Le roi est mort, tuons le roi !

Avis sur Hollow Knight sur PC

Avatar alb
Test publié par le
Version PC

J'avais été emballé dès mes premières minutes de jeu par Hollow Knight, mais faute de temps je n'avais pas pu le terminer et je trouve que c'est le genre de jeu qui s'apprécie mieux si on n'étale ou ne morcelle pas trop le temps de jeu, car c'est dur d'y revenir quand on a oublié complètement où on en est.

Du coup j'ai repris mon courage à deux mains, vider pour agenda, pour boucler un vrai run complet du jeu, et je dois dire que j'ai pris un pied comme jamais. 32 heures de jeu pour un jeu solo je crois que ça fait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé, vu qu'en général au bout de 3h/4h j'ai l'impression d'en avoir tout (re)vu. Je me suis retrouvé à chercher la moindre excuse pour couper court à toute obligation extérieure, juste pour pouvoir explorer une nouvelle zone, ou essayer de battre un boss résistant. Je suis resté plongé dans le jeu, avant et après mes sessions, je crois qu'à part quelques séries HBO peu d’œuvres visuelles ont réussi à me captiver à ce point.

- Hollow Knight c'est fun à en sourire :

Hollow Knight est un metroïdvania, c'est à dire que vous allez naviguer plus ou moins librement dans les différentes parties du monde qui vous est proposé, les zones de difficulté croissantes se débloquant au fur et à mesure que vous débloquez certaines compétences ou combattez certains boss.

Le jeu ne déroge pas à cette règle mais offre vraiment une très grande liberté dans la façon dont vous allez dérouler l'aventure. Vous allez passer les deux/trois premiers niveaux de manière linéraire, mais ensuite vous aurez accès à quasiment tous les autres stages. Par contre vous aurez besoin de tout votre équipement et votre courage pour les explorer entièrement, de nombreux obstacles obligeant à naviguer de niveau en niveau pour débloquer de nouvelles aptitudes et se renforcer. Chacun abordera donc le jeu dans un ordre différent, certains passages resteront obligatoires, plein d'autres sont laissées à la discrétion du jeu.

Cette liberté à un coût, et en l'occurence sur la note du jeu, qui pour moi perds ici un point : le scénario de l'aveu même des développeurs a été rédigé après que tous les éléments du jeu aient mis en place, et vu qu'elle ne peut être racontée de manière linéaire, on a le droit à un nombre d'elipses assez incroyables, des fins différentes, et je dois dire que je n'ai à peu près rien compris, pourtant j'ai essayé, mais je dois être trop con. Mais bon se battre à chaque instant sans raison, ne pas savoir qui est son ami ou son ennemi, c'est beau quelqu'un part, c'est un peu un résumé de la vie. Le plus embêtant a été dans les dernières heures du jeu, où faute de guide narratif clair, je ne savais plus trop où aller, heuresement un coup de wiki et s'est reparti mais bon un peu dommage. Ce seront pour moi les seuls reproches que je pourrai faire au jeu.

Le héros se manie parfaitement, il a même un saut de base extrêmement généreux et appréciable, le système d'âmes, de monnaie et de points de repos (un des nombreux points qui le font penser à Dark souls) est bien exploité, forçant à éviter la mort à tout prix, mais ne la punissant pas non plus à l’extrême. Du danger mais aucun dégout. Les combats avec son aiguille sont vraiment plaisantes, ça frappe vite et bien.

-Hollow Knight c'est simple comme une carte michelin :

Le vaste monde d'Hollow Knight est donc découpé dans une douzaine de zones fort différentes côté design et bestiaires. A chaque première entrée dans une zone, vous ne saurez rien. Vous ne verrez pas plus loin que le bout de votre nez, et le premier réflexe saura d'essayer de trouver le cartographieur de service, sans se perdre ni creuver sous risque de repartir de zéro dans cette zone. C'est en effet ce gribouilleur qui vous indiquera la cartographie des couloirs les plus proches et du banc qui vous servira de point de sauvegarde. Mais n'allez pas croire que vous aurez ainsi une connaissance suffisante du niveau, la carte est trèèèès incomplète, et se sera à vous d'explorer chaque recoin pour la remplir.
Je trouve ce système très ingénieux, car on passe d'une zone complétement inconnue et rempli de danger, à petit à petit une zone qu'on connait, qu'on pousse dans ses retranchements, pour finalement complétement se l'appropier et la connaitre sur le bout des doigts à force de passer par là.

- Hollow Knight c'est beau à en pleurer :

Graphiquement ce jeu est une claque monumentale. A l'échelle d'un jeu vidéo 2D, Le dessin c'est du Ghibli, l'animation du Disney. Le voir en mouvement sur un écran de taille respectable, c'est un vrai plaisir. Le jeu a les effets de fumée/particules les plus beaux que j'ai pu voir dans un jeu 2D.
Et surtout le design/animation de la mullllltiituuude d'ennemis, boss, pnj, et autres bebettes étranges est un ravissement constament renouvelé, car on a des environnements vraiment variés, tous interconnectés par des tunnels où un système de tramway que ne renierait pas le chat-bus de Totoro.

Voyez plutôt :

Et la musique mon dieu, la musique, la BO que j'ai dû le plus écouté au boulot cette dernière année, j'ai jamais vu une BO coller aussi bien à son sujet. Mélancolique, mais jamais terne, riche, c'est pas la chip-tune à papa là, non c'est un tas d'instruments différents, des ambiances qui vous transportent directement à Hollownest.

Chaque nouvel item, chaque passage secret, chaque sort, a été cousu main, pour apporter sa petite pierre à l'édifice sans jamais dépareillé l'ensemble.

- Hollow Knight c'est la victoire de l'indé

Une des plus belles réussites de projets kickstartés, les membres du petit studio Australien (dont certains ont une expérience dans les films d'animation ont le comprend aisément) peuvent vraiment être fiers de leur bébé, Hollow Knight est une des ces oeuvres qui sans chercher à inventer un genre, pousse tellement loin le curseur de la qualité qu'elle devienne un soleil unique dont l'éclat ne faiblira jamais, un pas dans l'histoire du jeu vidéo.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
1 apprécie

Autres actions de alb Hollow Knight