Un bta au top !

Avis sur Bayonetta 2 sur Nintendo Switch

Avatar Euklif
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Alors là, pas d'hésitation à avoir, on tient du lourd ! Bayonetta 2, c'est du beat them all 3D de l'extrême : tout y est éclatant, tout répond parfaitement et presque tout y est maîtrisé à la perfection.
Le jeu se présente sous la forme d'un jeu aventure, lorgnant très fortement du coté des boss rush. Concrètement, l'amateur de ligne droite aura toujours l'impression d'avancer tandis que les seconds pourront flâner un peu entre deux arènes.
L'une des grosse différences avec son aîné en revanche, concerne le fait que ces phases inter-baston sont souvent plus courtes et nous récompense par... des arènes de combats. On y trouve un peu moins d'énigmes à base d'éclair à éviter ou de sauts de moutons, au profit de coffre à reconstruire via une collecte de morceaux en temps limité ou de déplacements sous une forme différente. Les gros fans du premier pourront être déçu de cette volonté de se concentrer sur l'action mais je ne fais pas partie de cette catégorie : rien que l'absence des portes à bourriner ou des QTE ultra punitifs, c'est un truc peut être anodin pour beaucoup mais qui joue énormément sur mon appréciation personnelle.

Et tant qu'on y est, autant rester sur le confort : les développeurs ont grandement amélioré les menus, ainsi que les divers chargements et autres écrans intermédiaire. J'ai fait Bayonetta 2 juste après avoir refait le premier épisode, sur Xbox 360, et c'était un véritable bonheur à constater.
On y trouve aussi une très nette diminution des coups de bâtards, à base d'attaque dès la fin d'une cutscene ou ce genre de trucs insupportables en première partie tout en étant ludiquement inintéressant aux suivantes. Le framerate, toujours aussi bon, ne fléchit qu'en de très rares occasions et il est agréable de constater un recyclage au sein du jeu beaucoup plus limité que dans Bayonetta, qui n'hésitait pas à nous faire retraverser des portions complètes. Et mine de rien, tant de petites choses mises bout à bout sur les 10/15h que dure l'aventure, menée tambours battants, ça force le respect.

Question tatane brute, si le premier me semble plus technique grâce aux combos synergiques plus nombreux, je pense que les ennemis ont des schémas d'attaques plus variés à difficulté égale et que la diversité du bestiaire en ravira plus d'un. Le jeu semble d'ailleurs assez simple lors de sa première partie, mais les choses se corse rapidement dès notre arrivé en enfer.
L'armement est aussi plus spécifique : il me semble plus facile d'y trouver satisfaction vu que les schémas d'attaques sont très marqué par la distance. Là encore, quelques armes ont des combos moins nombreux que ce que l'on trouve généralement dans l'épisode fondateur, comme mes tronçonneuses adorées, mais on reste dans le panier haut des beat 3D.

Déjà parce que la caméra et le verrouillage automatique sont bien plus coopératifs avec le joueur, mais aussi parce que se déplacer tout en donnant des bourre-pifs se fait avec une aisance déconcertante. En tous cas, pour les phases à pied. Il y a cependant des passages aériens impressionnant visuellement, à la gestion de la profondeur perfectible cependant, ainsi que maritimes dont la transformation rend le maniement vraiment très peu plaisant. Assez peu nombreux en proportion, il faut bien avouer que ces moments sont en deçà du reste.
Il y a bien sur toujours plusieurs mode de difficultés et le jeu en normal me parait bien calibré pour une personne normalement constituée. L'après jeu est assez classique dans sa proposition d'arène aux grappes d'ennemis plus difficiles à appréhender qu'habituellement mais il reste généreux en soi. La difficulté risque de se faire sentir assez vite pour ceux qui ne s'investissent pas forcément dans les bta... Mais est ce vraiment un soucis compte tenue de la durée de l'aventure principale ?

Si je ne devais conseiller qu'un seul Bayonetta, je partirai sans hésiter sur ce second épisode. Plus tranché dans sa proposition, plus accessible et même plus overthetop, il me parait de toute manière difficile de passer sciemment à coté si on aime taper des trucs un tant soit peu. Il y a suffisamment de flashback pour apprécier l'histoire sans se sentir perdu... Fin, ça reste une histoire de bta hein, c'est pas l'éclate non plus. ^^'
Pour ceux qui ont connu le premier, je pense aussi que cette suite est à faire... à moins d'être un ayatollah hardcore aigri de la technicité. Parce que ça reste hyper solide, que la démesure est toujours présente et qu'il y a quand même beaucoup d'errements qui ont été corrigé. Il y a aussi de nombreux rappel au niveau de l'univers, avec des blagues de répétitions par exemple, ce qui n'est pas pour déplaire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7 fois
Aucun vote pour le moment

Euklif a ajouté ce jeu à 1 liste Bayonetta 2

  • Jeux vidéo
    Jaquette Wulverblade

    Lady Gaga Show.

    Si la tripaille vous monte à la tête et que les démembrements vous amusent, jettez un oeil par ici.

Autres actions de Euklif Bayonetta 2