Une séance d'ASMR, ça vous dis ?

Avis sur Hellblade: Senua's Sacrifice sur PC

Avatar Skipwoof
Test publié par le
Version PC

Ce jeu m’a fait de l’œil à l’époque car il abordait un thème de j’adore, à savoir la mythologie Nordique (Lieux mythologiques nordiques, Dieux nordiques, légendes nordiques, etc…) tout en arborant des graphismes tout à fait convaincants. Le souci c’est que, pour éviter tout Spoil, je n’ai pas voulu en savoir plus. Et bien j’aurais dû…

Car certes les graphismes sont jolis, la prise en charge de la HDR rend les couleurs très belles, les décors sont soignés et la bande son tout à fait sympathique (malgré l’absence de VF)… il n’empêche que pour le reste je n’ai pas du tout accroché !
Donc on commence par re-mapper les touches clavier (par défaut en qwerty), on laisse de côté la manette car ce jeu est tout à fait maniable au clavier (avec 3 touches d’action différentes, difficile de s’y perdre)… et on se lance dans l’aventure.

Une aventure qui commence plutôt mal ! Après une introduction bien intrigante mais qui met l’eau à la bouche… voilà que 3 voix fantomatiques viennent nous chuchoter sans relâche des mots anglais à l’oreille… c’est quoi le but ? Nous faire passer une séance d’ASMR [With Talk] ?? Alors ouep, l’ASMR c’est cool… MAIS SEULEMENT QUAND C’EST DU «[NO TALKING] » !! Bref, ces voix insupportables nous suivent donc tout le long de l’aventure, sans moyen de s’en débarrasser.

Niveau GamePlay, je n’ai pas du tout accroché. Le jeu raconte l’histoire de l’héroïne qui est, non seulement peu intéressante, mais en plus reste dans le flou tout le long de la progression. On passe notre temps à visiter des Maps couloirs qui, bien que jolies, ne servent qu’à nous faire des allers-retours entre des mondes parallèles (qui utilisent les même Map, mais avec une ambiance différente). Le but étant simplement de résoudre des « énigmes » qui se ressemblent toutes entre elles : trouver la forme d’une Rune dans les décors, en se positionnant au bon endroit. Ou encore se positionner au bon endroit dans la Map pour reconstituer des éléments de décors « cassés ».
Le but étant au final de débloquer la porte au bout d’un couloir pour avancer au chapitre suivant.

Les combats en jeu sont quant à eux dynamiques et faciles à prendre en main. Je n’ai pas réellement rencontré de résistance sur les ennemis, même contre les quelques boss du jeu. Il y a peu de combos possibles, mais c’est largement suffisant pour enchainer une armée d’ennemis en même temps.
A ce niveau, ce que je regrette peut être le plus, c’est l’absence de sensation de progression du personnage (à part sa nouvelle épée). Que ce soit dans ses skills, dans sa façon de penser, son attitude, etc… bref, aucune sensation d’avancer et de progresser.
Au final c’est avec surprise (et soulagement, malheureusement) que je vois le boss final se pointer en seulement 6h de jeu.

Je regrette donc ce jeu que j’ai trouvé bien trop linéaire, faiblement fourni, avec des mécaniques insupportables (chuchotements), et une absence totale de compassion/attrait pour le personnage joué.
La psychose vendue par le studio dans tout ça ? Je l'ai plus subie que ressentie en jeu...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 715 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Skipwoof Hellblade: Senua's Sacrifice