En progrès. Continuez comme ça.

Avis sur Assassin's Creed II sur PC

Avatar Jopopoe
Test publié par le
Version PC

Cette remarque, vous l'avez forcément vue sur votre bulletin scolaire lorsque vous arriviez à progresser d'un demi-point dans votre moyenne entre deux trimestres, tout en étant dans les deux cas perdu dans les limbes de l'"acceptable".

Ben Assassin's Creed II c'est un peu ça : une progression notable par rapport à l'épisode précédent, mais toujours de sérieux défauts qui font stagner le jeu dans la catégorie "sympa-sans-plus".

Tout d'abord, grand soulagement : les phases hors animus sont non seulement beaucoup moins présentes, mais en plus elles sont bien plus sympa à jouer. On compte deux-trois scénettes aux protagonistes navrants mais qui font avancer l'histoire, c'est juste le minimum syndical, et c'est très bien comme ça.

Car le vrai intérêt de la série c'est la facteur "waouh" dû à l'immersion dans une époque passée emblématique assez fidèlement reproduit. Et ça marche toujours aussi bien. Même si personnellement cette période historique me parle moins que celle du premier, la région d'Italie miniaturisée qui est mise à notre disposition est extrêmement sympa à découvrir et à explorer. Les monuments ont de la gueule et on reconnaît très bien certains endroits (surtout si on y a déjà été IRL).

Tout ceci est un peu gâché, comme dans le 1, par l'aspect "faux" de tout ceci : les PNJ se comporte de manière pas naturelle, des limites virtuelles apparaissent à la périphérie des zones que l'on peut explorer, bref tout est là pour nous rappeler que nous évoluons dans un univers virtuel, et c'est un peu dommage. En plus, si les villes sont grandes, il n'y a toujours quasiment rien entre elles, ce qui empêche d'avoir l'impression d'évoluer dans un grand univers unifié.

On suit pendant de nombreuses années les pérégrinations d'un assassin en Italie, et l'aspect biopic du jeu est assez prenant. L'histoire se laisse suivre même si elle n'est pas forcément extraordinaire, et le protagoniste évolue de manière intéressante. Le côté "conspirationniste acharné" est un peu spécial, mais vu le thème global du jeu ça passe bien.

Signature de la série, la grimpette est toujours aussi automatisée (comme tout le gameplay de manière générale), et notre héros passe toujours son temps à s'accrocher à tout ce qui passe à sa portée lorsqu'il sprinte, le bouton pour courir vite et celui pour grimper étant toujours le même... Notons quand même que certains points d'observations parviennent à filer le vertige malgré la relative facilité du gameplay, un bel aveu des qualités graphiques du jeu. Quelques nouveaux mouvements de grimpe font leur apparition, et plusieurs niveaux fermés disséminés sur la carte font agréablement varier le rythme du jeu en vous proposant un exploration de tombeau à la Tomb Raider.

Autre ajout agréable, le manoir de famille qui vous sera accessible après quelques heures de jeu, et que vous pourrez améliorer tout au long du jeu en achetant des toiles classiques ou bien en réparant des bâtiments de la ville dans laquelle il se trouve. Il rapporte de l'argent au joueur de manière régulière, et je dois avouer que j'aime bien ce genre de mini-jeu de gestion qui finit par devenir payant sur le long terme.

La gestion du niveau de recherche (les étoiles dans GTA) est plutôt très bien réussie, combinant un statut recherché/non recherché avec une jauge secondaire qui se remplit si on accumule les actions peu discrètes et qu'il convient de faire baisser régulièrement si on ne veut pas devenir l'ennemi public n°1.

Les missions secondaires, si elles ont le mérite de faire varier un peu le jeu, sont toujours aussi bêbêtes que dans le premier jeu (ramener un mari adultère, sérieusement ?) et au final vraiment creuses.

Et on en arrive finalement au plus gros défaut du jeu : beaucoup de choses sont faites pour rallonger la durée de vie, et ce n'est pas forcément bien fait. Les susdites missions secondaires ne sont quasiment pas scénarisées (si on les compare avec celles de GTA III, pourtant sorti en 2001, c'est navrant), les collectibles, même s'ils ont parfois une utilité et qu'ils sont plus aisés à localiser que le 1, finissent par être beaucoup trop nombreux. Du coup sur une quarantaine d'heures de jeu on passe quand même beaucoup (beaucoup) de temps à ramasser des trucs et des machins, et ça c'est juste le niveau zéro du gameplay.

Je pourrais encore parler des combats bofs, du cheval qui fait pitié comparé à celui de Red Dead Redemption, mais vous avez compris de quoi il retournait : un univers très chouette, un gameplay basique mais efficace, et un côté toujours très répétitif dans tout ce qui est activités secondaires, ce qui vous donnera parfois l'impression d'accomplir une tâche ménagère plutôt que de jouer à un jeu vidéo.

Un plaisir coupable qui montre vite ses limites.

15/20

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 26 fois
1 apprécie

Jopopoe a ajouté ce jeu vidéo à 1 liste Assassin's Creed II

Autres actions de Jopopoe Assassin's Creed II