Aaaah, le cas Flashback HD !

Avis sur Flashback HD sur PlayStation 3

Avatar sseb22
Test publié par le
Version PlayStation 3

• INTRODUCTION

Phénomène à sa sortie en 1992 sur Amiga qui a été la plate-forme de développement à l’époque d’après Thierry Levastre, graphiste sur l’original et directeur de l’animation du remake, Flashback a été porté sur MD, SNES, Atari ST, PC,… puis adapté sur mobiles dont l’iPhon (avec une version qui ne fonctionne plus !!!). Ce jeu a été développé par Paul Cuisset qui est également à l’origine de ce remake.

Séquence Souvenirs : à l’époque, j’avais 13 ans et je l’attendais avec impatience. Avec un ami, nous guettions tous les magazines à la recherche de la moindre information sur le jeu, la moindre preview. Nous fantasmions sur ce qu’il pourrait être après l’incroyable Another World distribué par la même entreprise, Delphine Software. Et à son arrivée, c’était encore mieux que prévu ! Les animations, les graphismes au cachet si identifiable, l’univers, la jouabilité si particulière,… Tout était excellent.

Il fait bien évidemment partie de ma liste de jeux dont j’attends les remakes : http://www.senscritique.com/liste/A_quand_un_remake_de_ce_jeu/9627

• L’HISTOIRE

Conrad échappe à des poursuivants et se réveille dans une jungle de Titan, une des lunes de Saturne, et il est évidemment amnésique. Il doit retrouver sa mémoire et déjouer un complot d’extraterrestres, les Morphs, qui absorbent des humains et se hissent au plus haut niveau du gouvernement. Il ira jusque sur Terre puis sur la planète natale des Morphs afin de les éradiquer.

Reprenant des thèmes, des inspirations, des façons de faire de plein de sources « SF » différentes comme Blade Runner, Total Recall, la série V,… L’histoire de Flashback devait être à l’origine une adaptation du Parrain dans le futur, mais les dirigeants de Delphine ont refusé cette idée pour la licence mais l’ont trouvée très bien pour une nouvelle IP.

Les scénaristes ont globalement gardé la même histoire mais il a cette fois une petite amie, probablement pour augmenter les enjeux et donc la tension. Mais ça ne marche pas :o

• LA TECHNIQUE

Le jeu a été entièrement refait en 3D avec les techniques « actuelles ». Ce n’est pas le plus beau jeu mais par rapport à son ambition et l’envergure de ce « petit » jeu vendu 9€ sur les plate-formes dématérialisées, ce n’est pas si mal (même ma femme qui n’est pas du tout une joueuse) a apprécié la modélisation du visage de Conrad ! Ensuite, au niveau de la direction artistique, l’ambiance est bien là. On se croit tout à fait dans un univers SF tel qu’on les aime, mais la lisibilité du jeu en pâtit : décors denses mais parfois fouillis, on ne distingue pas toujours les ennemis qui arrivent, par exemple. L’hommage aux années 90 dans les graphismes est bien appuyé également. Ceux qui ont apprécié la direction artistique de Far Cry 3 : Blood Dragon seront aux anges.

La jouabilité a été complètement revue : finie le « pas à pas » à la Prince of Persia, tout est ici fluide avec un contrôle du tir à 360° et les déplacements de Conrad avec les 2 sticks analogiques. Et malheureusement, ce n’est pas toujours optimal. Combien de fois il m’est arrivé que Conrad ne répondait pas à mes ordres : dès qu’on est un peu rapide, il n’obéit plus ; quand on revient dans le jeu depuis les menus, il n’obéit plus (enfin, mal) ; et pourtant, la position de Conrad par rapport à l’environnement est toujours aussi importante pour qu’il saut et s’accroche à une plate-forme, par exemple. C’est rageant !

La musique a été entièrement refaite. Elle est bien quand elle reprend les thèmes de l’original mais sinon, son plus grand défaut est qu’elle est trop présente à mon goût. Une des particularités de l’original est la diffusion parcimonieuse de thèmes musicaux courts aux moments opportuns. Un peu comme ce que fera Tomb Raider 4 ans plus tard. Ici, le principe est le même mais ça arrive bien plus souvent et les thèmes sont moins marquants, je trouve.

