plus tard, je me suis rendu compte que le jeu contenait une carte qui montrait comment réussir ladite énigme que j'avais déjà réussi. Faut croire que j'ai eu un sacré coup de bol pour celle-là.

Bref, un jeu qui m'aura retenu 14 heures au final (divisez par deux si vous ne bloquez sur aucune énigme), avec la totalité des panonceaux trouvés, et plus aucune issue visible sur la carte. Un jeu à faire absolument pour tous les férus de puzzle-game non dirigiste, si votre patience vous le permet. Et sans soluce s'il vous plait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 504 fois
1 apprécie

Tiflorg a ajouté ce jeu à 1 liste Antichamber

  • Jeux vidéo
    Jaquette The Last Guardian

    Jeux finis en 2016 (commenté)

    Dans l'ordre antéchronologique. Pour l'année 2015 : http://www.senscritique.com/liste/Jeux_finis_en_2015/1148310

Autres actions de Tiflorg Antichamber