Coucou, j'ai un oiseau dans le sac : pour la deuxième fois !

Avis sur Banjo-Tooie sur Nintendo 64

Avatar AHarper
Test publié par le
Version Nintendo 64

Deux ans après la fin du premier épisode, Gruntilda sort enfin de son "trou" grâce à l'aide de ses sœurs. Elle décide immédiatement de se venger en détruisant la maison de Banjo. Ce dernier joue aux cartes en compagnie de Mumbo, Kazooie et Bottles. Nos héros s'en sortent indemnes sauf Bottles qui n'échappera pas au terrible sort que Gruntilda a lancé. C'est sur cette note dramatique que l'aventure commence.

Bien évidemment, ce scénario n'est que prétexte à chercher notes de musiques et autres pièces de puzzle dans des niveaux plus vastes les uns que les autres, à dialoguer avec des personnages plus loufoques les uns que les autres et à vous balader pour le simple plaisir des yeux : que c'est beau malgré la génération graphique de la console. Même les ombres sont gérées en temps réel, c'est un vrai régal !

Mumbo, le sorcier, s'est joint à votre équipe et il vous servira notamment à accomplir des actions que seule la magie puisse accomplir, comme redresser un train par exemple. C'est donc naturellement une indienne répondant au doux nom de Humba Wumba qui vous transformera en multiples objets ou personnages, indispensable pour progresser dans le jeu. Pour obtenir de l'aide de ces deux personnages, vous devrez récoltez des Glowbo et leur donner.

La grande nouveauté de ce soft est l'apparition d'un mode multijoueur permettant à 4 joueurs de s'affronter ! 14 mini-jeux sont disponibles. Ils vont du classique mais néanmoins très fun DOOM-like sauce Banjo, du jeu de foot plus que bizarre aux autos tamponneuses ... Le choix est vaste ! Autre plus, si vous voulez refaire un boss ou revoir une cinématique, pas de problème, un mode de jeu a été conçu pour ça !

Malgré le nombre impressionnant de coups que vous possédez au début du jeu (tous ceux de Banjo-kazooie !), 25 autres viendront s'ajoute grâce au très charismatique frère de Bottles, le Sergent Jamjars Bottles ! Avec lui c'est du sérieux, plus de rigolade, on vous apprendra à lancer des œufs grenades entre autre. La maniabilité n'a pas bougé d'un poil et donc les amateurs du premier volet ne seront pas dépaysés, ce qui est rassurant !

A chaque fin de niveau, et ils sont gigantesques, vous aurez droit en prime à un boss, histoire de vous dégourdir les jambes. Ils nécessitent chacun une technique particulière pour en venir à bout. Pour finir, notons que les dialogues sont beaucoup plus vivants que dans son prédécesseur du fait que l'humour est omniprésent.

Banjo Tooie, c'est un jeu poilant. C'est rare d'être devant sa console, tout seul, et de se marrer devant les répliques assassines de Kazooie et des bruitages qui ressemblent plus à des rots et des pets immondes qu'à autre chose. Le jeu est une réussite techniquement, les musiques sont rigolotes et discrètes, le game-play est excellent, la profondeur du jeu est immense, et la difficulté est très bien dosée. Le seul regret est qu'on a plus droit à un jeu de recherche (récupérer des centaines de notes, des dizaines de jinjos, de parchemins, d'alvéoles, etc...) qu'à un jeu de plate-forme pure. Mais bon, c'est une suite réussie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 308 fois
1 apprécie

AHarper a ajouté ce jeu à 1 liste Banjo-Tooie

  • Jeux vidéo
    Illustration Mon Top 10 des jeux d'aventure

    Mon Top 10 des jeux d'aventure

    Voici la liste des jeux qui m'ont rendu insomniaque ces dernières années. Il y a une dominance des supports GameCube et Xbox 360...

Autres actions de AHarper Banjo-Tooie