Malgré les progrès de la technique, je trouve les animations presque moins réussies que celles de l’original. Il faut quand même imaginer qu’en 1992, les développeurs se sont eux-mêmes filmés en vidéo avant de recopier à la main et image par image les étapes d’animation et de les intégrer dans l’Amiga. Pour ce remake, j’ai l’impression que la volonté d’avoir une jouabilité plus souple a nui aux animations ou du moins, ils ont dû faire en sorte d’avoir des animations moins précises.

• LE SYSTEME D’UPGRADE

Pour cette version, ils ont ajouté un système d’expérience et de niveau. Et contrairement à notre ami Prodigy qui l’a testé sur GK, je trouve qu’il sert ! J’ai accumulé une grosse vingtaine de points d’XP et je les ai tous utilisés d’un seul coup lors d’une difficulté passagère et j’ai clairement remarqué que je résistais mieux et que je faisais plus de dégâts.

Ils ont également ajouté un « entremets » de course à jetbike : pas très intéressant mais bon à prendre car ça apporte de la variété, qu’il n’est pas difficile et assez court.

Et aussi ajouté des missions virtuelles « VR missions » comme dans MGS. Un petit bonus pas déplaisant. Ça permet de faire monter la durée de vie qui est courte (comptez environ 5 ou 6 heures de jeu)
Enfin, l’ami du complétiste est là : les lunettes moléculaires qui permettent de tout voir (notamment les objets à collectionner) à la manière de la vue Détective des Batman : Arkham !

• Des BUGS aussi

Les bugs sont malheureusement là ! Pas trop présents mais j’ai vu Conrad se coincer dans des textures et être bloqué, le jeu m’a tout simplement tué au lieu de sauvegarder ma progression et j’ai eu des problèmes à certains chargements.

On sent malheureusement ici que le développement a été chaotique. Vector Cell était déjà assez mal en point suite à l’insuccès d’Amy et il semblerait que le développement de Flashback en ait subi les conséquences : pas assez de playtests, phase de débuggage trop courte,… Ça n’aura pas aidé ce pauvre Conrad.

• POURQUOI N’EST-IL PLUS CULTE ?

C’est effectivement la question qui reste à se poser !
Tout d’abord, il y a un certain nombre de jeux dans le genre qui sont passés par là comme Shadow Complex (éventuellement, Mark of the Ninja) voire Bionic Commando Rearmed ou Rush’n Attack Ex-Patriot pour rester dans les remakes.

Mais surtout, vu que la volonté a été de respecter l’original (pas comme Giana Sisters par exemple), il ne peut, par définition, pas être révolutionnaire alors que son aîné l’était :
o Animations incroyables pour l’époque
o Jouabilité au millimètre
o Graphismes très particuliers
o Niveau de New Washington non linéaire qui m’avait carrément marqué
o Grande difficulté
o Par la société éditrice de Croisière pour un Cadavre et de Another World

Tout ça fait que l’original était vraiment attendu au tournant et a « délivré », pour employer un anglicisme fort à propos. Ce n’est pas ce qu’on peut dire de ce Flashback HD.

Malgré tout, le jeu original est tout de même présent, au cœur de ce remake. Je ne sais pas si l’idée de refondre la jouabilité était une bonne idée mais ils auront tenté jusqu’au bout de mener cette idée à bien. Quoi qu’il en soit, mon côté fanboy ne peut que lui pardonner ses bugs et son parti pris graphique (moins la jouabilité) car le jeu en lui-même reste intéressant pour les vieux de la vieille. Ce côté nostalgique me perdra sûrement mais je suis toujours en train d’y jouer pour le moment !

• BONUS
Le jeu original est intégré à ce remake, accessible immédiatement…. MAIS SANS MUSIQUE. Il semblerait que VectorCell n’ait pas obtenu les droits des pistes de Jean Baudlot, Fabrice Visserot et Raphael Gesqua

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1213 fois
2 apprécient

Autres actions de sseb22 Flashback HD