Jeux vidéo = truc de beauf

Avis sur Bulletstorm sur PlayStation 3

Avatar Adrast
Test publié par le
Version PlayStation 3

Bulletstorm est un concentré de ce qui se fait de pire dans l'action bas du front. Elle empeste l'héritage du cinéma Hollywoodien "à la cool" façon Die Hard. Bruce Willis ? Mais alors on se rapprocherait de Serious Sam (cf. VF) ? Oui, mais pas tout à fait. Les deux sont décomplexés, ils présentent un bestiaire varié et cohérent (les kamikazes bariolés de TNT font penser aux hommes-bombes de SS ; mais là s'arrête la comparaison. Entre temps, la HD est passée par là, les standards du jeu d'action ont évolués et il a donc fallu rendre le tout plus joli, plus réaliste, mais aussi plus "badass". Merci Gears Of War ! Alors comme son cousin, BS se love dans les insultes à la demi-douzaine, même pas marrantes parce qu'elle sont balancées par un lourdingue sans charisme qui ne se remet que trop rarement en question, et qui est malheureusement bien le seul dans son délire.

Alors le joueur subit cet avatar de l'immaturité juvénile. C'est cool les premières heures, on fait avec en se disant que ça n'est qu'un divertissement, et qu'après tout c'est un "bon" pastiche des trucs d'action qu'on voit un peu partout. Puis ça devient franchement lourd, et l'accumulation de chaque réplique devient un fardeau qu'il est de plus en plus difficile à porter (Frodon, comme je te comprends...).

Heureusement, les jolis décors, qui m'ont fait penser à Bioshock pour le petit côté exotico-futuriste et la vision un tantinet dystopique et à Halo (2, surtout) pour le côté glossy, font passer la pilule pour acheminer les combos lasso/coup de pied/tir et lasso/pivotage à 90 degrés/coup de pied vers le vide/un élément du décor à leur terme. Bah oui, pas besoin de plus pour engranger un nombre de points convenable pour améliorer ses armes et s'acheter des munitions dans des "blocs" checkpoints prévus à cet effet. Car BS est un jeu über FACILE. Pas que je m'e la pète comme 90% des journaleux qui finissent les jeux en autant de temps qu'il me faut pour cligner des yeux, mais jouer en "très difficile" pour passer la plupart des passages sans mourir, se faire transpercer par un javelot sans connaître de game over, c'est vraiment une preuve d'un défaut de conception du jeu. Et c'est pas les quelques phases (chronométrées notamment) qu'il faudra recommencer sans cesse qui contrediront le fait que le jeu est mal équilibré. Qui plus est, il encourage assez peu la variété.

Non seulement le jeu est très linéaire (pas de niveaux ouverts), des scripts de partout, des checkpoints tous les 300 mètres... mais les actions sont très répétitives et il est difficile de sortir du carcan dans lequel on se glisse quand on a trouvé la combinaison idéale pour dézinguer du strum. Fusil à pompe, "Fléau", et le tour est joué. L'arme de base, une sorte de M4, paraît bien ridicule et inutile, en comparaison. D'ailleurs, c'est un des trucs qui choquent dès les premières minutes de jeu : les tirs font rarement mouche. Que vous ayez un 16:9 50 pouces HDMI "j'y mets mon salaire mais j'suis heureux" ou un 4:3 15 pouces, cela n'y changera rien, visez la gorge ou la tête et vos balles partiront la plupart du temps siffler dans les collines. Alors de temps en temps ça arrive qu'on fasse des headshots avec des beaux "gueule éclatée" (un truc du genre) qui s'affiche pour appuyer la comptabilité de nos points, mais c'est souvent par inadvertance, malheureusement.

Et tant qu'on est dans les ratages, on peut aussi parler des quelques problèmes de collision (légers, j'avoue) qui feront recharger au dernier checkpoint. Coincé sur une branche de plante carnivore, avec aucune possibilité de s'en extirper, à plus forte raison parce que le héros ne peut pas sauter ! Une petite aberration, oui, pour un jeu qui joue la carte du héros alerte (sprint infini, glissades à donf, tatanes à en pleuvoir...).

En somme, Bulletstorm est l'archetype du jeu sympathique qu'on aurait envie de sauver parce qu'il est bonhomme et plutôt fun malgré ses airs balourds. Malheureusement, il possède les défauts des nanards du JV. Parmi lesquels les dialogues pourris rabachés et rerabachés dans toutes les pires parodies du genre, la VF qui en rajoute, la nana bonnasse qui se dandine quand on la fixe et gémit pour un rien, ainsi que l'action sans une once de cérébralité et de prise de recul qui font de ce défouloir une usine à premier degré infernale. Alors fuck off, j'ai plus envie de sauver des trucs génériques qui font aucun effort pour produire une histoire qui tienne la route et se contentent juste d'agrémenter leur gameplay d'une bonne trouvaille (lasso/coup de pied) et d'un système de scoring censé plaire aux "hardc0re".

Merci, c'était sympa, mais salut, tu m'fais chier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 409 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Adrast a ajouté ce jeu à 1 liste Bulletstorm

  • Jeux vidéo
    Illustration Jeux vidéo à la con

    Jeux vidéo à la con

    Ces jeux vidéo qu'on finit comme des plaisirs coupables. On sait que c'est pas bien folichon et pourtant c'est addictif et...

Autres actions de Adrast Bulletstorm