Sayonara Zetsubo Kuma

Avis sur Danganronpa 2 : Goodbye Despair sur PS Vita

Avatar Fivda
Test publié par le
Version PS Vita

Cette critique est absente de spoilers.

Dédicace à Aurablade pour m'avoir gentiment prêté sa Vita avec Danganronpa 2.

J'ai joué à Danganronpa 1 sur PSP y a presque 2 ans. C'était un gros coup de cœur pour ma part. J'adorais l'ambiance claustrophobe écolière, les personnages attachants et stylés, la musique démente, et des plot twists éparpillés un peu partout, et un visuel vraiment tape à l’œil. J'ai lu vite fait le prologue y a quelques mois via un let's play, j'ai arrêté car ça m'énervais de REGARDER au lieu de jouer (la team de fantrad qui se chargeait du 2 était la même que le premier, mais à l'annonce de la sortie vita en EUR/US, ils ont abandonné le projet, et ne possédant pas de vita j'avais un peu le seum).

Donc grâce a un pote qui m'a emprunté le jeu et la console, j'ai enfin pu finir ce jeu. Et je suis pas déçu.

De la déception à l'adoration

Quand j'ai fini les 2 premiers chapitres, j'étais pas autant pris dans le jeu que dans le premier. La majorité des musiques étaient identiques à celles du premier, les persos ne me branchaient pas autant, je préférais l'ambiance claustro du premier par rapport aux palmiers et les ananas... Et pourtant.

C'est en lisant le chapitre 4 que tout commençait enfin a décoller. J'étais pas AUTANT pris dans le deuxième que dans le premier. Car le premier m'a habitué aux morts soudaines et aux coupables a moitié "innocents". Donc forcément, une fois qu'on s'habitue a des règles, il faut en créer d'autres pour se sentir un peu plus surpris dans l'histoire. Et Spike Chunsoft a eu très l'air de bien comprendre ça. Dès le chapitre 5, là où le nombre d'étudiants a déjà été bien réduit, on commence a nous offrir une autre dimension. Et là, on franchis le chapitre 6, et les fans du premier seront ravis. Les questions sans réponses commencent a se résoudre, on retrouve des trucs bien familiers, et surtout, ce PUTAIN de Trial de malade. On enchaîne les révélations à une allure impressionnante, on comprends enfin tout ces trucs bizarres depuis le chapitre 1, et ça parait même pas tiré par les cheveux. C'est simple, c'est pas prise de tête, le jeu se fous pas de vous. Tout les twists sont liés de manière extrêmement naturelle. Ce chapitre (voir ce jeu, a ce niveau là) joue avec vos émotions, on vous prends aux tripes, on vous fous par terre, malgré tout vous continuez a vous lever, et ça crée une dimension dramatique ultra satisfaisante. Puis arrivent les crédits, et on se demande comment c'est déjà fini.

Vivement DR3.

Danganronpa 2 est un jeu narratif extrêmement ambitieux, tout en restant simple a comprendre, pas prise de tête, ni trop court, ni trop long. La musique déboîte, même si la moitié des morceaux viennent du premier opus. Avec du recul on se rends compte que les personnages sont bien plus attachants que dans le premier. Le jeu est mieux dessiné, il y a plus de choses qui se passe. Le final est grandiose et à une échelle Tengen Topesque. La traduction english only pourrait rebuter certains anglophobes, mais tenez bon, c'est simple et puis ça vaut carrément le coup. Le seul truc que je pourrais reprocher personnellement, se serais que je préfère l'ambiance du premier au delà de l'île paradisiaque du deuxième.

Si c'est pas déjà fait, jetez vous sans attendre dans cette superbe saga.

Je vous laisse avec un de mes morceaux préférés du jeu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1070 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

Fivda a ajouté ce jeu à 16 listes Danganronpa 2 : Goodbye Despair

Autres actions de Fivda Danganronpa 2 : Goodbye Despair